Netvibes vient tout juste de déployer la nouvelle version de son agrégateur maison avec, au programme, une interface plus soignée et des fonctions très malignes.

La fermeture de Google Reader l’année dernière a fait l’effet d’un véritable séisme sur la toile, laissant sur le carreau pas mal de monde. Et si beaucoup de gens se sont tournés vers Feedly, Netvibes s’en est très bien sorti aussi avec l’arrivée de 500 000 nouveaux utilisateurs en l’espace de quelques semaines. Loin de se reposer sur ses lauriers, l’équipe en charge du projet s’est appuyée sur les retours de ces derniers pour concevoir la nouvelle version de son Reader.

netvibes reader Netvibes Reader passe la seconde, et il a tout ce quil faut pour vous séduire

Une version qui est désormais disponible sur tous les comptes.

Elle apporte un certain nombre de nouveautés notables, à commencer par une mise en page plus dépouillée et mieux contrastée, toute en « responsive design ». La liste des flux et les différents menus du service sont regroupés dans une barre latérale située à gauche de l’écran. En quelques clics, nous pourrons explorer le contenu de nos différents dossiers, mais également accéder à tous les éléments ou même aux billets mis de côté.

La liste des articles apparaît sur la droite. Différents modes d’affichage sont proposés, on pourra opter pour la traditionnelle liste mais également pour une jolie mosaïque façon Pinterest. A chaque fois, c’est un sans faute avec une ergonomie redoutable et des options intelligentes. Si tous les flux pourront être marqués comme lus, par exemple, et bien il sera aussi possible de limiter la portée de cette action aux contenus publiés la veille, ou avant.

Le Reader de Netvibes est également taillé pour le partage et il supporte ainsi plusieurs dizaines de services comme Twitter, Facebook, Tumblr, Reddit, LinkedIn, Google+, Evernote, Pocket, Buffer, Flipboard, Readability, Blogger et bien d’autres.

J’ai évidemment gardé le meilleur pour la fin. La plateforme propose une fonction très utile, et plutôt pertinente : elle sera capable de filtrer le contenu de nos abonnements pour faire remonter les flux lents. En cliquant sur le menu « Slow », nous verrons ainsi apparaître à l’écran les articles publiés par les sources les moins souvent mises à jour. Un bon moyen de faire remonter du contenu qui aurait pu passer inaperçu autrement.

Tout comme Feedly, Netvibes a opté pour un modèle économique de type freemium. Si le service est totalement gratuit, les membres VIP pourront ainsi profiter de fonctions supplémentaires avec, notamment, un moteur de recherche interne, un système de suivi de sujets automatique et des flux plus rapides.

(Source)