Les new-yorkais sont des gens heureux puisqu’ils vont pouvoir enfin bientôt se débarrasser de cette corvée d’un autre âge qui consiste à nourrir manuellement l’horodateur de stationnement.

Les new-yorkais sont des gens heureux puisqu’ils vont pouvoir enfin bientôt se débarrasser de cette corvée d’un autre âge qui consiste à nourrir manuellement l’horodateur de stationnement.

nyc1 New York teste un système de parcmètres payables avec son téléphone mobile
(photo : Eric Dupin)

La ville de New York expérimente un système sur 300 parcmètres qui va permettre de créditer son stationnement à l’aide de son téléphone mobile. Après s’être enregistré via un formulaire en ligne , il suffira d’installer une application sur son mobile, ou de passer par les SMS pour envoyer des brouzoufs au parcmètre correspondant à votre emplacement (identifié par un numéro). Et pour ceux qui sont du genre distrait, une alerte sur leur mobile leur rappellera qu’il est temps de passer à la caisse car le temps imparti touche à sa fin.

Selon le New York Post, il serait possible de cumuler le temps payé non utilisé, ce qui là encore constituerait un progrès énorme, mais cette option n’est évidemment pas confirmée (hey, les grippe-sous de l’administration US sont les mêmes que chez nous, la cupidité des municipalités et leur racket organisé est un truc universel).

Si l’on y réfléchit bien, ce type de dispositif est certainement profitable pour la ville, car, comme avec les offres de musique légale, le citoyen, en l’occurrence automobiliste, est plus enclin à payer si c’est simplement plus facile et moins risqué que de frauder. Ce qui signifie davantage de rentrées de recettes pour la municipalité. Revers de la médaille pour l’automobiliste, un contrôle plus précis des temps de stationnement et des paiements, probablement…

Le système est déjà en place à Atlanta et Washington et sera généralisé prochainement sur toute la ville de New York. Plus près de chez nous on me dit dans l’oreillette qu’un tel dispositif est déjà opérationnel à Issy-Les-Moulineaux depuis l’an dernier, mais aussi en Italie et en Belgique. Well done !