Nokia persiste et signe sur l’entrée de gamme

La firme finlandaise entend bien ne pas se laisser abattre, et montre qu’elle a l’intention, tout en continuant d’honorer son partenariat avec Microsoft, de reprendre sa place de leader du marché global des mobiles. Ainsi, Nokia vient d’annoncer 2 nouveaux appareils d’entrée de gamme : les 110 et 112.

La firme finlandaise entend bien ne pas se laisser abattre, et montre qu’elle a l’intention, tout en continuant d’honorer son partenariat avec Microsoft, de reprendre sa place de leader du marché global des mobiles. Ainsi, Nokia vient d’annoncer 2 nouveaux appareils d’entrée de gamme : les 110 et 112.

nokia 110 112 113 Nokia persiste et signe sur lentrée de gamme

Alors que Samsung faisait s’effondrer, le mois dernier, 14 ans de règne finlandais sur le marché des téléphones mobiles (classiques et smartphones confondus), le désormais malheureux numéro 2 a annoncé hier les sorties prochaines de deux appareils d’entrée de gamme, les Nokia 110 (113 pour l’Europe) et 112.

Prévus respectivement pour le 2ème et le 3ème trimestre 2012, ces deux téléphones tourneront sous l’OS Series 40, disposeront d’un écran de 1,8″ et d’un appareil-photo VGA de 0,3 Mpx. Côté autonomie, Nokia assure que les deux mobiles tiendront plus de 10h en conversation et près d’un mois (637 heures) en veille. Pas de compatibilité 3G mais une offre gratuite incluant une quarantaine de jeux et applications d’une valeur initiale de 75€. L’accès à Twitter et Facebook en versions allégées sont également au programme.

évolution insights mobile phone smarphone 2009 2012 Nokia persiste et signe sur lentrée de gamme

Ce choix de continuer à produire ce genre de téléphones peut surprendre, à l’heure où l’on ne jure que par l’internet mobile et les smarphones. C’est sans compter cependant sur le marché des pays en développement, très friands de ces portables (Inde et Afrique notamment), d’une part, et sur le monde de l’entreprise, d’autre part. Les doubles entrées SIM et les longues autonomies de ce genre de « Mobile Phones », comme se plaît à les nommer Nokia, en opposition aux « Smart Devices », sont autant d’atouts susceptibles d’intéresser ces deux potentiels clients, ainsi que les personnes qui cherchent un téléphone pour téléphoner. Uniquement téléphoner.

Les prix pour ces Nokia 110 et 112 sans opérateurs tourneraient aux alentours des 50€.

11 commentaires

  1. Ils ont plutôt intérêt à se concentrer sur ce créneau, vu qu’ils n’arrivent pas à percer sur le haut de gamme dominé par les téléphones Android et iPhone, reste à voir si c’est le bon plan pour eux ou pas notamment en terme de marges… M’enfin même sur l’entrée de gamme et rude, notamment avec Samsung en effet !

  2. excellente nouvelle!
    quand le mien sera down, je craquerai surement pour ces nouveaux retrophones
    mais vu leur robustesse, qui est leur qualité ex aequo avec le fait qu’un nokia est remplacable par un autre nokia pour 30€, ca risque d’etre dans 4-5 ans

  3. caslantienne on

    @jean-luc : au contraire, ils se repositionnent sur un marché de masse accédant juste à un niveau de revenu insuffisant pour viser les smartphones. Et les chefs d’entreprise seront également sensibles à l’argument « pas de possibilité de chiller sur des sites de partage de vidéos ». Je trouve ce choix intelligent.

  4. Schneider on

    Perso sa me convient très bien, et je trouve que les derniers smartphones de nokia sont plus que correcte.

    et puis sa remplacera très bien mon petit nokia 1600 qui a 4ans et une autonomie qui fait rêver les processeur de smartphones ^^

  5. @ caslantienne : et depuis quand c’est un choix ? Nokia est juste obligé de battre en retraite. Et personnellement je ne me fierai pas au choix de Nokia ces dernières années.

  6. Le bas de gamme, qu’on appelle par raffinement « entrée de gamme » possède un avantage et un inconvénient majeur :
    L’avantage, c’est qu’il se renouvelle assez peu, l’investissement peut y être moindre, on récupère ce que le moyen de gamme faisait avant, ou alors on continue dans sa précedente lignée.
    L’inconvénient, les marges sont plus réduites, trèèès souvent, de part la concurrence, qui peut y être rude et de part la nécessité, logique, de vendre à bas prix.

  7. Un double sim comme ça pour aller a la plage ou en randonnée sans risque de tomber en rade de batterie, j achete en back up!

  8. Je pense que c’est une excellente idée, et stratégique. L’Inde et l’Afrique sont effectivement deux énormes marchés en progression et pourrait redresser les comptes de Nokia.
    Nokia m’a déçu alors que j’étais fan de la première heure, mais ils tiennent peut-être un bout de la solution ici.

  9. Autonomie, fiabilité, prix minime, … Je pense que les téléphones « pour téléphoner » sont sous-estimés en ce moment, cachés par le rouleau-compresseur publicitaire des smartphones, mais ils disposent d’arguments très sérieux !