Nokia vient de lancer sa première tablette sous Android !

Nokia est de retour, pour nous jouer un joli tour.

IMG_0436

Si Nokia a fait le choix de revendre sa division mobile à Microsoft, le constructeur ne s’est pas retiré du marché pour autant et il vient précisément de le prouver en lançant un nouvel appareil en son nom propre : la Nokia N1.

Comme son nom ne l’indique pas forcément, cette dernière se présente sous la forme d’une tablette tactile nomade des plus prometteuses.

Une tablette prometteuse, proposée à 249$ et propulsée par Android 5.0 Lollipop

Elle embarque ainsi un écran de 7,9 pouces capable d’afficher une résolution en 2048×1536 elle est propulsée par un processeur Intel Bay Trail 64 bits cadencé à 2,3 GHz et couplé à 2 Go de mémoire vive. S’ajoutent à cela 32 Go de stockage, un capteur principal de 8 millions de pixels à l’arrière et une caméra frontale de 5 millions de pixels en façade. La batterie atteint une capacité de 5300 mAh.

Le tout dans un boitier en aluminium ne dépassant pas les 6,9mm d’épaisseur.

Fait amusant, la Nokia N1 sera livrée avec Lollipop, et le lanceur Nokia Z. Son prix de vente sera de 249$ pour le modèle de base, ce qui la rend particulièrement attractive.

La N1 sortira sur le territoire chinois avant la fin de l’année, et ensuite sur les autres marchés. Il faudra donc attendre encore un peu avant de pouvoir mettre la main dessus.

Valentin étant sur place, il a eu la chance de pouvoir suivre la conférence de presse de Nokia en direct et il faut donc vous attendre à la publication d’un compte rendu complet sur le sujet d’ici peu.


2 commentaires

  1. Il a l’air vraiment intéressant surtout coté performance et prix
    on espère voir un test vidéo le plus tot que possible

  2. Pingback: Nous avons la tablette Nokia N1 entre les mains, voilà ce que vous devez retenir

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Tony Hawk a du mal à dompter l’Hoverboard, le vrai
Tony Hawk a du mal à dompter l’Hoverboard, le vrai

Le légendaire Tony Hawk a testé l’Hoverboard d’Hendo. Il a trouvé ça bizarre.

Fermer