Nolimbook : de nouvelles liseuses proposées par Carrefour

Carrefour vient de lever le voile sur deux nouvelles liseuses numériques très accessibles, les Nolimbooks.

Carrefour vient de lancer ses liseuses numériques, les Nolimbooks

Le livre numérique se porte bien. L’année dernière, il représentait même 22% du marché de l’édition aux Etats-Unis, si l’on en croit la dernière étude de GFK*. Amazon règne en maître absolu sur le secteur, certes, mais il doit composer avec une concurrence plus en plus rude. On pensera notamment à Kobo ou encore à Barnes & Noble. Carrefour, de son côté, n’avait pas encore tenté de percer sur ce secteur, et il vient précisément de corriger le tir en lançant de nouvelles liseuses produites en partenariat avec le français Booken : la Nolimbook et la Nolimbook+.

En vente depuis quelques jours dans tous les points de vente de la chaine, les Nolimbooks se distinguent du lot par leur tarif, extrêmement attractif. Le modèle d’entrée de gamme est ainsi proposé à 69.90€, contre 99.90€ pour le modèle plus élaboré.

Deux modèles, donc, aux caractéristiques techniques très proches.

Les deux liseuses embarquent ainsi un écran ePaper de 6 pouces capable d’afficher une résolution en 600×800. Elles sont respectivement animées par un ARM Cortex A8 et par un OMAP 3611, avec un espace de stockage limité à 4 Go. Les plus gros lecteurs pourront cependant se rabattre sur un port pour cartes micro SDHC (32 Go au maximum). Là dessus, nous avons également droit à du WiFi 802.11 a/b/g/n et à une batterie de 1800 mAh ou de 1700 mAh selon le modèle choisi.

La principale différences entre la Nolimbook et la Nolimbook+ se situe au niveau de l’écran. Cette dernière profite effectivement d’un éclairage intégré de type FrontLight et d’une autonomie pouvant atteindre les neuf semaines, contre deux semaines pour la Nolimbook.

Les deux liseuses peuvent lire les formats ePub, PDF, Adobe DRM, HTML, TXT et FB2. Elles profitent également du même système d’exploitation, construit sur une base Linux. Un système donnant un accès direct vers la plateforme de vente du groupe, soit vers le Nolim Store. Si l’on en croit les chiffres donnés par Carrefour, alors ce ne sont pas moins de 100.000 livres numériques qui seraient proposés à la vente. Largement de quoi vous occuper durant vos trajets en RER.

Il est évidemment légitime de se demander si Carrefour parviendra à s’imposer face aux géants du genre. Il est encore trop tôt pour le dire mais le groupe a tout de même un atout de taille : son réseau constitué de 215 magasins répartis à travers tout l’hexagone.

* Plus d’informations sur le site Le Monde.


3 commentaires

  1. Surtout pour ceux qui n’ont pas l’expérience de la lecture sur ce genre de tablette, si c’est vrai que la Nolimbook simple ne dispose pas de son éclairage fuyez la, ou attendez d’avoir les 30 euros de plus, car sinon vous regreterez votre achat. C’est vraiment vraiment un plus de pouvoir lire partout en toutes conditions d’éclairage de la chambre dans noire complet (sans incommodé l’autre) ou en plein soleil.

  2. severine did on

    J’ai été longtemps « contre » le fait d’avoir une liseuse, pour moi un livre est épais et se compose de vraies pages papiers,puis je me suis laissée tenter par la nolimbook+, simple d’utilisation avec ses 100 livres embarquées et tout un choix de livres gratuits ou à prix vraiment interessant, je ne regrette pas mon achat,je vais enfin pouvoir lire et decouvrir des auteurs plus ou moins anciens s

  3. Cette liseuse ressemble comme deux gouttes d’eau aux liseuses Bookeen. A mon avis c’est juste un rebranding de ces liseuses.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Audi, la leçon de son

Audi propose une expérience auditive inédite pour le lancement de son nouveau modèle Grand Tourisme sportif : prendre les commandes...

Fermer