Nouveaux MacBook Pro et mise à jour OS X Mavericks proposée gratuitement

Apple a débuté sa keynote sur les chapeaux de roue en dévoilant sa nouvelle gamme de MacBook Pro et en annonçant que OS X Mavericks serait proposé gratuitement.

Après les habituels chiffres, Apple a commencé sa keynote en dévoilant sa nouvelle gamme de MacBook Pro intégrant des processeurs Intel Haswell et tournant sous OS X Mavericks.

Apple n’a pas dérogé à la règle qui veut que les keynotes débutent systématiquement par l’annonce de chiffres à donner le vertige.

On a ainsi appris que 200 millions de terminaux iOS ont été mis à jour avec iOS7 en seulement 5 jours. Ce sont maintenant 64% des appareils qui tournent sous cette toute dernière mouture d’iOS.

Apple souligne également que plus de 20 millions d’utilisateurs ont écouté iTunes Radio à ce jour et que plus d’un milliard de chansons ont été écoutées (ce dernier chiffre concerne uniquement les Etats-Unis).

L’App Store a aussi eu droit à son moment de gloire : 1 million d’applis sont disponibles sur l’App Store. Elles ont été à l’origine de plus de 60 milliards de téléchargements à ce jour. Les développeurs n’ont pas été lésés puisqu’ils ont touché 13 milliards de dollars.

Après ces chiffres, Apple a véritablement lancé les hostilités en parlant de Mavericks, la nouvelle mouture d’OS X.

La firme de Cupertino le propose gratuitement dès à présent. La mise à jour peut se faire depuis Snow Leopard minimum. Reste à savoir si les serveurs de la société tiendront le choc.

A nouvel OS, nouveaux MacBook Pro. Lors de la WWDC, Apple avait lancé la nouvelle gamme de MacBook Air avec l’introduction des processeurs Core i « Haswell » de quatrième génération.

C’est donc au tour des MacBook Pro d’accueillir ces nouvelles puces Intel gravées en 22 nm.

Plus légers et plus fins, ils sont 90% plus rapides que ceux de la génération précédente selon Apple avec une autonomie pouvant atteindre 9 heures. A l’instar des derniers MacBook Air, ils supportent le WiFi 802.11ac (le successeur du WiFi n) et bénéficient de dispositifs de stockage flash 60% plus véloces. Un port Thunderbolt 2 fait son apparition et côté solutions graphiques, c’est le GPU haut de gamme Intel Iris Graphics qui est présent dans la puce Core i. Il sera également possible d’opter pour une carte graphique GeForce GT en option.

Le premier prix débute à 1299€ (soit 200€ de moins que pour la génération précédente). Pour ce tarif, le MBP 13 pouces est équipé de 4 Go de DRAM, d’un SSD de 128 Go et d’un processeur Core i5 (double coeur cadencé à 2.4 GHz).

Ils sont disponibles dès aujourd’hui.


9 commentaires

  1. En gros tous les Macs de puis fin 2007 sont compatibles avec Mavericks. Si on rajoute iWork’s gratuit en plus, ça fait pas mal quand même … C’est MicroSoft qui va être content avec son Windows 8 et aussi Google avec Google Docs qui est du coup, un cran en dessous

  2. Pour rebondir sur le commentaire de Wolf, en plus la MAJ de Windows 8.1 est payante (environ 100€ je crois) alors que Mavericks est gratuite…

  3. @Tanguy –> C’est bien la première fois qu’Apple distribue gratuitement son OS ! C’est cool ça !

    C’est cool et très curieux je trouve ! Aurait-il quelque chose à se farie pardonner, une faille importante serait-elle corrigée? J’espère que non ! En tout cas, Apple reste dans son objectif de proposer des nouveautés chaque année, mais plus on avance moins c’est révolutionnaire.

    Ce qui est « marrant » c’est que les personnes qui sont sur snow, lion ne doivent pas payer pour passer sur Maverick. ça nous fait de sacrer économie.

  4. Non ce n’est pas la première fois que l’OS est gratuit. Il y a fort longtemps, quand Apple était encore un challenger les OS étaient gratuits (et les ordis livrés avec plein d’accessoires)….

  5. @ Tryler: Depuis la version 2 de Mac OS, ça n’a jamais été gratuit, hormis pour les machines neuves, forcément. La version 1 ne compte pas puisqu’on ne pouvait pas mettre à jour une machine qui n’existait pas encore 😉
    @ wamdeus « Ã§a nous fait de sacrer économie ». Les deux précédents systèmes étaient vendu 39 et 19€, c’est sur que question économies … :d

  6. Pour rappel, Mac OS ne s’installe que sur du matériel vendu par … Apple.
    Le proposer gratuitement revient simplement à transférer la valeur/coût/prix sur le matériel, sur lequel Apple marge très grassement.

    Enfin, il faut bien reconnaître qu’Apple fait des progrès sur la tarification de ses mises à jours (généralement plus comparables à des services packs qu’à des mises à jour majeurs de Windows soit dit en passant). Il n’y a pas si longtemps, on devait payer pour accéder aux Betas…

    De là à parler de révolution tarifaire alors que le nouvel iPad Mini coute 100$ de plus que l’ancien et que l’iPad2 toujours au catalogue 2 ans après sa sortie demeure au même prix, c’est peut-être un peu rapide…

    @BliZo : la mise à jour de Windows 8 vers Windows 8.1 est gratuite.

  7. @ Rog285t: La seule beta qu’Apple à fait payer, c’est la 1ere d’OSX, celle qui devait remplacée MacOS 9. et encore, du coup on avait la version officielle gratuitement.
    L’ipad Mini deuxième du nom ne coute pas $100 de plus mais de $60 :d Mais effectivement il augmente, ce qui tente à prouver qu’Apple considère qu’elle n’a pas à participer à la guerre des prix du monde Android. D’autres part l’iPad Mini 1er du nom perd $100 et donc n’est pas vendu au même prix que précédemment. On peut aussi noter que le MacBook Pro 13 perd $200.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
The Google logo is seen at the Google he
Google se paye la startup bretonne FlexyCore

Google annonce avoir fait l'acquisition de la société bretonne FlexyCore afin de mettre un peu plus de beurre (breton pour...

Fermer