Nouvelle API Twitter : plus de contraintes pour les développeurs d’applis tiers

Dans sa version 1.1, la future API Twitter va bouleverser la donne pour les applis tiers qui l’utilisent. Des changements qui ne seront pas transparents pour les utilisateurs pour plusieurs raisons.

Dans une contribution blog, Michael Sippey, responsable produit au sein de Twitter, annonce les changements à venir dans la version 1.1 de l’API Twitter. Celle-ci arrivera « dans les prochaines semaines. »

Twitter avait annoncé la couleur depuis juin dernier en particulier en ne renouvelant pas sa collaboration avec LinkedIn. Les Tweets ont depuis lors disparu du site communautaire professionnel. Un nouveau cap dans la politique de Twitter qui prendra réellement forme avec l’API 1.1.

Une nouvelle politique

L’API régente la façon d’accéder à Twitter pour les applis tiers. Elle porte en germes la politique de Twitter. Très ouverte historiquement, elle a permis à Twitter d’éclore et de connaître le succès qu’on lui connaît. Un succès que le site de microblogging ne veut désormais plus vivre par procuration. L’API 1.1, ne nous le cachons pas, a pour principale vocation de rediriger le trafic internet généré par ses 160 millions d’utilisateurs vers son site web et ses applis dédiées.

En premier lieu, les restrictions que la version 1.1 va apporter, pourraient enrayer l’éclosion de nouvelles applis avec des fonctionnalités basées sur Twitter. Les développeurs y réfléchiront en effet à deux fois avant d’intégrer Twitter dans leur appli ou logiciel. C’est un premier mauvais point pour Twitter. Mais quid des clients Twitter qui existent déjà (TweetCaster, Seesmic, Osfoora…) ?

Tout d’abord, si vous êtes de ceux qui accèdent à Twitter via le site ou bien l’appli officiels, les changements à venir seront transparents dans votre usage du site de microblogging. En revanche, les clients tiers seront soumis à des changements relatifs à leur accès à Twitter.

logo  twitter Presse Citron Nouvelle API Twitter : plus de contraintes pour les développeurs dapplis tiers

L’impact sur les clients tiers

Twitter désire une expérience utilisateur unifiée quel que soit le moyen d’accéder à son réseau. Et pour ce faire, l’API 1.1 modifie le taux de rafraîchissement qui permet d’accéder aux différentes données de Twitter. Celui-ci est limité par un nombre de fois bien précis (par heure ou par jour suivant le type de données) permettant à une appli tiers d’effectuer une demande de données à Twitter.

La limite était fixée à 350 par heure par utilisateur de l’appli tiers pour tous les types de données (avec l’actuelle API, la 1.0). Il passe à 60 fois par heure pour les données les moins demandées mais à 720 par heure pour les données qui ont le plus de requêtes (nouveaux tweets, profils, recherche d’utilisateur…). Cela devrait se traduire par une meilleure expérience utilisateur et moins de message de type « try again later. » Pour l’utilisateur d’une appli tiers, c’est donc un point positif.

Un plafond d’utilisateurs pour les clients tiers

Enfin, pour les développeurs et les éditeurs de clients tiers, ceux-ci ne pourront dépasser les 100 000 utilisateurs. Toutefois, ceux qui disposent déjà de plus de 100 000 utilisateurs pourront atteindre deux fois leur nombre d’utilisateurs à la date du 16 août. Un client qui avait ainsi 500 000 utilisateurs le 16 août, aura comme limite d’utilisateurs 1 million d’utilisateurs. Paradoxalement, ce sont les plus « gros » clients twitter qui seront le moins pénalisés tandis que ceux lancés il y a moins de temps auront un horizon plutôt sombre et surtout une expansion limitée mécaniquement.

Et pour les utilisateurs de ces applis, on peut imaginer des listes d’attente pour accéder à un client qui aura atteint son plafond.

L’API 1.1 apportera de nouveaux changements plus mineurs dont la manière de s’identifier à Twitter via les applis tiers.

Elle sera disponible d’ici quelques semaines, et à compter du jour où elle le sera, les développeurs auront 6 mois pour passer de l’API 1.0 à l’API 1.1.

(source)

4 commentaires

  1. Je suis un gros utilisateur de Windows Phone, qui base essentiellement son succès sur les réseaux sociaux. Windows 8 (avec lequel j’écris) fait aussi la part belle à Twitter. Qu’est ce qui va se passer pour ces fonctionnalités ? Je ne veux pas utiliser leur client officiel pourri, moi !

  2. patrick

    J’espère en tout cas que l’API va garder toute ses qualités en terme développement, ce qui n’est pas forcément le cas par exemple pour FB. Maintenant pour le plafond d’utilisateurs pour les clients tiers
    à 100 000 utilisateurs, ce sont surtout les moyens projets qui seront pénalisés. Mais je ne comprends pas pourquoi ce sont les plus gros clients twitter qui seront le moins pénalisés. Attendons la nouvelle version de l’API Twitter pour en savoir plus !

  3. Kouassi Olivier on

    Bonjour à tous,

    Concernant les 100 000 users comme limite officielle pour la 1.1 , pour ceux qui n’ont pas encore atteint cette limite et qui souhaiteraient la dépasser, Twitter a-t-il prévu des clauses additionnelles ou une contre partie comme dans le cas de Facebook ?

Lire les articles précédents :
Gram_startup_HP_webOS-Presse-Citron
WebOS maintenu en vie par Gram

Devenu l'OS mobile de Hewlett-Packard, HP webOS pourrait bien avoir droit à un soubresaut grâce à Gram. La filiale de...

Fermer