La Nouvelle Zélande autorise l’extradition de Kim Dotcom aux USA

Les avocats ne s’avouent cependant pas encore vaincus.

Après le raid spectaculaire qu’il a subi en Nouvelle Zélande, l’activiste Kim Dotcom se bat pour éviter une extradition vers les Etats-Unis, où il pourrait être condamné à 20 ans de prison pour les activités du site Megaupload.

Jouissant d’un statut de résident permanent, Kim Dotcom avait fait appel à une décision de justice datant de 2015 qui ordonnait son extradition.

Mais malheureusement pour lui, et trois anciens de Megaupload qui sont aussi concernés par cette décision, la Haute cour de la Nouvelle Zélande vient de valider l’extradition.

Les avocats de Kim Dotcom ont cependant déjà annoncé qu’ils allaient encore faire appel. Après la Cour d’Appel, cette affaire pourrait aller jusqu’à la Cour Suprême de la Nouvelle Zélande. Et elle pourrait encore durer quelques années.

Une affaire politique, selon le fondateur de Megaupload

Kim Dotcom n’a bien évidement pas tardé à dénoncer cette décision dans une série de tweets. Pour lui, il s’agissait d’une « affaire politique » et d’un « jugement politique ».

D’après ses explications, lors d’une conversation avec Ars Technica, il a gagné sur un point : la violation du droit d’auteur en ligne n’est pas un crime en Nouvelle Zélande, et elle ne peut donc pas constituer un motif pour l’extradition.

« Le juge a été obligé d’accepter nos preuves », estime Kim Dotcom. Cependant, toujours d’après lui, ce dernier aurait « hacké » la loi et s’est servi de la fraude pour autoriser l’extradition, « même si le droit d’auteur n’est pas une fraude, comme l’a décidé la Cour suprême des États-Unis ».

« Je ne suis plus extradé pour le droit d’auteur. Nous avons gagné. Je suis maintenant extradé pour une loi qui ne s’applique même pas », annonce-t-il également dans l’un de ses tweets.

Cela donne déjà une idée des arguments que la défense de Kim Dotcom pourrait utiliser lors des prochaines étapes de cette bataille juridique contre son extradition aux USA.

(Source)


Nos dernières vidéos

Répondre

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
BMW Display Key
Nouvelle BMW Série 5 : totalement connectée, fortement intelligente

Toutes les marques ont franchi le pas de la technologie embarquée et connectée. Sans faire de bruit, BMW montre son...

Fermer