NSA et iPhone : une belle histoire d’amour !

Le saviez-vous ? En 2008, la NSA aurait travaillĂ© sur un outil permettant d’avoir un accĂšs quasi-total sur les iPhone.

J’espĂšre qu’aprĂšs avoir lu cet article, vous ne deviendrez pas trop paranoĂŻaque. Il y a encore quelques heures, nous Ă©voquions d’éventuelles interceptions des PCs par la NSA pour y placer des sortes de mouchards. Et apparemment, il n’y a pas qu’aux ordinateurs que l’agence amĂ©ricaine s’intĂ©resse mais aussi aux iPhone. C’est ce qui est suggĂ©rĂ© par de nouvelles rĂ©vĂ©lations concernant les activitĂ©s secrĂštes de celle-ci.

Au mois de septembre, Marcel Rosenbach avait écrit un article sur le magazine Der Spiegel à propos de la possibilité que les smartphones se fassent hacker par la NSA dans le but de voler des informations.

Lors d’une confĂ©rence, ce dernier a parlĂ© des portes dĂ©robĂ©es (backdoors) de la NSA qui toucheraient les iPhones d’Apple. Donc, Ă  priori, il est tout Ă  fait possible que l’agence amĂ©ricaine ait la facultĂ© de prendre le contrĂŽle de vos terminaux et plus prĂ©cisĂ©ment de votre iPhone.

DĂ©nommĂ© DROPOUT JEEP, ce programme de la NSA viserait Ă  accĂ©der aux communications et mĂȘme aux activitĂ©s des iPhone. On parle d’interception des textos, d’accĂšs au rĂ©pertoire, de contrĂŽle du micro ou de l’APN, d’extraction de fichiers et mĂȘme d’accĂšs Ă  la gĂ©olocalisation du terminal. Avec une porte dĂ©robĂ©e, tout cela peut arriver sans que l’utilisateur puisse s’en rendre compte.

Le document qui a fuitĂ© date de 2008 (et porte la mention « Status : (U) In development »). Cette annĂ©e correspond Ă  l’époque des premiers smartphones. Sur le document, il est expliquĂ© que la NSA communique avec les terminaux Ă  distance via les protocoles SMS et GPRS. En revanche, nous ne savons pas exactement si ce programme est encore actif ou s’il a Ă©tĂ© abandonnĂ© (ou aussi si il a Ă©tĂ© mis Ă  jour). Mais il y a de trĂšs fortes chances que nos smartphones actuels soient encore victimes de cet espionnage massif. Nous pourrions aussi nous demander si Apple Ă©tait dans le coup ou pas. Les Ă©lĂ©ments de preuve de Marcel Rosenbach sont encore insuffisantes.

Rappelons aussi que derniĂšrement, une source « Anonymous » de Voice of Russia avait affirmĂ© que le systĂšme d’exploitation Windows de Microsoft est truffĂ© de ces portes dĂ©robĂ©es. Et actuellement, un groupe de hacker serait en train de dĂ©velopper un systĂšme d’exploitation alternatif baptisĂ© BlackOut OS, basĂ© sur Linux et supposĂ© « clean ». Bien Ă©videmment, il est tout Ă  fait lĂ©gitime de se demander s’il est mieux de faire confiance Ă  un groupe de hackers plutĂŽt qu’aux gĂ©ants amĂ©ricains.

(Source)

3 commentaires

  1. Eric

    Ah c’est donc ça mon iPhone qui chauffe alĂ©atoirement sans aucune raison apparente 🙂

  2. « Nous pourrions aussi nous demander si Apple Ă©tait dans le coup ou pas » –> petit complĂ©ment d’info, Apple a dĂ©jĂ  publiĂ© un communiquĂ© officiel prĂ©cisant qu’ils n’avaient aucune connaissance de cela et n’ont jamais participĂ©. En mĂȘme temps, on les imagine mal dire « oui oui on a collaborĂ© » ou « oui oui on savait » …
    PS : Eric : faut pas troller !! 😀
    PS2 : bonne année geekienne à tous

  3. Ben … si Apple n’est pas au courant c’est encore plus grave ! rire ! Ce serait de l’incompĂ©tence notoire …
    Apple profite donc d’une maniĂšre ou d’une autre de cette rĂ©cupĂ©ration de donnĂ©es par la NSA.
    Tous complices et l’accĂ©lĂ©ration est en cours avec tous les objets connectĂ©s qui vont ĂȘtre proposĂ©s en sus de la tĂ©lĂ© et de l’imprimante.
    Combien de personnels bossant pour la CIA et la NSA sont-ils au courant Ă  l’exemple de Snowden ?
    Avoir un téléphone mobile sans autre fonction que celle de téléphoner va devenir trÚs intéressant.

Lire les articles précédents :
Ford C-Max Solar Energi, un concept de voiture hybride Ă  Ă©nergie solaire

Ford a décidé d'ajouter un petit plus à son nouveau concept de voiture hybride : un panneau solaire sur le...

Fermer