Nuance : l’assistante virtuelle Nina prend son envol en France

Nuance (notamment créateur des logiciels de reconnaissance vocale Dragon Dictation) annonce l’ouverture à 38 pays de sa plateforme Nina, qui a pour ambition de devenir l’assistante virtuelle de toutes vos expériences mobiles.

Lorsque l’iPhone 4S a été présenté un matin d’Octobre 2011, Apple avait encore réussi l’exploit de faire rêver avec très peu. Comme à son habitude, le nouveau produit n’avait que peu de nouveautés à offrir face à son prédécesseur. Même design, un processeur et un appareil photo légèrement meilleurs, pourtant la magie fonctionna grâce à la reconnaissance vocale de Siri qui avait comme un goût du futur.

Et si l’iPhone 4S deviendra l’un des plus grands succès commercial de la firme, Siri ne marquera pas les esprits comme un franc succès. L’assistant intelligent restait à la fois limité et inhabituel à utiliser. Il appelait un changement d’usage qui ne se ferait pas sur une seule génération d’appareils.

Le semi-échec de Siri lors de son lancement était ainsi une étape nécessaire… une période d’évangélisation qui nous amenait doucement vers aujourd’hui : un monde où parler à son téléphone n’a plus rien d’incongru. Siri était une première étape vers un monde d’interface pilotée par la voix.

Et ce n’est pas Nuance qui vous dira le contraire, surtout en sachant que c’est sa technologie qui est à l’origine de Siri. Évidemment, comme toute société travaillant avec Apple, Nuance ne sera pas en mesure de faire le moindre commentaire sur sa relation avec Apple.

Ce qui tombe plutôt bien pour Nuance qui ne souhaite pas tant parler de Siri mais concentre son discours sur l’avenir, sur la future ère de conversation naturelle avec les machines qu’elle prépare, sur Nina.

La biométrie vocale au secours du mot de passe

Nina (pour Nuance Interactive Natural Assistant) s’appréhende mieux avec un exemple concret : vous ouvrez l’application de votre banque. Premier défi : taper son mot de passe sur votre téléphone. Une étude menée par Nuance montre que 96% des clients se trompent lors de la saisie de leur mot de passe dans une application mobile. Pour remédier à cela, Nina intégre Nuance VocalPassword qui utilise la biométrie vocale pour identifier un client d’après sa voix.

Il lui suffit donc de prononcer une courte phrase du type : « Mon mot de passe, c’est ma voix » pour entrer sur l’application de manière sécurisée. Nina sera ensuite disponible à tout moment dans l’application pour répondre aux questions du client.

Vous souhaitez « modifier l’adresse enregistrée dans votre dossier bancaire », il vous suffit de prononcer ces mots dans un langage parfaitement naturelle pour que l’application vous indique où vous pouvez réaliser cette opération.
Mieux encore, vous pouvez lui demander de transférer 100€ de votre compte courant vers votre Livret A et l’application le fera instantanément. Plus puissant que Siri, Nina va retenir vos précédentes questions pour apprendre et mieux répondre à vos interrogations suivantes.

Prenons l’exemple où l’application viendrait de vous répondre à la question « quelles sont mes dépenses au dessus de 100€ au mois de Décembre ? », il vous suffira ensuite de demander « et au mois de Janvier ? » pour que l’application comprenne que vous souhaitez avoir la liste de vos dépenses au dessus de 100€ pour le mois de Janvier.

Cela peut sembler presque une évidence : il s’agit de l’attente normale d’une conversation que vous pourriez avoir avec un conseiller humain. Cette prise en compte de l’historique de votre conversation coule pourtant beaucoup moins de source quand il s’agit d’une discussion homme/machine.

Un kit de développement pour iOS et Android

Nina possède un kit de développement (un SDK pour les intimes) qui va permettre à un créateur d’applications d’intégrer rapidement les fonctionnalités d’assistant virtuel à l’intérieur de ses applications iOS et Android. L’interface de l’application est ensuite entièrement personnalisable pour s’adapter à l’application et il est même possible de commander le développement d’une voix spécifique pour les marques qui auraient des exigences particulières.

Maintenant disponible en 38 langues et pour les tablettes, l’intégration des fonctionnalités de Nina est une offre destinée aux grandes entreprises (de type banques, mutuelles, transports, …) que Nuance souhaite voir se démocratiser dans le courant de l’année 2013.

Et avec une V2 de Nina prévue dans quelques mois, Nuance souhaite définitivement faire basculer le mobile computing dans un monde où la voix est clef.


6 commentaires

  1. J’attends ce genre de choses pour mon ordi, une vrai reconnaissance vocale !

    « lance moi battlefield 3 »
    > tu es sur? tu n’a pas beaucoup avancé ton boulot ces derniers temps…
    « lance le moi! »
    > Je te lance photoshop, tu finis le site de XX, et je te le lance
    « ok :'( »

    enfin bref, ce genre d’applis s’améliore et c’est une bonne chose pour la reconnaissance vocale en générale.
    je suis pressé de pouvoir dire a mon robot d’aller faire les courses sans que j’ai a bougé de mon fauteuil et a devenir obèse tranquillement !

  2. Tout cela promet de très belles évolutions dans notre façon d’interagir avec nos outils dans un futur proche !

    Mais j’ai toujours du mal à imaginer une utilisation 100% vocale d’un smartphone par exemple. Je pense que l’on restera plutôt avec une utilisation dans certains cas spécifiques.

  3. Il y a toujours beaucoup d’annonces sur les « prochaines » fonctionnalités de tous ces outils. Personnellement je n’ai jamais eu un outil satisfaisant en main, j’attends de voir…

  4. Sinon vous avez les vraies personnes, bien plus conviviales :-))) hehye
    de type smartelia : société qui te propose des Assistantes personnelles dédiées la classe

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Responsive design : trois services web pour tester facilement un site sans émulateur

Comment voir à quoi ressemble un site en responsive design sur plusieurs écrans, smartphones, tablettes et même téléviseurs ? Voici...

Fermer