Nudité : ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire sur Instagram

Rhabillez-vous, ou ne partagez pas.

Porn Fille Sexy Nu Nue Pixabay

Instagram a toujours été critiqué pour sa politique vis-à-vis de la nudité. Certains d’entre vous se souviennent peut-être (par exemple) de la fois où une photo de la chanteuse Rihanna a été supprimée, peut-être jugée pas suffisamment pudique puisqu’elle montrait ses mamelons.

Aujourd’hui, le réseau de partage de photos, racheté par Facebook, met à jour ses règles, afin d’être plus explicite, ce qui permettra aux utilisateurs de savoir très précisément ce qu’ils peuvent et ne peuvent pas partager sur celui-ci. Le ton est aussi durci, moins poli, dirait-on.

Interviewé par le Wall Street Journal, un responsable du réseau social explique par exemple que dans l’ancienne version de ces règle, on aurait lu « ne soyez pas cruel ». Dans la nouvelle, on lira plutôt « vous ne pouvez pas harceler les gens ».

Par ailleurs, dans cette mise à jour, Instagram évoque très précisément  ce qui est toléré et ce qui ne l’est pas en termes de nudité.

Tout d’abord, les mamelons (ou plutôt “certaines photos de mamelons”). Ils sont bannis, sauf pour montrer des « photos de cicatrices post-mastectomie et de femmes qui allaitent activement un enfant ».

Sont également interdits sur Instagram les contenus qui présentent des rapports sexuels, des organes génitaux et « des plans rapprochés de fesses entièrement exposées ».

Et par ailleurs, les photos et vidéos d’enfants nus ou partiellement nus sont aussi susceptibles d’être supprimés, car « bien que ce contenu soit partagé avec de bonnes intentions, il pourrait être utilisé par d’autres personnes de façon inattendue ».

La bonne nouvelle pour les amateurs d’art, c’est que ces règles par rapport à la nudité ne s’appliquent pas aux photos de peinture et de sculpture.

(Source)

Acheter ce produit


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Star Wars Episode VII
Star Wars Episode 7 : la bande annonce en version française !

« Chewie, on est à la maison ! »

Fermer