Obake, un TouchScreen élastique [Vidéo]

Que ce soit sur tablette, sur smartphone ou sur diverses machines du quotidien, nous sommes forcément confrontés à l’écran tactile. Habitués à un modèle plat, deux chercheurs proposent une nouvelle version du touchscreen : élastique en 2.5 dimensions.

Dhairya Dand et Rob Hemsley, deux chercheurs au MIT, ont créé Obake. Cet écran tactile d’un genre nouveau présente une particularité bien spéciale : il est élastique. Cette forme permet à l’utilisateur plus d’interactions qu’avec un écran plat. La possibilité sera donnée de tirer ou pousser l’écran, de rallier deux points en tirant dessus, d’écarter l’écran avec deux doigts…

Ressemblant à un mélange entre un tambourin et une crêpe, le système possède des caméras qui mesurent la profondeur, permettant ainsi de savoir jusqu’où on a poussé/tiré l’écran. Il est possible d’activer plusieurs zones en même temps.

Obake

Le terme choisi pour ce dispositif a été 2.5D et non 3D car, bien que l’écran puisse être manipulé en trois dimensions, l’affichage projeté reste de la 2D. Le choix de rester en deux dimensions vient du fait que nous n’étions pas coutumiers de la manipulation en 3D et qu’il était difficile pour un utilisateur de la prendre en main.

Pour l’instant, ce genre de technologie ne sera pas implémenté dans nos téléphones (et on aurait du mal à voir comment). Cependant, ce touchscreen élastique pourrait présenter de véritables nouveautés, je pense notamment à des expériences de jeu, et constitue une vraie innovation technologique. Vous pouvez regarder la vidéo ci-dessous qui présente le dispositif. L’aspect montré semble assez gadget, mais après tout, n’est-pas un pas en avant vers les grandes cartes interactives en trois dimensions que l’on a vu dans de nombreux films ?

(source)


Un commentaire

  1. Le projecteur et le capteur devraient être dessous, pas dessus, comme pour Reactable.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Une librairie australienne entre en résistance contre les Kindle d’Amazon

Une librairie australienne a décidé de ne plus se laisser faire et a choisi de déclarer la guerre à Amazon.

Fermer