Google annonce la mise à jour de son moteur de recherche sur mobile, pour permettre notamment aux francophones d’avoir une discussion avec lui.

Hier après-midi, les personnes qui me suivent sur Twitter ont été confrontées à une succession de photos des plus étranges venant de ma part. D’une station de métro nommée « Google Now », à une baignoire remplie de barres chocolatées KitKat, j’ai gardé pour moi les plus incongrues comme la pièce aux allures de chalet ou la peinture de Marilyn Monroe avec des Google Glass.

entrée google house OK Google : fais moi la conversation

L’objet de toutes ces bizarreries ? Une maison en plein coeur de Paris, sous-titrée la « Google House » qui avait été aménagée par le géant du web pour mettre en scène les technologies Google dans un contexte ressemblant « presque » à la vraie vie.

Alors oui, j’ai pu prendre un main le Chromecast, et oui j’ai pu porter des Google Glass… mais l’intérêt n’était pas (que) là.

Mise à jour de la recherche vocale en France

La date n’avait pas été choisie au hasard. En effet, la recherche vocale Google se mettait à jour pour vous permettre d’avoir de vraies discussions avec votre moteur de recherche préféré.

« Quel est l’âge de David Beckham ? »

« 38 ans. »

« Et qui est sa femme ? »

« Victoria Beckham. »

« J’irais bien en week-end à Lyon. Combien de temps pour aller à Lyon ? »

« 4 heures et 20 minutes. »

« Et quel temps y fait-il ? »

« La température est de 8 degrés avec un ciel principalement nuageux« .

Est-ce qu’il s’agit de ma dernière conversation avec une tante éloignée lors d’un repas de famille ? Absolument pas… pour échanger des banalités et avoir des réponses à mes petites interrogations du quotidien, il y a Google. Ce qui tombe plutôt bien, parce que ma tante ne rentre pas particulièrement dans ma poche (et qu’elle parle même quand je ne lui pose pas de questions, contrairement à Google).

google now metro OK Google : fais moi la conversation

Le moteur de recherche souhaite ainsi aller plus loin en implémentant des fonctionnalités jusque là réservées au public anglophone. Le petit plus qui donne tout son aspect conversationnel, c’est le fait que Google utilise l’historique de votre conversation pour vous répondre. D’où la possibilité de demander « qui est sa femme ? » sans spécifier qu’il s’agit de la femme de David Beckham puisque nous en parlions juste avant.

Je vous conseille de lancer l’application sur votre smartphone pour vous rendre compte par vous-même du rendu. Les équipes de Google souligne l’aspect perfectible de la fonctionnalité puisque que la variété de questions que son Knowledge Graph sera en mesure de comprendre va évoluer et au fur et à mesure qu’il sera utilisé.

Vous pouvez d’ors-et-déjà lui demander « montre-moi comment faire un noeud de cravate » et il comprendra que vous cherchez un résultat vidéo. Demandez-lui d’ « écouter du Iron Maiden » et il essayera en vain de trouver un artiste du nom de « Irone Madone » dans votre bibliothèque. Perfectible vous disait-on.

chalet google OK Google : fais moi la conversation

De la même manière, dans les réglages de l’application, une option est désignée comme « Mot Clé OK Google » qu’il est impossible à activer pour le moment. Raison ? « Le mot clé « OK Google » n’est pas encore disponible dans votre langue ». Cela signifie que, bientôt, il vous sera possible de poser votre téléphone à côté de vous et de lancer une recherche sans le toucher, en prononçant simplement les mots « OK Google ».

Google annonce également l’intégration de la recherche nutritionnelle qui vous permet de demander : « combien de calories dans une banane ? » ou « combien de protéines dans un jaune d’oeuf ? » et avoir la réponse de manière instantanée par une voix digitalisée.

Evidemment, quand on pense à la recherche du futur… ce n’est pas exactement à ce genre de démonstration que nous pensions… mais petit à petit, nous nous approchons de la vision du moteur de recherche à la Star Trek.