On connait le coût de production d’un Galaxy S7

Les experts d’IHS ont démonté le dernier haut de gamme de Samsung afin d’évaluer le prix de ses composants et il coûte plus cher à produire qu’un iPhone 6S.

Après iFixit, c’est au tour du cabinet IHS de prendre son tournevis pour démonter le dernier smartphone haut de gamme du sud-coréen Samsung. Si le premier avait souligné les difficultés rencontrées pour démonter l’appareil en lui collant un 3/10 en réparabilité, IHS s’intéresse pour sa part au coût de ses composants.

L’écran et le processeur coûtent cher

Sans surprise, le processeur est l’élément le plus cher du Galaxy S7 puisqu’il coûte 62 dollars à Samsung et se positionne juste devant l’écran (55 dollars). On rappelle que Samsung a choisi le Qualcomm Snapdragon 820, une des puces les plus puissantes du marché mais il existe une autre version du Galaxy S7/S7 Edge, équipée pour sa part d’un Exynos 8890.

Le marché européen a d’ailleurs droit au Exynos 8890 qui est produit par Samsung. Le prix du SoC est donc variable et on peut supposer que la puce « maison » de Samsung lui revient un peu moins cher. A titre de comparaison, la puce A9 d’Apple ne coûterait qu’entre 22 et 25 dollars.

Exploded_View

L’écran Super AMOLED est lui aussi signé Samsung comme de nombreux composants du smartphone tels que la mémoire de stockage (7,25 dollars) et la batterie 3 000 mAh (3,65 dollars). Avant d’être un géant de l’électronique, la marque sud-coréenne est un fabricant de composants et ces deux composants permettent d’alléger la facture. Comme pour Apple, c’est le fabricant SK Hynix (lui aussi sud-coréen) qui fournit la mémoire vive (25 dollars).

Du côté du capteur photo, Samsung entretient le flou concernant le fournisseur. Si IHS avance un coût de 13,70 dollars, il ne précise pas si il s’agit d’un capteur Samsung (ISOCELL) ou Sony (IMX) mais selon Wayne Lam, analyste d’IHS, le S7 « bénéficie sans doute du meilleur appareil photo sur le marché en ce moment ».

Samsung a pourtant fait un pari risqué, celui de réduire le nombre de pixels en passant d’un appareil 16 mégapixels dans le S6 à « seulement » 12 mégapixels sur le S7. Un choix pas si courant sur ce marché plutôt connu pour sa course aux mégapixels mais Wayne Lam est formel, ce Galaxy S7 fait mieux avec moins.

Samsung_S7_Cost_Drivers

Le coût de production ne fait pas tout

Le coût de production s’élève au total à 249,55 dollars auquel il convient d’ajouter environ 5 dollars pour l’assemblage final ce qui porte le total à 255 dollars (230 euros) soit 67 dollars de plus qu’un iPhone 6S 16Go (188 dollars (169 euros)) et près de 20 dollars de plus que la version 6S Plus, évalué à 236 dollars (213 euros).

En France, le prix de vente du Galaxy S7 est de 699 euros mais Samsung ne réalise évidemment pas une marge de 470 euros. Le prix des composants n’est qu’une partie du coût total du dernier smartphone de la marque et un géant comme Samsung doit faire face à des dépenses élevés en recherche et développement, marketing et développement de la partie logicielle.

Au vu de sa situation financière, on ne se fait cependant pas de soucis pour le sud-coréen qui doit réaliser une marge très confortable.

(Source)


3 commentaires

  1. A quand le même détail avec des vêtements ou des chaussures 😛

  2. Et ils dépensent combien dans le software pour avoir un vrai coup de production equitable ?

  3. Et bien si messieurs, Samsung fait bien 470€ de marge brute, la seule qui fait référence lorsque l’on parle de marge dans le language courant.
    Si vous déduisez les investissements en recherche, en développement, en salaires (de toutes natures), en frais de commercialisation etc … Alors vous parlez de marge nette, et ca, c’est une approche beaucoup plus « comptable » de l’histoire, plus pertinente en analytique mais rien à voir avec la marge dont tout le monde parle.
    En clair, Samsung se moque du monde et exagere, comme Apple, qui fait encore mieux.
    Les loups sont des loups, pas d’ambiguïté de ce côté là !
    Et nous on subit, gouvernés par les lobby.
    Nice day
    T

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Magazine pixabay presse
Apple News va aussi s’ouvrir à tout le monde

Après Facebook, Apple ouvre sa plateforme de distribution d’articles de presse.

Fermer