OpenClassRooms lève un million d’euros pour développer son offre premium

Le site de cours en ligne OpenClassRooms vient d’annoncer une seconde levée de fond d’un million d’euros. La start-up explique sa nouvelle stratégie.

OpenClassRooms OpenClassRooms lève un million deuros pour développer son offre premium

Nous évoquions hier les prédictions du cabinet d’audit et de conseil Deloitte pour l’année 2014, dans le domaine des nouvelles technologies, des télécommunications et des médias. Dans ses prédictions, le cabinet avait évoqué une hausse de 100 % des inscriptions sur les sites de MOOC, les cours en ligne ouverts et massifs.

Dans le monde francophone, OpenClassRooms (anciennement Site du Zéro) fait partie des services de référence lorsqu’il s’agit d’apprendre à développer gratuitement sur internet. Et s’il est difficile de dire si cette start-up française est leader, elle est en tout cas parmi les plus appréciées. Avec son cours « créer son site web en HTML5 », OpenClassRooms revendique le plus important MOOC francophone, avec 20 000 étudiants.

Ils annoncent aujourd’hui cette seconde levée de fond de 1 million d’euros auprès d’Alven Capital Partners, qui avait déjà participé au premier tour en 2012. Ces nouvelles ressources vont être utilisées par la plateforme pour développer son offre premium et proposer encore plus de MOOCs.

La start-up parisienne envisage d’ailleurs de réduire le nombre de ses espaces publicitaires  et compte réaliser ses profits principalement via son offre Premium. Néanmoins, les cours ne deviendront pas payants. Ils parlent plutôt de services supplémentaires dont bénéficieront les membres Premium. En ce moment, en devenant Premium sur OpenClassRooms, les étudiants obtiennent une certification en ligne, peuvent télécharger des e-books, des vidéos en HD et ne voient plus de publicités. OpenClassRooms propose également des sessions live.

Actuellement, le site de MOOC français compterait 2.5 millions de visiteurs uniques par mois, 700.000 membres, 35.000 inscrits aux MOOCS et 850 cours disponibles. Ce dernier chiffre devrait donc considérablement augmenter grâce à la seconde levée de fond.

On notera que vers la fin de l’année 2013, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche avait aussi lancé la plateforme FUN ou France Université Numérique.

(Source)

5 commentaires

  1. J’espère que cette levé de fond sera accompagné d’une augmentation du niveau des cours qui laisse de plus en plus à désirer.

  2. Je ne trouve pas que le niveau a baissé, c’est juste qu’ils ont diversifié leur contenu, il ne s’agit plus d’apprendre à coder un site web, mais à maîtriser un ensemble de langage ou de technique informatique

Lire les articles précédents :
Allo Les Parents, parce que ce n’est pas toujours simple de laisser ses enfants partir en voyage

Si vous avez du mal à laisser partir vos enfants loin de vous, alors Allo Les Parents devrait retenir votre...

Fermer