Opera lance son propre adblocker

Et il serait plus efficace qu’Adblock Plus.

Si vous éditez un site web monétisé avec de la publicité, cette nouvelle ne va peut-être pas vous plaire. Alors que de plus en plus d’internautes installent des extensions pour bloquer les publicités sur les navigateurs comme Chrome, Firefox, Safari ou « Internet » de Samsung, Opera décide d’en préinstaller un sur ses navigateurs pour ordinateurs et mobiles.

Le projet avait déjà été évoqué par l’entreprise en mars, lorsqu’elle a décidé de préinstallé un adblocker natif sur une version « developper channel » (une sorte de beta publique) de son navigateur pour ordinateur.

Aujourd’hui, le bloqueur de publicités arrive sur la version stable (37) d’Opera Browser ainsi que sur Opera Mini pour Android. Et comme il s’agit d’un adblocker natif, il n’y aura donc aucune extension à installer.

Sur la version pour ordinateur, il suffira de cliquer sur le petit bouclier dans la barre d’URL pour l’activer

Opera adblock

Et sur Opera Mini, il suffit de cocher un paramètre.

Adblocker d'Opera mini

Par ailleurs, l’avantage de ce bloqueur de publicités ne réside pas uniquement dans le fait qu’il ne requiert aucun plug-in. En effet, d’après l’entreprise, son bloqueur natif est aussi plus performant que le plug-in Adblock Plus, qui a déjà été installé 500 millions de fois depuis son lancement.

Comparatif des bloqueurs de publicités par Opera

Opera veut se démarquer

Cette annonce reflète bien la volonté d’Opera de se différencier de ses concurrents en lançant des fonctionnalités qui pourraient attirer les utilisateurs.

A l’instar de ce bloqueur de publicités, le VPN qu’il teste actuellement sur une version de son navigateur pour ordinateur est natif, en plus d’être gratuit.

Aujourd’hui, l’entreprise est surtout connue pour ses navigateurs mobiles, qui permettent d’économiser des données via une technologie de compression. Ses navigateurs pour ordinateurs n’ont jamais vraiment séduit les foules. Mais peut-être qu’avec des fonctionnalités comme un bloqueur de publicités natif et un VPN gratuit, cela pourrait changer.

En plus de ses navigateurs, Opera propose également Opera Max. Et actuellement, il travaille sur un service qui pourrait devenir le Netflix des applications mobiles.

(Source)

Répondre

Lire les articles précédents :
Laptop pixabay
Un enfant de 10 ans découvre une faille sur Instagram et touche la prime de 10 000 dollars

Au journal finlandais Iltalehti, il a expliqué qu’il « aurait été en mesure d’éliminer n’importe qui, même Justin Bieber ».

Fermer