Orange Sport innove avec un jeu-concours sur Facebook et Twitter

Depuis quelques mois, de nombreuses marques de grande consommation ont fait évoluer leur approche d’animation des réseaux sociaux. Au-delà de la nécessité d’animer ses communautés et de les engager pour générer des Like, mentions, tweets, retweets, +1… l’heure est désormais à la rentabilisation de l’investissement.

Le besoin se fait clairement sentir dans les directions marketing de faire évoluer la présence sur les réseaux sociaux pour qu’elle soit davantage au service du business (développement du chiffre d’affaires) et pas uniquement destinée à améliorer la notoriété, à développer le trafic du site ou à relayer des offres promotionnelles. Dans ce contexte, Orange Sport innove avec une animation qui associe Facebook à Twitter.

Orange Sport est la division du groupe Orange en charge des partenariats sportifs (football, rugby, glisse, Roland Garros et Le Tour de France). Chaque sport a son propre univers : le 12° homme pour le football,  avec le xv pour le rugby. La glisse est un univers quelque peu à part plutôt lié à Sosh. Les objectifs d’Orange sur le digital sont doubles. D’une part travailler la préférence de marque (préoccupation qu’on retrouve chez tous les annonceurs grand public et d’autre part une volonté d’activation business. C’est à dire de mettre à profit l’investissement sur les réseaux sociaux pour développer les ventes d’abonnements. Ce ne sont pas tant les abonnements mobiles qui sont ciblés, mais les abonnements aux applications dédiées, notamment celui de l’application Ligue 1 pour suivre les matchs de championnat sur mobile ou tablette.

Orange est présent autour du football et principalement de la Ligue 1 avec l’univers Le 12ème homme. Facebook, Twitter, Pinterest, Vine, Instagram, Deezer, Google+, la présence est déclinée sur tous les principaux réseaux sociaux. Mise à part la préoccupation business, Orange voulait aussi innover en mettant en place une mécanique inédite en associant deux réseaux sociaux. Orange Sport a pour cela fait appel à l’agence de marketing multicanal So-Buzz. L’agence a en effet su proposer une animation qui permette de jouer au même jeu et de consolider des points en jouant à la fois sur deux réseaux sociaux différents : Facebook et Twitter.

L’approche est totalement nouvelle, puisque sont pris en compte les interactions des internautes joueurs sur les deux plateformes.

L’opération « Le championnat du 12ème homme » est décrite sur le nouveau site. L’opération a la particularité de se dérouler sur près de 8 mois puisqu’elle couvre toute la saison de Ligue 1 2013/2014. Le principe est simple: soutenir son club pour devenir le 12ème homme et tenter de gagner 2 passeports pour le Brésil en Juin 2014.

Choisissez le club que vous soutenez. Gagnez 3 points s’il gagne et 1 point en cas de match nul. Accumulez d’autres points en invitant vos amis sur Facebook pour qu’ils soutiennent votre club. Soutenez votre club en retweetant votre soutien. Plus votre score est élevé (les points Facebook et Twitter sont pris en compte pour chacun), plus vous avez de chance de gagner, et ce à chaque journée de championnat. En fin de saison, le meilleur douzième homme part au Brésil et un participant sera tiré au sort pour y partir aussi.

En associant et en comptabilisant les interactions de chacun depuis son profil Facebook et son compte Twitter, Orange et So-Buzz ont une nouvelle approche des jeux-concours sur les réseaux sociaux. Non seulement, on peut jouer depuis Twitter ou depuis Facebook, mais en plus il y a un effet démultiplicateur en jouant avec les deux. A l’heure où le consommateur est multicanal, zappeur et submergé de sollicitations commerciales et marketing diverses, cette mécanique innovante doit permettre à l’annonceur de sortir du lot et de se démarquer pour mieux atteindre ses objectifs.


Un commentaire

  1. Curieux de voir les résultats d’une opération simultanée sur les 2 réseaux sociaux.

    Selon moi, cela ne fait pas vraiment de sens : soit les communautés sont similaires et aucun intérêt de démultiplier le concours, soit elles sont différentes et n’ont donc pas forcément la même maturité et les mêmes attentes.

    Autant rester concentré sur un réseau à la fois, avec des mécaniques de jeu adaptées et des comportements propres à chacun des réseaux sociaux. Twitter n’est pas Facebook, surtout pour les jeux ! Nous le voyons bien chez Like A Bird!

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Le bouton ‘partage’ de Twitter lance des téléchargements de fichiers Torrent

Depuis hier certains internautes voient des téléchargements se lancer sans raison sur leur navigateur. Il semblerait que le problème provienne...

Fermer