Ordinateur quantique : D-Wave passe la barre des 1000 qubits

Google et la Nasa qui s’étaient associés pour se doter d’un ordinateur quantique, viennent de renouveler le partenariat qu’ils avaient tissé avec D-Wave, le spécialiste canadien de l’informatique quantique.

Google resigne avec D-Wave pour disposer d'un ordinateur quantique

L’ordinateur quantique de D-Wave pour lequel Google et la Nasa ont renouvelé un contrat de 7 ans est un monstre, qui dépasse la barre des 1000 qubits ! Pour mieux comprendre, il faut savoir que contrairement aux bits, les qubits peuvent prendre plusieurs états simultanément, démultipliant ainsi les capacités de calcul en parallèle.

C’est précisément cette énorme puissance de calcul qui intéresse les deux groupes, sur des sujets assez différents. La Nasa cherche à profiter de ce supercalculateur pour la recherche spatiale. D’après Eugene Tu, le directeur du centre de recherche Ames de la Nasa : « A travers la recherche au Nasa Ames (le nom du laboratoire de l’agence spatiale en Californie), nous espérons montrer que l’informatique quantique et les algorithmes quantiques pourraient un jour améliorer radicalement notre capacité à résoudre des problèmes d’optimisation complexes pour l’aéronautique, les sciences de la Terre et de l’espace ou encore la conquête spatiale ».

Pour Google, c’est plutôt pour des recherches sur l’optimisation, la recherche internet, le machine learning, la reconnaissance vocale, l’intelligence artificielle, etc. que la firme de Mountain View se dote d’un ordinateur quantique. La firme D-Wave a fait savoir que cette seconde version de son ordinateur est jusqu’à 600 fois plus puissante que les puces traditionnelles. Le supercalculateur dispose de 1000 qubits et pour fonctionner, il est refroidi avec de l’azote à des températures proche du zéro absolu (-273 degrés).

Tous les géants du High-tech déboursent des sommes pharaoniques pour se doter d’ordinateurs quantiques, à l’instar de Microsoft, Intel ou encore IBM.

Source


Nos dernières vidéos

3 commentaires

  1. Je ne comprends pas trop… à priori un Qubit est une unité de stockage. mais là vous en parlez comme étant une puissance de calcul ?!?

  2. Je ne comprends pas vraiment. Pour moi le qubits est un élement mémoire, à l’équivalent du bits.
    En quoi augmenter le nombre de qubits augmente la puissance, je ne comprends pas trop l’article en fait 😀

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Google dévoile deux nouveaux Chromecast

Deux nouvelles versions du Chromecast, dont une pour les systèmes audio.

Fermer