Oubliée la carte bleue, le nouveau moyen de paiement, c’est le scan de vos veines

PulseWallet vous propose un nouveau moyen de paiement simple, rapide et efficace : le scan des veines de votre main. Une technologie d’avenir ?

L’entreprise japonaise Fujitsu a décidé d’apporter sa touche à la modernisation des moyens de paiement. Pour cela, le constructeur a choisi de proposer un produit nommé PulseWallet qui vous permettra d’effectuer vos achats d’un simple… scan des veines de votre main. Pour que l’appareil vous autorise à effectuer un paiement, il vous suffit de tenir votre main au dessus de celui-ci. Une image sera alors capturée, une image de vos veines. Le système veineux présent à l’intérieur de la main est, comme beaucoup d’autres informations biométriques telles que les empreintes digitales ou l’iris, un moyen efficace pour nous identifier. A l’âge de huit ans, nous possédons des veines qui resteront telles qu’elles sont pour le restant de notre vie.

Fiable et rapide

Le procédé est fiable 99.99992 pourcents du temps et l’identification prend moins d’une seconde. Cette nouvelle manière de payer est donc intéressante car rapide, simple et visiblement efficace. Il est à noter que, pour le moment, PulseWallet vous demande d’entrer un code afin de valider l’authentification. Ce code correspond à votre numéro de téléphone et il permet d’atteindre une fiabilité de 100 %. Cependant, l’obligation de taper un mot de passe fait perdre tout le temps gagner par le scan de vos veines, d’autres solutions seraient donc à envisager.

PulseWallet

Blood Money

Bien que Fujitsu ait fait la présentation de PulseWallet et d’un moyen de paiement, il se pourrait que le constructeur possède des ambitions autres. Il semblerait que la société souhaite utiliser son système de scan de veines pour permettre, par exemple, un accès facilité pour ouvrir sa porte dans un hôtel. L’utilisation d’informations biométriques, dans un contexte où l’on craint pour notre vie privée, peut effrayer – notamment pour des affaires de piratage de base de données qui entrainent la fuite de nos informations personnelles – mais il ne faut pas craindre ce genre de technologie outre mesure. Actuellement, de nombreuses technologies permettant un accès/moyen de paiement facilité voient le jour sur le marché comme l’analyse d’empreintes digitales ou la lecture d’un tatouage. Un bon nombre d’entre elles seront rapidement oubliées, certaines tireront leur épingle du jeu.

(source)

Image : The Verge


8 commentaires

  1. Très original comme moyen de paiement… J’avais déjà entendu parlé de paiement sans contact, avec iris, ou empreinte digitale, mais la … je trouve que ca va loin !

    Est ce que ce type de mode de paiement ne poussera pas voleurs à couper des mains pour récupérer des sous ? 🙂

  2. Et là on peut vraiment écrire :
    pas de bras pas de chocolat !

    Tout comme les empreintes digitales sont imitables depuis 10 ou 20 ans, le réticule veineux le sera également à plus ou moins longue échéance.

    db

  3. C’est n’importe quoi ça
    Et, le jour où l’on piratera la base de donnée, qu’est qu’on fera
    Arrêtons un peu

  4. Toutes ces solutions biométriques ne sont pas viables en ce sens qu’elles ne peuvent pas être changer.

    Que ce soit les veines, l’iris ou l’empreinte digitale, une fois compromise, on ne peut plus rien faire. Donc le bon vieux mot de passe à de beaux jours devant lui.

  5. Encore un nouveau moyen flippant pour payer ses factures… Perso, toutes ces nouvelles méthodes me font un peu peur ! Je veux bien qu’on évolue mais pourquoi toujours vouloir exploiter le corps? :p

  6. Il y a un danger, utiliser la main comme moyen d’identification et de paiement correspond exactement au futur système économique mondial annoncé dans la bible ; l’apocalypse chapitre 13 verset 16 il y a plus de 2000 ans :

    « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite et leur front et que personne ne puisse acheter et vendre sans avoir la marque le nombre de la bête ou le nombre de son nom, c’est ici la sagesse! Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête ; car c’est un nombre d’homme et ce nombre est six-six-six . »

    Regardez comment fonctionne un code barre, le 6 6 6 est déjà caché partout sur tous les produits de consommation, même sur votre carte d’électeur (pour les Français) ! Ce sont les 2 petits traits à gauche du code-barres, du milieu, et à droite qui en langage code-barres donne le 6 (en clair dans la partie droite du barre code, il y a une correspondance entre le 6 si il y en a un sur votre barre code et les 2 petits traits au-dessus). Je n’invente rien, encore simple à vérifier sous Google avec des dessins pour mieux comprendre (en tapant : barre code et 666) …

    après le futur krach économique à cause de la dette on va passer au mode d’argent électronique (plus de billets et de liquide) puis à la nano puce RFID implantée sur la main droite ou le front au nom de la sécurité et de la santé (avec une modification faustienne de notre ADN en bonus) …..
    on n’arrête pas le progrès, science sans conscience n’est que ruine de l’âme.

  7. Faut pas fumer en fin de journée comme ça c’est pas bon pour la santé.

    La puce RFID implantée existe déjà. Je crois que Presse-Citron en a parlé d’ailleurs au sujet d’IBM et de cette boîte de nuit catalane qui les implante chez ses clients.
    Bon, bref, le complot mondial n’existe pas et n’existera pas tant que l’Homme sera un être humain incapable d’aimer son prochain (tient, la Bible) et ne cherchant à satisfaire que son égo propre ou, à l’extrême limite, celui d’un groupe restreint.
    Trop égoïste et surtout trop égocentrique : aucune chance !
    En revanche, qu’il existe des groupes d’intérêts convergents, ça oui. Et plein !
    Et c’est là la plaie !

    Quant à la maxime de Rabelais, euh, comment dire, ce n’est pas trop tard ?
    Atome militaire, nucléaire civil, eugénisme, synthèse de virus, etc.

    db

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Gigabyte AORUS X7 : un PC de gamer dans un boitier de 22.9 mm d’épaisseur

Gigabyte vient de lever le voile sur l'AORUS X7, un ordinateur portable construit pour les joueurs, les vrais.

Fermer