Paper : comme Facebook, mais en mieux

Disponible depuis hier aux Etats-Unis, Paper déchaine les passions. Et cela n’a rien d’étonnant, en fin de compte, puisqu’il s’agit de la meilleure application mobile jamais développée par le géant américain.

Paper a été présenté par Facebook à la fin du mois dernier, après plusieurs semaines de folles rumeurs. L’application est disponible depuis hier sur la version américaine de l’AppStore, mais il existe une astuce toute trouvée pour passer outre cette limitation : il suffit de créer un nouveau compte basé aux Etats-Unis.

Paper Facebook

Une procédure assez simple à mettre en place, puisqu’il faut lancer iTunes, se déconnecter de son compte principal, basculer vers la déclinaison US de la boutique et créer un nouveau compte en allant piocher une adresse fictive trouvée sur Google Maps, ou autre.

Dès le premier lancement, Paper donne le ton avec une vidéo extrêmement bien réalisée, une vidéo qui nous plonge tout de suite dans le bain. Quelques secondes plus tard, l’outil va nous rediriger vers un formulaire. Il faudra saisir l’adresse électronique et le mot de passe correspondant à notre compte Facebook.

Un fonctionnement modulaire

Les choses sérieuses vont pouvoir commencer. Mark Zuckerberg et ses acolytes ont bien fait les choses et Paper va nous prendre par la main pour nous expliquer le fonctionnement de l’application. Si cette dernière nous permettra de consulter notre News Feed, il sera également possible de lui greffer des modules thématiques traitant de différents sujets comme le sport, l’économie, les nouvelles technologies, l’art, la photographie, l’écologie, l’humour, la famille et ainsi de suite. Difficile évidemment de ne pas penser à Flipboard qui propose lui aussi la même chose.

Après avoir défini nos thèmes de prédilection, nous n’aurons plus qu’à taper sur un simple bouton pour valider la configuration, et pour passer au vif du sujet.

La navigation au sein de l’application est un peu particulière et un temps d’adaptation sera nécessaire avant de l’avoir bien en main. Facebook a effectivement joué la carte de l’originalité avec une ergonomie particulièrement travaillée.

Paper Facebook : capture 1

Une interface soignée, une ergonomie étudiée

Tous les modules se présenteront de la même façon. En haut, nous aurons comme un diaporama constitué de plusieurs images. Il nous permettra de passer rapidement d’un module à un autre. En bas, nous verrons apparaître toutes les publications associées à la rubrique. Des publications qu’il sera possible de faire défiler à l’aide de simples balayages horizontaux, de la gauche vers la droite ou inversement.

Si nous souhaitons lire une contribution et l’afficher en grand, il nous suffira de la prendre et de la faire glisser vers le haut. Pour repartir en arrière, nous devrons faire le même geste, mais dans l’autre sens.

Bref, nous n’avons pas fini de balayer.

Sous chaque publication, nous trouverons les trois boutons habituels : un pour « liker » le contenu associé, un autre pour commenter le statut et un dernier pour le partager sur notre propre « timeline ».

Les images, elles, s’affichent en plein écran. Paper est d’ailleurs capable d’exploiter l’accéléromètre intégré à l’iPhone. En faisant pivoter ce dernier dans un sens ou dans l’autre, nous pourrons nous promener virtuellement dans l’image. Sensations garanties.

Paper Facebook : capture 2

La publication d’un statut, le profil et les paramètres

Si nous souhaitons publier un nouveau statut, nous devrons effectuer plusieurs balayages du haut vers le bas, jusqu’à faire apparaître le menu principal de l’application. Là, il faudra aller chercher l’option « Create Post ». Toutes les fonctions habituelles sont présentes et nous aurons ainsi la possibilité de partager du texte, des images ou notre localisation en appuyant sur les boutons intégrés en bas de la page.

Ce fameux menu principal nous donnera aussi un accès direct à notre profil. Là, et bien nous retrouverons nos différents statuts, mais également notre expérience professionnelle, nos formations et ainsi de suite.

Trois boutons ont été intégrés à toutes les pages de l’application, des boutons qui renvoient respectivement vers les demandes d’ajout, les messages privés ou les notifications.

Et puis, enfin, il y a les paramètres. Plusieurs options sont proposées, des options en lien avec le redimensionnement des images, la lecture automatique des vidéos ou même avec les services permettant de mettre des lectures de côté. De ce côté, nous aurons le choix entre Pocket, Instapaper, Pinboard ou la liste de lecture de Safari.

Paper Facebook : capture 3

En guise de conclusion

Paper est un produit très prometteur, c’est un fait. Son interface est agréable, son ergonomie soignée et on prend finalement beaucoup de plaisir à l’utiliser. Fera-t-elle de l’ombre à Flipboard et aux autres applications du même genre ? C’est difficile à dire mais ces derniers peuvent encore dormir sur leurs deux oreilles puisque l’application n’est pas disponible partout, ni même sur toutes les plateformes mobiles du marché.

Avez-vous testé l’application ? Qu’en pensez-vous ?


2 commentaires

  1. Merci pour cette info détaillée. Pourrais tu nous faire un mini-comparo +/- avec Flipboard pour mieux voir les différents et atouts de chacuns ? Car avec FlipBoard, Pulse, Tatü, Play Kiosque etc, comme on dit on a à boire et à manger 😉

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Unpacked_5_Samsung_Galaxy_S5
Samsung Unpacked 5 le 24 février : lancement du Galaxy S5 ?

Samsung devrait dévoiler le Galaxy S5 le 24 février 2014 lors du MWC 2014 à l'occasion de l'événement "Unpacked 5"....

Fermer