Parce que Geek et sommeil ne font pas forcément bon ménage, voici une astuce

Chers amis geeks, il est connu que les écrans nuisent à notre sommeil. Voici une astuce qui pourrait peut-être vous aider.

Gateau pixabay

Les écrans et plus généralement la lumière artificielle sont parmi les plus importantes sources de troubles du sommeil. Certains spécialistes affirment que ces troubles étaient assez rares, avant que l’on invente et démocratise l’éclairage électrique. A partir de ce moment, l’être humain aurait en quelque sorte proclamé son indépendance vis-à-vis de lumière du soleil.

Par ailleurs, l’omniprésence des écrans dans notre quotidien (smartphone, ordinateur, tablette, télévision, etc.) n’arrange certainement pas les choses. Tout cela affecterait le rythme circadien, notre horloge biologique. Pour en savoir plus, vous pouvez lire cet article.

Par ailleurs, se caler sur le rythme du soleil (a.k.a. se coucher tôt et se lever tôt) serait plus bénéfique pour notre créativité, notre humeur et surtout notre santé, plutôt que de vivre à l’heure de la Silicon Valey – un prétexte que j’ai déjà entendu quelque part. « Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt », dit-on souvent. A défaut se priver de la technologie, on peut toujours tenter de régler les paramètres (hacker) de notre sommeil.

Moi-même souffrant de quelques troubles du sommeil, je me suis toujours refusé à prendre des somnifères. En revanche, j’ai déjà testé plusieurs méthodes qui ont fonctionné plus ou moins bien afin de me caler avec l’horloge de dame nature. Par exemple, on pourrait forcer le réveil à 6 heures du matin (parfois, on n’a pas réellement le choix), mais cela n’est pas toujours très agréable.

Dans la mesure du possible, plutôt que de forcer votre réveil à 6 heure du matin de manière brutale ou de vous priver de sommeil pendant 24 heures pour espérer vous endormir à une heure décente, vous pouvez toujours tester la technique à base de choses simples proposée par Annie Lin, une coach spécialisée d’outre-Atlantique. Cette technique a été exposée dans un article de Business Insider.

Par exemple, si vous êtes habitué à vous lever à 10 heures et que vous voulez faire partie des « early birds », vous pouvez essayer de décrémenter votre heure de réveil de 15 minutes, chaque jour, afin de finalement atteindre votre objectif : 6 heures du matin (par exemple). C’est simple, mais cela peut être plus efficace.

Ensuite, il faudra penser à enrichir votre expérience du matin. Y insérer de petites activités motivantes ne pourra que vous inciter d’avantage à vous lever. Vous pouvez également stimuler la motivation en (en quelques sortes) récompensant votre cerveau tous les matins. On peut par exemple penser à une bonne tasse de chocolat chaud. Le principe est toujours de rendre le réveil et le début de la journée plaisants.

Et enfin, il ne faut pas se mettre la pression. Faire des pauses par rapport à son son programme est même préconisé.

(Source)


9 commentaires

  1. Bonjour, oui je suis bien matinal et le contexte de l’article me va très bien 🙂 car depuis que j’ai mis au monde mon bébé tous mes heures de réveille ont chamboulé et le réveil matinal est nouveau pour moi mais avec le temps je prend du plaisir surtout quand je me réveille à côté de mon ange, y a pas plus motivant que ça 🙂
    PS: il y a une faute de frappe :  » toujours refusé à pendre des somnifères »  » prendre »

  2. ça aurait pu être pas mal de parler des cycles du sommeil. Avancer son réveil de 15 minutes ça me parait pas un bon conseil, ce qui est important c’est de se réveiller à la fin d’un cycle et pas au milieu.

  3. Oui c’est clair que la médication c’est le dernier truc à essayer car ça entraine une certaine dépendance psychologique (on se réveille à la fin d’un cycle, donc on a « bien dormi », donc on est enclin à prendre encore le somnifère ou un structurateur de sommeil…)

    Il faut en effet s’habituer à un nouveau rythme, savoir que le cerveau fonctionne mieux le matin est assez motivant (dans un taff créatif). Ce qui est assez agréable aussi, c’est de se réveiller non pas grâce à un réveil, mais grâce à la lumière. C’est un type d’émergence du monde des songes beaucoup moins brutal que le « tut tut tut tut » du réveil.
    Des lampes qui simulent le lever (et le coucher) du soleil sont disponibles sur le marché et fonctionnent assez bien 🙂

  4. Si on avance de 15 minutes l’heure du réveil, il faut aussi faire l’effort de se coucher plus tôt, ce qui n’est pas toujours évident pour ceux habitués à veiller tard.

  5. Constantine on

    Et donc c’était un article pour dire… quoi ? 80% de l’article en intro, les autres 20%… va savoir.

  6. Setra

    Le lien de Pierre Mairé est en effet très intéressant.

    @Constantine c’est le format qui vous dérange ou le contenu ?

    @JeRetiens sinon il y a également des stores vénitiens connectés qui peuvent laisser passer la lumière naturelle automatiquement dès le matin (fermés le soir pour des raisons d’intimité).

  7. Setra

    @glow vous avez raison et on m’a déjà expliqué plusieurs fois ces cycles. Mais comme je suis une victime et non un spécialiste, je n’ai pas osé être trop scientifique.

  8. Je ne vois pas ce que ça change pour les FAI, leur but et de fournir un accès a internet ! ça ne leur coute pas plus cher de transféré des données depuis youtube que depuis n’importe quel site ! Si youtube disparaissait, je ne pense pas qu’on n’arrêterait de regarder des vidéos pour autant !

    S’ils vendent du 20mb/s a 19€99/mois, on a le droit de les utilisé com on veut

    Si on télécharge en continue on peut théoriquement atteindre ces chiffres :
    20 mb/s = 216Go/jours = 6.57To/mois

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Twitter
Sur Twitter, un membre inscrit sur deux n’a jamais posté

Sur Twitter, en réalité seulement 44 % des utilisateurs publieraient des tweets. Vous y croyez ?

Fermer