Partez au Chili pour lancer votre start-up : on vous offre le visa et 40.000$

Le gouvernement chilien souhaite transformer Santiago en une Silicon Valley de l’Amérique Latine. A ce titre, il lance un programme pour attirer les meilleurs entrepreneurs du monde en leur mettant à disposition des fonds et un accompagnement.

Le Chili n’est pas forcément la destination de prédilection des entrepreneurs au moment du lancement de leurs start-ups. Ils pensent plus facilement à San Francisco, New York, Londres, voir même Paris.

C’est un état de fait que le gouvernement chilien souhaite changer en en offrant un programme attractif.

Cela commence par un visa d’un an pour découvrir ce beau pays (même si le tourisme ne sera pas véritablement votre priorité n°1), un chèque de 40.000$ et un programme d’accompagnement de qualité des start-ups.

Start-up Chile : 3ème année d’existence

Le programme n’est pas nouveau.
22 entrepreneurs ont été accompagnés en 2010, 100 en 2011, et l’objectif affiché est d’atteindre les 1000 en 2014.
Le programme met en avant les 1 millions de dollars levés par leurs entrepreneurs sur les 6 derniers mois et une ouverture sur le marché d’Amérique Latine qui n’est pas qu’émergeant.

Start-up Chile : réunion d’information jeudi 21 Mars à Paris

Pour les entrepreneurs qui souhaiteraient en savoir plus, Moonbar et Paris International Tech Meetup organisent une réunion d’information jeudi 21 Mars à 19:00 au Greenspace Paris.

Cela sera aussi l’occasion de rencontrer Anne-Sophie Dutat (Co-Fondatrice de fancybox) et Thomas Grandperrin (ex. SmartAgro, Project Manager chez Jogabo) qui raconteront leurs expériences sur le marché d’Amérique Latine après plusieurs mois passés à Santiago.

Je vous invite donc à découvrir le site officiel de Start-up Chile et/ou à vous inscrire à l’événement sur sa page Eventbrite.

Crédit Photo : Michael Ertel

24 commentaires

  1. Très belle initiative du Chili. C’est un pays qui suit les pas du Brésil et veut attirer les entrepreneurs. Avec ce genre d’investissement, le chômage va diminuer et l’économie sera bien booster. J’invite les gens qui sont intéressés à participer au meeting.

  2. Pingback: Partez au Chili pour lancer votre start-up : on vous offre le visa et 40.000$ | PJExploration

  3. Ça me tente bien moi qui suis sur le point de lancer une boite et qui ne souhaite pas l’installer en France.

    Je n’ai encore jamais visité le Chili, mais j’ai souvent voyagé en Amérique du sud et a part un souvenir disons désarmant au Guatemala, j’ai toujours adoré.

    Faut se pencher sur les avantages et inconvénients du pays (quel(s) avantage(s) je tire à m’installer au Chili plutôt qu’au Pérou qui m’attire aussi par exemple), mais je trouve que c’est une initiative qui peut être intéressante. J’irai donc probablement à la réunion du 21.

    Merci pour l’info

  4. @Valk je sais pas quel business tu veux lancer mais le perou et le chili n ont rien a voir …
    la chili est juste le pays le plus riche d Amérique du sud, bien plus développé et proche d un pays occidental!
    good luck !
    marie

  5. Très belle initiative, maintenant il faut avoir un vrai projet en tête pour réussir au maximum. Je pense que les avantages sont nombreux là-bas et notamment les impôts

  6. @Sam: En fait… le B de BRIC fait plutôt l’inverse depuis deux ans… Le seuil d’accès au Visa Investisseur a été multiplié, en gros, entre 3 et 10 selon le business plan que tu présente. On peut pas mieux se tirer une balle dans le pied (De plus, à l’approche des JO/Coupe du Monde, dans un contexte où l’industrie locale pas encore très bien formée produit au mieux de la moyenne gamme, la TVA d’import de 60% empêche le renouvellement de tout (informatique, tv, frigos…) mais bon, je m’égard là… ) Ah… et fait pas bon d’y être français ni italien depuis non plus…

  7. Voilà une bonne idée, un bon concept. Comptons l’argent perdu pour des conneries en France, et à contrario, on ne peut qu’apprécier cette iniative.

  8. c’est énorme. Je reste sans voix. Ca donne envie de faire quelque chose mais j’ai comme l’impression qu’il y aura une sacrée sélection donc il faut un projet béton.

  9. offre intéressante, après il faut voir s’il y a des avantages fiscaux également parce que sinon ce n’est pas pérenne comme situation. De plus il faut une certaine stabilité politique et juridique. Après le chili est en plein boom économique : the place to be!

  10. C’est une bonne initiative je trouve, à l’inverse d’autres pays qui veulent soit disant attirer les investisseurs mais qui te demande beaucoup d’argent pour te lancer et qui sont tatillon à te donner des papiers pour t’installer. Le chiffre de 1000 en 2014 est un peu élevé, mais au moins les chiliens ont de l’ambition 😉

  11. Salut,

    J’avais effectivement vu un reportage d’un mec qui était parti au chili pour monter son business, il était devenu le roi du pétrole, ca me dirait bien! Au moins y a du soleil

    A +

    Jordane

  12. Wow, ca c’est une bonne nouvelle, ca pourrait te faire repenser sa vie. Surtout quand on étouffe en Europe. C’est comment le climat au Chili? Je déteste le froid…

  13. Une véritable aventure, le soleil, la fortune c’est bien, mais attention au dépaysement, parfois la terre natale et sa famille sa manque.

  14. C’est excellent!! J’ai un ami qui est parti faire le tour du monde il y a 2 ans et qui est finalement resté au Chili. Il paraît que c’est vraiment un pays extraordinaire, alors si en plus le gouvernement nous y incite… Je vais peut être y réflechir plus sérieusement!

  15. C’est tentant. En plus le Chili est proche de l’Europe sur de nombreux points. Après je ne sais pas si 40 000€ suffiront à attirer les meilleurs projets.

  16. Superbe initiative!
    Il n’y a pas mieux pour relancer son économie. Attirer des entrepreneurs, faire tourner les investissements, recruter du monde, tout en ayant un appui, de l’accompagnement.
    Un bel exemple à suivre.

  17. Excellente idée!! ça va faire revivre le pays, et l’économie va remonter en flèche, reste à voir, si il y aura assez de participants dans les années qui viennent.

  18. Pingback: Start-up Chili | Latine et Indépendante

  19. J’ai candidaté pour cette session.

    100 entreprises sont sélectionnés sur 1570 participants.

    J’espère en être.

  20. Et bien je suis également candidate, vivement le délibérée que mon projet puisse avancé plus sérieusement

Send this to friend

Lire les articles précédents :
facebook-applications
La stratégie secrète de Twitter & Facebook : se diversifier pour mieux régner

Les deux géants des réseaux sociaux se sont lancés dans une course à la diversification qui pourrait bien changer radicalement...

Fermer