Participez au MOOC « Travail flexible » pour rendre le travail agile

Plus de 20% de la population active travaille de manière flexible sans être bridée par le lieu ou par des horaires fixes de travail. Pour ces personnes, le travail n’est plus un lieu où l’on se rend mais une tâche qu’on accomplit.

MOOC Zevillage Travail flexible

L’enjeu aujourd’hui est de diffuser massivement cette souplesse d’organisation dans les entreprises et les administrations. C’est l’objet du MOOC sur le travail flexible que lance Zevillage.

Article proposé par Xavier de Mazenod, fondateur d’Adverbe et ZeVillage, et spécialiste des sujets liés au télétravail et aux nouvelles organisations du travail.

Télétravail, coworking, flexiwork, tiers-lieux, nomadisme, corpoworking, bureaux partagés, BYOD, travail collaboratif : par ces différentes facettes le futur du travail est déjà là. La plupart des travailleurs indépendants et des startups le pratiquent spontanément et plusieurs millions de salariés exercent de fait partiellement leur métier en télétravail ou en nomadisme, de manière plus ou moins formelle.

Pourquoi un tel succès ? Parce qu’il correspond aux attentes du monde du travail. Eviter des transports quotidiens pour se rendre au bureau – longs, chers et polluants – est possible pour beaucoup de monde. Le bénéfice en qualité de vie, en autonomie, en CO2 non gaspillé, en coûts de transport est immédiat. L’employeur est lui aussi gagnant puisque toutes les études sur le sujet observent un gain de productivité important chez les télétravailleurs.

Dans le même temps, l’INSEE observe que le nombre de navetteurs quotidiens entre le domicile et le travail augmente. Alors, d’où vient cette contradiction entre les attentes des salariés et la réalité de leur métro-boulot-dodo ?

Le télétravail, levier de transition des organisations

Le décalage provient sans doute de la lenteur de prise de conscience du changement en cours par les entreprises et par le secteur public. Une lenteur à rapprocher de celle constatée dans la transition numérique. Ce qui s’explique facilement puisque c’est le numérique qui a affranchi le travailleur du lieu de travail.

Certes, la quasi-totalité des entreprises du CAC 40 a négocié un accord télétravail dans son groupe ou dans des filiales. Avec de beaux succès comme chez le pionnier Renault ou chez Orange. Mais on constate qu’il s’agit souvent plus d’une mise en conformité avec la loi de 2012 que d’une véritable révolution des organisations.

Dans le secteur public les progrès sont tellement lents que le Premier Ministre a lancé en mars 2015 un « Plan national de déploiement du télétravail ».

Les véritable blocages proviennent surtout de l’inertie des grandes organisations, d’une culture du présentiel et du contrôle et de la peur du changement qui s’appuie sur la méconnaissance. Ils freinent l’évolution du travail flexible.

Dans ce contexte, la mise en place du télétravail et l’accès au coworking peuvent être des leviers de transformation, le 1er pas d’une stratégie de changement, une étape d’acculturation.

Ce MOOC est l’occasion de découvrir ces facettes du travail flexible, les usages qu’en font déjà certaines entreprises et organisations publiques. Il permettra d’adopter les bonnes pratiques dans un projet de changement d’organisation du travail.

Inscriptions (gratuit) au MOOC


2 commentaires

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Une utilisatrice de smartphone
Facebook teste la lecture hors-ligne des vidéos

Facebook permettra aux utilisateurs de son réseau social de télécharger les vidéos.

Fermer