On peut faire plein de choses avec un navigateur web, de plus en plus de choses. On peut même participer facilement à un programme d’éducation pour de l’UNICEF avec Google Chrome.

On peut faire plein de choses avec un navigateur web, de plus en plus de choses. On peut même participer facilement à un programme d’éducation de l’UNICEF avec Google Chrome.

donateaword Paye tes fautes de frappe !

C’est l’idée de Lisa Zeitlhuber, une publicitaire autrichienne et de Katharina Schmitt, qui pensent que l’on peut mettre à profit les millions de fautes de frappe saisies chaque jour dans les navigateurs web pour transformer celles-ci en autant de dons pour un programme d’éducation de l’UNICEF.

Le fonctionnement est simple (c’est à ce prix que les donateurs sont motivés généralement) : si vous faites une coquille, le correcteur orthographique de Google Chrome fait apparaître une nouvelle option qui vous suggère de donner ce mot erroné à l’UNICEF. En fait de don, chaque lettre vaut 0,10 dollar, que vous léguez directement à l’organisation.

Bien sûr si vous êtes un habitué de la coquille ou que vous n’êtes pas très ami avec la syntaxe, la grammaire et l’orthographe, vous risquez vite de vous retrouver dans le top 10 des donateurs en affichant une générosité hors normes à l’insu de votre plein gré, mais au moins à défaut de vous améliorer vous aurez contribué à lutter contre l’illettrisme.

Cela étant vous ne risquez pas grand chose : Donate a Word n’est pour le moment qu’un projet de concept, et je ne sais pas si Google l’intégrera dans Chrome. Sous la forme d’une extension peut-être ?

(source)