Payname lève 5 millions d’euros pour changer le visage de la banque

Avec cette levée, Payname se donne les moyens de ses ambitions : devenir la première banque en ligne collaborative.

payname

4 millions d’euros du fond MAIF Avenir et le reste partagé entre le groupe La Dépêche du Midi, la BPI et la région Midi-Pyrénées, ce sont 5 millions d’euros qui sont injectés dans la start-up toulousaine Payname.

L’été n’a pas été reposant pour Eric Charpentier et ses équipes. Alors que vous souffliez au soleil, Payname recevait son agrément d’établissement de paiement, le permis de construire de son futur campus, mettait en ligne une nouvelle version de sa plateforme ET finalisait cette levée de 5 millions d’euros.

D’un « simple » service de paiement, Payname ne cache plus son ambition de secouer le monde de la finance pour s’installer comme la première banque en ligne collaborative.

equipe payname

Les 12 travaux de Payname

Au début de cette année, Payname ne comptait que 5 personnes. Un chiffre qui atteint aujourd’hui les 25 avec encore une dizaine de recrutements prévus dans les 6 mois. En effet, le CEO de Payname m’explique que l’agrément bancaire reçu les oblige à être encore plus rigoureux. D’où le recrutement d’un DAF (Directeur Administratif et Financier), de juristes et personnes spécialisées en contrôle interne… mais aussi la nécessité de renforcer la partie technique et notamment sur les aspects sécurité.

L’équipe grandissante se trouve déjà à l’étroit dans leurs locaux actuels et regarde avec impatience vers la construction de leur campus.

« Les travaux ont commencé, m’explique Eric Charpentier. On espère y être dans 6 mois. En fait, il faut que l’on y soit dans 6 mois pour accueillir les nouvelles recrues ».

Encore une preuve de l’ambition de Payname qui voit tout en grand, ils construisent immédiatement un campus qui pourra leur permettre de monter jusqu’à 80 personnes. Tout est prêt pour la croissance de Payname.

En lice pour remporter le prix Innovation de la Revue Banque (une belle reconnaissance dans le milieu), Payname souhaite véritablement construire un modèle de banque en ligne.


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Amazon Fire PHone
Amazon arrête les frais avec le Fire Phone

Le Fire Phone était l’un des pires flop d’Amazon.

Fermer