On a beaucoup entendu parler de Pealk récemment, notamment suite à la décision controversée de LinkedIn de leur interdire l’accès à son réseau. Interdiction qui est intervenu après une négociation de 2 mois avec le fameux réseau professionnel qui a finalement estimé que leur application représentait une menace concurrentielle contre leur service. Si vous ne connaissez pas encore Pealk, lisez la suite.

On a beaucoup entendu parler de Pealk récemment, notamment suite à la décision controversée de LinkedIn de leur interdire l’accès à son réseau. Interdiction qui est intervenu après une négociation de deux mois avec le fameux réseau professionnel qui a finalement estimé que leur application représentait une menace concurrentielle contre leur service. Si vous ne connaissez pas encore Pealk, lisez la suite.

Pealk a développé une application web qui permet de trouver et contacter facilement des professionnels sur LinkedIn. Pour ceux qui « chassent » sur le web (recruteurs, mais aussi commerciaux, professionnels du marketing B2B, ou business developers), l’application Pealk est un moyen efficace d’exploiter la puissance de LinkedIn dont la valeur n’est plus à démontrée, avec des fonctionnalités qui améliorent grandement la productivité.

LinkedIn ne propose pas de logiciel efficace pour exploiter sa base de profils même si le refus de Pealk pourrait être le signe d’un nouveau service proposé par l’entreprise américaine. Les comptes Premium de LinkedIn, par exemple, offrent aux utilisateurs un plus grand accès aux données, mais à travers la même interface que celle d’un utilisateur normal. L’idée de Pealk, c’est que pour valoriser la mine d’or que constitue les quelques 160 millions de membres présents sur Linkedin, il faut un outil efficace et dédié qui soit optimisé pour le travail de chasse.

pealk Pealk, un réel danger pour Linkedin ?

Pealk, c’était donc une application web (en mode SaaS), qui proposait 3 espaces de travail correspondant au workflow de chasse :

  • « Rechercher », qui vous permet de chercher des professionnels selon pas mal de critères, parcourir plus facilement les résultats, les organiser en dossiers, etc.
  • « Contacter », pour écrire facilement aux professionnels avec des messages personnalisés.
  • « Suivre », avec un tableau de bord donnant des « analytics » sur son travail, ainsi qu’un mini CRM pour suivre vos interactions.

La start-up, qui a lancé son application mi-avril, a rencontré un très fort succès dans le monde, avec près de trois mille utilisateurs réunis en 2 mois, et des reviews très flatteuses de la part de nombreux experts.

Heureusement, Pealk a d’autres projets, et souhaite développer de nouveaux outils de productivité sur d’autres moteurs de recherches. Espérons que, de son côté, LinkedIn saura clarifier sa position par rapport à son écosystème pour accompagner l’innovation externe, et souhaitons bonne chance à Pealk pour la suite !