Periscope veut analyser en temps réel ce qui se passe dans ses live

Twitter a développé un algo capable d’analyser et de décrire les vidéos en direct de Periscope.

Smartphone camera pixabay

Bientôt, Periscope, qui appartient à Twitter, pourrait être en mesure d’analyser en temps réel ce qui se passe dans les vidéos diffusées en direct par ses utilisateurs. En effet, comme le rapporte la revue technologique du MIT, une équipe appelée « Cortex » et dédiée à l’intelligence artificielle a développé un algorithme capable d’analyser en direct ce qui se passe dans ces vidéos.

L’équipe de la revue a pu assister à une démonstration lors de laquelle cet algo a analysé et catégorisé des vidéos Periscope en temps réel. Comme expliqué dans l’article, Twitter a développé un supercalculateur composé essentiellement de GPU ou graphics processing unit qui est dédié à ces analyses.

Periscope veut muscler ses recommandations

L’idée derrière cette avancée technologique est de muscler le service de live streaming grâce à des moteurs de recherche ou de découverte plus efficaces. En effet, contrairement aux vidéos à la demande, les vidéos en direct sont souvent mal décrites par leurs auteurs qui, parfois, ne savent même pas ce qu’ils vont filmer.

Une personne qui filme un incendie n’aura peut-être pas le temps de créer un bon titre (il écrira « Oh mon dieu ! »), ni de mettre des tags sur son live. De ce fait, sa vidéo sera difficile à trouver pour les autres puisqu’elle sera mal indexée. Mais grâce à la technologie sur laquelle Periscope travaille, qui est supposée s’améliorer au fur et qu’elle sera utilisée (et donc entraînée), cela pourrait changer.

« L’équipe (Cortex) se concentre sur le couplage d’une technologie avancée avec une approche éditoriale pour offrir une expérience de découverte limpide sur Periscope », explique Twitter dans une déclaration. Cependant, nous pensons que cette technologie pourrait également aider la firme à détecter en temps réels les vidéos du « dark side of Periscope » (c’est le terme utilisé par les médias anglophones) et intervenir en conséquent. Depuis le début de l’année, Periscope a hébergé des scènes de viol, d’agression dans la rue et un suicide, tous en direct.

(Source)

2 commentaires

  1. Hum. Quand l’on remarque que les possibilités d’intégrations sur Facebook sont beaucoup plus nombreuses que sur Twitter, on se demande si Periscope va vraiment les aider à sortir la tête de l’eau …

  2. Anne Ripaud on

    L’idéal serait que le smartphone reconnaisse certains mots-clefs et soit apte à réagir en fonction du décryptage (des mots tels que « suicide » ou « pendre »). Je trouve cette application dangereuse, d’ailleurs, il n’y a qu’à regarder cet article http://www.presse-citron.net/u.....t-ouverte/ ! Certains jeunes se font harceler, notamment par le biais d’un réseau social, puis sont obliger de mettre fin à leurs jours publiquement pour prouver aux harceleurs qu’ils sont capables de le faire… C’est la triste réalité ! Il faut mettre fin à cela ! Soit PERISCOPE fait quelque chose ou soit elle est définitivement arrêtée ! RÉAGISSONS !

Répondre

Lire les articles précédents :
Femme smartphone pixabay
Près d’un mobinaute français sur cinq a un comportement à risque en tant que piéton

Combien sommes-nous à consulter notre smartphone en marchant dans la rue ? Une question bien abstraite qui a pourtant une...

Fermer