Petting Zoo, bienvenue au zoo des robots [Vidéo]

Petting Zoo est une expérience qui propose aux visiteurs d’interagir avec des animaux… robotiques.

Le zoo de demain ne sera peut-être pas celui que l’on connait aujourd’hui. Un projet installé à Orléans, nommé Petting Zoo, nous propose en tout cas d’entrevoir une version différente de ce que nous connaissons actuellement. Fi de singes, de tigres ou d’oiseaux, ici vous ne verrez que des gros vers mécaniques. Des vers ou des tentacules, selon votre manière de voir les choses. Ces êtres synthétiques sont rassemblés en grappes et descendent du plafond pour interagir avec les visiteurs.

Vers mécaniques

Ainsi, les habitants du Petting Zoo pourront ‘jouer’ avec un visiteur malicieux ou ‘fixer’ une personne qui ne leur inspire pas confiance. Les responsables de ce projet (Minimaforms) utilisent plusieurs systèmes Kinect montés entre eux pour détecter la présence et les mouvements des visiteurs. Le langage de programmation utilisé (Processing) permet aux vers de se synchroniser entre eux ou d’avoir des attitudes différentes. Globalement, leur seule action consiste à gigoter ou non – même si nos Petting Zoo peuvent se mouvoir de manières différentes.

PettingZoo

Plus proche de l’être organique

Un point intéressant de ce projet, c’est que tentacules ne sont pas programmées pour être de ‘véritables machines’. Elles intègrent un système qui leur permet d’avoir plusieurs réactions différentes pour un même stimulus. Ainsi, si vous vous amusez à lui ‘gratter le menton’ dix fois d’affilée, il y a fort à parier que le ver mécanique va se désintéresser et vous ignorer (mon chat fait pareil). Minimaforms déclare vouloir permettre aux animaux du zoo de « développer leur personnalité » et d’avoir des « Ã©changes intimes qui sont émotifs et évolutifs« .

Des échanges intimes, des tentacules… n’allons pas plus loin ! En tout cas le projet semble être un véritable succès car les visiteurs se comportent avec les habitants du Petting Zoo comme ils le feraient avec de vrais animaux. Mais n’oublions pas que même s’il est technologiquement et techniquement intéressant, ce projet est avant tout artistique.

(sources [1], [2])


Un commentaire

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Sputnik, un moteur de recherche pour contrecarrer Google en Russie ?

La Russie a investi 20 millions de dollars pour créer Sputnik, un moteur de recherche qui espère bien s'imposer dans...

Fermer