Piège de Freestyle, le cri du Web

Piège de Freestyle « L’émission qui fait rapper les MC’s sur des sujets de l’actualité », tire sa révérence et adresse un dernier message fort. Quand le Web parle à la télé.

Cela faisait un moment que j’avais envie d’écrire sur le sujet mais voilà, c’est aujourd’hui ou jamais. Aujourd’hui car la chaine YouTube dont je veux vous parler a présenté ce mardi 4 juin son dernier et inattendu épisode. Ce projet s’appelle Piège de Freestyle. Porté par Antoine Smith, il proposait chaque semaine à 6 rappeurs de s’exprimer sur un sujet de l’actualité. Ainsi on découvrait six personnages, six artistes, six manières de penser et de rapper. Si vous voulez découvrir quelques épisodes je vous invite à voir Gégé Reviens ou encore Mariage Gayme.

Aujourd’hui, c’est le choc. Sans crier gare le présentateur annonce déjà la fin de l’aventure Piège de Freestyle qui aura tout de même duré 25 épisodes. Une fin bien triste, mais un épisode feu d’artifice où l’on ne retrouve pas six mais plus de cinquante MCs (rappeurs) qui parlent d’un sujet qui mérite d’être traité : l’absence du rap à la télévision. Pendant une dizaine de minutes vous retrouverez donc chaque artiste qui donne sa vision de la chose et formule sa demande à la télévision « pourquoi pas nous ? ».

PiegedeFreestyle

Cette vidéo créé son mini-buzz (plus de 301 vues pour l’instant) et sonne comme un véritable cri du cÅ“ur provenant de tous ces artistes qui fleurissent sur la toile, sont bourrés de talent, mais n’arrivent pas à percer. Antoine Smith espère marquer un grand coup avec cette dernière émission de piège de Freestyle et peut-être même se faire entendre pas les grands médias.

Bien souvent privée de l’attention de la télévision, la culture hip-hop a largement profité de tout ce qu’Internet pouvait lui offrir comme possibilités et il existe un vaste monde qui fourmille sur le Web. De YouTube aux réseaux sociaux, de nombreux artistes proposent leur propres sons et les partagent. Piège de Freestyle permettait de découvrir tous ces rappeurs plein de talents qui sont cachés par l’ombre des quelques MC « people » servis par les grands médias. Malheureusement l’aventure se termine ici, la fin est extrêmement belle, j’espère que leur message sera entendu.


7 commentaires

  1. Je comprends pas vraiment ce clip, cette demande de passer à la télé.
    Que intérêt? Ils sont vraiment à côté de la plaque…

    La télé est un média mort. La télé c’est totalement has been, ça fait des années que c’est plus là bas que ça se passe. Les jeunes regardent de moins en moins la télé.
    C’est un média du XXème siècle.

    Ils ont tout compris en étant sur le net, sur le vrai réseau du XXIème siècle.
    La télévision à quoi bon? Ils ont pas besoin de ça.

    • Axel-Cereloz on

      Passer à la télé c’est virtuellement toucher un public très large, c’est remplir bien plus facilement ses salles de concert et c’est une chance de devenir visible par les autres médias. Peut-être que la télé à un peu moins de succès aujourd’hui qu’il y a dix ans mais elle reste un média dominant. Être sur le net c’est bien mais ça ne suffit pas forcément à remplir les poches de ces artistes (surtout si les web-émissions qui parlent d’eux mettent la clé sous la porte). Je pense qu’au delà de la télévision, le message adressé est « non le rap ne doit pas rester dans l’ombre, il existe des choses formidables regardez et arrêter de refuser de parler de nous ».

  2. Maxime Perret on

    Le compteur a passé la limitation des 300 vues, 25000 maintenant. Je trouve ça dommage que ce genre de chaine ferme même si elle ne m’intéresse pas moi, c’était vraisemblablement quelque chose de bien.

    La télé ? Je regarde le JT mais je n’ai toujours pas eu mes infos sur les manifestations en Suède ou Norvège (je ne sais même plus tellement ils en ont peu parlé en une semaine).

  3. « Passé à la télé » n’est pas le fondement du message, c’est tout ce qui tourne autour de la visibilité de celui-ci.
    Alors qu’aujourd’hui le rap est devenu largement « bankable », sa mauvaise image dans l’opinion publique fait qu’il est dédaigné par la plupart des média, et on en entend parler la plupart du temps que pour des mauvaise raison.

    Le but de ce clip, et de la chaine en général, c’est de montrer que le rap n’est pas fait que de babes et d’insultes, mais est surtout un art à part entière, plébiscité par toute une génération.

    Je suivais piège de freestyle depuis pas mal de temps, et je trouvais ça dommage que l’émission soit si courte à chaque fois. La, je suis servie, mais dégouté d’apprendre que c’est la fin.

    • Axel-Cereloz on

      Tout est dit ! Sauf pour le format court que je trouvais du coup très efficace, mais quel tristesse de voir cette émission se terminer. La larme d’Antoine Smith tout à la fin m’a réellement touché.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Un adolescent de 16 ans brise la limite des six secondes de Vine
Un adolescent de 16 ans brise la limite des six secondes de Vine

Will Smidlein, un développeur Web, a réussi à briser la limite des six seconds imposées par Vine. Et le choix...

Fermer