Pinterest s’intègre sur des sites de e-commerce pour leur permettre de mettre les photos qui ont les plus de « Pin It » en avant. Une offre réservée à certains partenaires.

Pin Pinterest sintègre sur les sites de e commerce

Pinterest a lancé un partenariat avec des sites web – dont beaucoup d’e-commerçants –  et leur donne la possibilité de mieux utiliser les « Pin It » comme outil de mise en avant de produits.

L’idée est plus ou moins similaire aux traditionnels boutons « J’aime » de Facebook et « +1 » de Google. Mais avec son nouveau programme, Pinterest va plus loin dans le « Picture Marketing » et exploite les clics encore plus efficacement.

Pinterest aurait fourni des APIs à ses partenaires. Grâce à ces nouveaux outils, les sites seraient en mesure de montrer les images les plus « Pinnés » par les utilisateurs du réseau social  – donc les articles les plus désirés – suivant un classement. Il ne s’agit pas d’une simple image avec le bouton « Pin It » mais de Pins intégrés qui interagissent mieux avec le réseau social.

Sur un site de e-commerce partenaire, un utilisateur pourra cliquer sur les Pins intégrés et les ajouter sur son tableau. Et cette intégration est dynamique, un peu comme le widget Twitter sur les barres latérales. Cela signifie que l’ordre de classement des images affichées sur le tableau pourra changer en fonction des tendances sur Pinterest et des ajouts d’articles.

Et les fonctionnalités ne se limitent pas à l’affichage des articles les plus « épinglés ». Un partenaire peut aussi créer des filtres et n’afficher que les articles les plus appréciés dans une catégorie de produits donné. Par exemple : sur Zappos.com, il est possible de ne voir que les photos – les Pins – de sacs mais toujours classés par ordre de popularité sur Pinterest.

Actuellement, plus de 15 partenaires font partie de ce nouveau programme de Pinterest. Parmi eux, on retrouve Disney, Nestlé, Target, Elle Magazine, Walmart et Buzzfeed. On ne sait pas encore si Pinterest partagera ces API à d’autres sites.

Pinterest a récemment bénéficié d’un gros investissement et expérimenterait différents moyens de monétiser le service. Donc, il se pourrait peut-être que l’utilisation de ces APIs soit payante. D’ailleurs, celles-ci pourraient bien représenter une solution clé-en-main pour les sites de vente en ligne.

En tout cas, c’est mieux que de mettre les photos des utilisateurs sur les publicités. Je dis ça, je dis rien… 

(Source)