Playboy ne publiera plus de photos de femmes nues (à cause d’internet)

Ce sera la fin d’une époque, celle où le magazine Playboy publiait des photos de femmes nues.

En effet, à compter du mois de mars 2016, le magazine ne fera plus dans la nudité. Il continuera certainement à publier des images provoquantes, mais la nudité complète, c’est fini. A la limite, les photos que vous verrez sur le magazine rappelleront celles publiées sur Instagram sur lesquelles les personnes sont suffisamment couvertes pour échapper au règlement du réseau social.

Mais pourquoi Playboy veut-il arrêter de publier des photos nues ?

La nouvelle stratégie du magazine a été révélée par Scott Flanders, dirigeant de l’entreprise, au New York Times. Celui-ci explique : « Cette bataille a été menée et gagnée. Tout le monde est aujourd’hui à un clic de n’importe quel acte sexuel imaginable, gratuitement. Tout cela est donc dépassé ». En quelques sortes, c’est une manière de dire que si Playboy doit aujourd’hui se réinventer, c’est à cause d’internet. Le magazine (la version print) veut se racheter une virginité car il n’est plus pertinent dans sa forme actuelle.

Autrefois, Playboy vendait jusqu’à 7 millions d’exemplaires d’un numéro. Aujourd’hui, c’est dans les environs de 800 000 exemplaires

L’idée, semble-t-il, est de garder une partie de son ADN (il y aura toujours une playmate du mois) tout en devenant plus « Safe For Work ». D’ailleurs, cette transformation a déjà été amorcée sur le site web du magazine. Selon le New York Times, Playboy a déjà abandonné la nudité sur sa version en ligne, afin que le contenu soit partageable sur les réseaux sociaux, dans le but d’avoir plus de trafic. Cela aurait permis de faire baisser l’âge moyen de l’audience, qui est passé de 47 ans à 30 ans. Et par ailleurs, le trafic serait passé de 4 millions de visiteurs uniques par mois à 16 millions.

Après, il est aussi à noter que 40 % des revenus proviennent maintenant la Chine, un pays où le pays ne vend bien évidement pas ses magazines, mais où les gens aiment bien les produits dérivés avec son logo. La décision de se débarrasser de la nudité sur les pages a peut-être aussi un rapport avec cela.

PLayboy cc

En tout cas, Playboy risque de devenir un média similaire à Lui ou Menly, avec une audience plus jeune et un style plus branché. D’ailleurs, les changements visuels auraient été pensés pour plaire à la génération Y.

 Image : By Gilgongo (Arrest!) [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons


Nos dernières vidéos

  • Rico

    Les supports changent mais la connaissance reste et évolue dans son support . L’information accessible à tous est un bienfait pour l’humanité. Oui les parchemins et les enluminures étaient plus beaux mais il faut vivre avec son temps. C’est le rythme naturel de la vie d’évoluer. Le chemin de l’évolution et jonché de cadavres sclérosés qui n’ont pas su évoluer avec leur temps.

  • Reste que cette approche peut marché ! Et avec les chiffres ci dessus sur l’impact de ce changement point de vue réseaux sociaux on a la preuve que ça a marché
    Une décision pas facile et purement tactique

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Snapchat ferme son fil de contenus originaux Snap Channel

Snap Channel qui faisait partie de la plateforme Discover et qui produisait du contenu vidéo informatif, original et « made...

Fermer