Même si elles existaient sous d’autres formes avant, il est clair que les applications telles que nous les connaissons aujourd’hui sont nées avec l’iPhone et l’App Store d’Apple, copié ensuite par la plupart des éditeurs.

Même si elles existaient sous d’autres formes avant, il est clair que les applications telles que nous les connaissons aujourd’hui sont nées avec l’iPhone et l’App Store d’Apple, copié ensuite par la plupart des éditeurs.

pokki01 Pokki, un app store pour PC

Ces magasins d’applications ont cependant quelque-chose en commun : ils sont dédiés aux terminaux mobiles, puisqu’il parait plus facile pour l’utilisateur lambda d’installer une app sur mesure que d’aller chercher le service web correspondant (si tant est qu’il existe en version mobile). D’où le succès fulgurant des apps : pour une page web mobile du Monde consultée, combien de pages de l’application Le Monde ?

Pourquoi restreindre l’usage des apps au seul mobile après tout ? Apple a répondu à cette question en lançant il y a quelques semaines son App Store pour Mac OS, proposant des applications à installer sur un ordinateur de bureau ou portable signé Apple.

D’autres s’engouffrent dans la brèche. C’est le cas de SweetLabs, une start-up californienne basée à San Diego, qui vient de lancer Pokki, un app store pour PC sous Windows. Pokki ne nécessite aucune installation préalable : pour obtenir l’une des 8 applications disponibles (parmi lesquelles Gmail, Facebook ou encore WSJ), il suffit de cliquer sur leur icône et le téléchargement, puis l’installation s’effectue en quelques secondes.

L’application vient alors se loger dans votre barre de tâches Windows et vous notifie automatiquement de ses mises à jour. Un clic sur celle-ci permet de la lancer, mais le meilleur moyen d’utiliser Pokki est de cliquer sur son icône pour ouvrir un écran affichant toutes les apps installer et zapper parmi celles que l’on souhaite utiliser.

pokki02 Pokki, un app store pour PC

Les applications sont développées en HTML5 JavaScript et CSS et Pokki fournit un SDK (kit de développement) afin d’inciter les programmeurs à créer d’autres applications en vue d’élargir son offre.

Le service est gratuit, les premières applications aussi. J’ai testé avec Facebook, Gmail et le WSJ et pour l’instant l’expérience… n’est pas très concluante : quand je clique sur une icône, celle-ci disparaît de la barre des tâches et rien ne se passe, rien ne se lance. Bref, chez moi en tout cas (Windows 7), ça ne marche pas du tout… Il faudra faire un peu mieux pour convaincre les internautes de quitter leur navigateur, d’autant que celui-ci est de plus en plus performant. Si ça fonctionne chez vous dites-le dans les commentaires.