Polémique autour des permissions demandées par Pokémon Go

Le développeur a admis qu’il a commis une erreur. Et il est déjà en train de la réparer.

Pikachu

Aux dernières nouvelles (estimations de SensorTower), Pokémon Go a déjà été téléchargé plus de 7,5 millions de fois aux Etats-Unis et l’application génèrerait au moins 1,6 millions de dollars par jour grâce aux achats in-app. Aujourd’hui, le succès de Pokémon Go est certain, bien que l’application ne soit encore officiellement disponible qu’aux USA, en Australie et en Nouvelle Zélande.

Cependant, que serait un lancement sans sa part de polémique ? Pour Pokémon Go, celle-ci concerne les autorisations demandées par l’application. Quelques jours après la sortie de Pokémon Go, les médias ont commencé à attirer l’attention sur ces permissions.

The Verge explique par exemple que « dans de nombreux cas, les personnes qui se connectent à l’application via un compte Google donnent souvent par inadvertance de larges autorisations sur toutes les informations liées au compte, y compris la possibilité de lire et d’envoyer des e-mails ».

Mais Niantic Labs, l’entreprise qui a développé Pokémon Go, n’a pas attendu longtemps pour répondre à cette polémique et d’après celle-ci, il s’agirait d’une erreur.

Selon la firme, le problème ne concerne que la version iOS. Et elle travaillerait déjà sur une solution. « Google réduira bientôt les permissions de Pokémon Go aux informations basiques du profil dont il a besoin, et les utilisateurs n’ont pas besoin de prendre de mesures », lit-on dans un communiqué.

(Source)

Répondre

Lire les articles précédents :
un nouveau ransomware sur iCloud
Ransomware : attention l’iCloud est à nouveau visé par ce genre d’attaques

Le produits Apple font de plus en plus souvent la "une" de l‘actualité, pour des problèmes de malware et de...

Fermer