Popmyday : « faire aux services beauté ce qu’Uber a fait aux chauffeurs privés »

Popmyday est la [Start-Up française de la Semaine] dans le cadre du grand concours Start-Up Presse-Citron.

start-up presse-citron

Que fait Popmyday ?

Popmyday est une plateforme de réservation de services beauté et bien-être.

Concrètement, la start-up propose un site web responsive et une application iPhone, qui va permettre de choisir entre 6 grandes catégories que sont : Onglerie, Coiffure, Maquillage, Bien-être, Fitness et Party (pour une offre événementielle), chaque catégorie proposant ensuite une série de services différents.

Vous aurez alors la description de la prestation et son tarif, il vous suffira ensuite de la réserver en quelques clics (avec un paiement directement en ligne).

Popmyday fait ensuite appel à son réseau de professionnels indépendants pour venir réaliser la prestation n’importe où (chez vous ou au bureau, dans un premier temps à Paris) et n’importe quand (en semaine, le soir, le week-end, etc.). Chaque professionnel a été sélectionné pour répondre aux critères de qualité de la start-up, celle-ci souhaitant véritablement donner accès à une offre premium.

En effet, la start-up ambitionne de « faire aux services beauté ce qu’Uber a fait aux chauffeurs privés : rendre un service haut-de-gamme accessible au plus grand nombre via une application mobile élégante et efficace »

popmyday

Qui est derrière Popmyday ?

Fondateurs :
  • Morgane L’Hostis (24 ans), CEO
  • Charles Berenguer (28 ans), CTO
Genèse :
L’histoire commence dans la Silicon Valley. Encore étudiante à HEC, Morgane L’Hostis est partie découvrir la fameuse eldorado de l’entrepreneuriat. Elle s’est pris l’effervescence de la « valley » dans la figure. Cette découverte du monde entrepreneurial l’amena a postuler chez Airbnb quelques mois après l’ouverture de leur bureau parisien.

Ce stage lui permit de découvrir le fonctionnement et les subtilités pour lancer une marketplace. En effet, elle arrivait à une époque où les français ne connaissaient pas Airbnb et où tout restait à faire.

De son côté, Charles Berenguer est un ingénieur passionné de design/UX design qui a également découvert l’entrepreneuriat lors d’un passage dans la Silicon Valley. Il rencontra Morgane en cours, où ils se sont très vite bien entendus tant ils étaient complémentaires et partageaient ce même enthousiasme et envie d’entreprendre.

Ils voulaient monter une boîte ensemble et ont donc commencé à réfléchir aux verticales où il y avait des choses à inventer. Qu’est-ce qui pourrait encore être disrupté comme Uber avait disrupté le monde des chauffeurs privés ?

pop my day

Chez Airbnb, où elle était affublée du surnom de geekette, Morgane n’arrivait pas à trouver d’outils simples pour gérer sa routine beauté. Toujours connectée à son mobile, elle comparait les différentes offres, ce qui prenait du temps, tout en étant jamais sûre de la qualité sur les bonnes affaires qu’elle pouvait rencontrer.

Dernier problème, quand elle appelait un institut de beauté, les horaires n’étaient pas adaptés à une femme active. et coïncidaient forcément avec ses horaires de bureau.

Charles partageait l’envie de créer un outil qui simplifierait la vie des gens et ce marché identifié leur semblait plein de potentiel. Popmyday débutait.

Sans aucune expérience dans le monde de la beauté, les deux entrepreneurs se sont montrés très lean dans leur démarche, cherchant un moyen de confronter leur idée à des experts du secteur. Cette opportunité se présenta à eux fin mars 2014 lors d’un hackathon organisé par L’Oréal à l’école 42. Ils ont pitché Popmyday et ont rencontré un très bon accueil, gagnant le hackaton et bénéficiant de l’aide de l’Oréal.

L’Oréal ayant l’expertise secteur qu’ils n’avaient pas, Morgane et Charles avaient tous les indicateurs au vert pour décoller. La semaine suivante avait lieu la sélection pour l’incubateur HEC et ils travaillèrent d’arrache pied pour être prêts pour cette échéance.

Maintenant accueillis au sein de cet incubateur, ils ont mis en place le premier produit et recruté les premiers prestataires pour lancer officiellement la plateforme il y a un mois à peine.

Principal défi aujourd’hui

Pour Morgane, c’est la gestion de l’offre et de la demande. Où est-ce qu’il faut mettre le focus ? Acquisition de nouveaux prestataires ou acquisition de nouveaux clients ? Trouver la bonne balance pour accompagner la croissance est un vrai défi.

Pour Charles, c’est le développement de l’application iOS sous Swift, ce nouveau langage lancé par Apple (et qui n’est pas encore entièrement documenté ou évident à utiliser). 

L’entrepreneur qui vous a le plus aidé dans votre parcours

Pour Morgane et Charles, Laure Lefevre, fondatrice de Minute Buzz a été d’une grande aide dans leur parcours sur des points opérationnels depuis la définition de l’idée jusqu’à maintenant. Elle les suit depuis le début et leur donne des conseils aussi bien sur comment développer de la viralité sur un produit e-commerce, que sur des questions juridiques, etc.

Morgane tient aussi à citer Brian Chesky (fondateur Airbnb) comme une source d’inspiration.  Elle a eu la chance de le voir à l’oeuvre lors de son passage chez Airbnb, puisqu’il faisait un talk toutes les 2 semaines pour partager sa vision de l’évolution de l’économie.

Morgane a été impressionnée par les profondes valeurs qu’il dégageait ainsi que par le respect qu’il avait aussi bien pour ses utilisateurs que pour ses employés. 

Charles cite également Eric Ries, pour la théorie du lean start-up qu’il a initiée. Il aime l’état d’esprit d’être dans l’expérimentation constante. Ils savent  ainsi qu’ils n’auront pas la bonne formule immédiatement, mais qu’il faudra itérer constamment.

popmyday

Carte d’identité

Nom : Popmyday

Lieu des bureaux : Paris (Incubateur HEC)

Taille de l’équipe : 2

Levée de fonds : Préparent une levée de fonds qu’ils souhaitent réaliser d’ici la fin de l’année.

Modèle économique : un modèle classique de commission à la transaction.

Anecdotes : – Jour du lancement de Popmyday. Le site est en ligne depuis quelques minutes et ils postent un message pour l’annoncer sur leur page Facebook. Il n’y avait qu’une poignée d’amis à eux d’inscrits et ils ne s’attendaient donc pas à avoir de demandes immédiatement.

Deux heures après, ils reçoivent une commande pour une manucure. Le nom de la cliente leur est absolument inconnu. Première réaction : « comment ça se fait ? Seulement deux heures après, ce doit être un pote qui fait une blague ». 

Pris par le doute, ils ont appelé cette première cliente pour confirmer le rendez-vous (c’est à dire, qu’il ne s’agit pas d’une blague). Il s’agissait effectivement du tout premier client de Popmyday.


Actuellement : à la recherche d’investisseurs pour boucler leur levée de fonds. Ils cherchent également un board d’experts avec des personnalités du secteur beauté/esthétique, mobile (acquisition clients pour une application mobile), et quelqu’un dans un business d’intermédiation.

Contact : morgane@popmyday.com


small99Envie de faire partie des 99 startups françaises à suivre ? Inscrivez-vous sur l’annuaire Presse-Citron pour avoir une chance d’être choisi par Microsoft Bizspark, Seedcamp, Kima Ventures, The Family & Presse-Citron.


4 commentaires

  1. Pingback: Popmyday : « faire aux services beau...

  2. Pingback: Popmyday : "faire aux services beaut&eacut...

  3. Dans le même genre il y a zensoon.com
    Une levée de fonds à déjà été effectuée avec des actionnaires comme lafourchette.com

  4. Pingback: Voilà ce qui arrive quand Le Figaro rencontre Tinder

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Nexus Player : image 2
Oubliez le Chromecast, passez directement au Nexus Player !

Google parviendra-t-il enfin à conquérir notre salon ?

Fermer