Portraits de technomades : rencontre avec David Lee de Go Backpacking

Dave Lee est un des principaux blogueurs voyage anglophone. Je suis depuis longtemps son blog. J’avais profité de mon passage à Medellin l’année passé pour le rencontrer. Depuis, il a bien voulu répondre à quelques questions.

Cet article fait partie de la série « Technomades » qui dresse le portraits de blogueurs sans frontières qui parcourent le monde et parviennent à concilier leur passion du voyage avec une activité professionnelle, montrant qu’il est possible de l’exercer de n’importe-où grâce à internet.

Dave Lee est un des principaux blogueurs voyage anglophone. Je suis depuis longtemps son blog. J’avais profité de mon passage à Medellin l’année passé pour le rencontrer. Depuis, il a bien voulu répondre à quelques questions.

Bonjour Dave, pourrais-tu te présenter ?

Je m’appelle Dave et je suis un blogueur voyage professionnel (NDLR : un collègue !). je suis originaire de New York, mais j’ai passé la deuxième partie de ma vie dans la banlieue de Washington. En novembre 2007, j’ai lâché mon job de Manager service client d’un groupe d’assurance pour voyage à travers le monde.

Tu as fait alors un tour du monde de 18 mois. De quelles façons ce voyage a changé ta vie ?

Le gros changement a été que j’ai pu continuer à voyager et à vivre à l’étranger grâce aux compétences que j’ai développées en tant que blogueur voyage. Au lieu de revenir aux États-Unis pour chercher un autre travail (en plus, nous étions en pleine crise), j’ai préféré créer mon propre travail basé sur ma passion pour le voyage et le blogging.


Vallée de Cocora en Colombie

Une vie de digital nomade a donc débuté pour toi à ce moment-là. Pourrais-tu nous en dire plus ?

En juillet 2009, quand je suis revenu aux USA avec peu d’argent sur mon compte, je suis retourné vivre chez mes parents. J’ai alors continué à travailler sur Go Backpacking et mon nouveau blog sur Medellin Colombia. Mois après mois, mes revenus ont augmenté. J’ai ensuite lancé Travel Blog Success , une communauté en ligne pour aider les voyageurs à construire leurs blogs.

Quel est ton revenu ?

Je gagne en moyenne 4000 dollars par mois, avec plusieurs mois à plus de 5000 dollars.

Comment fais-tu pour manager voyage et travail ? Je sais que c’est difficile de trouver l’équilibre…

Je suis du même avis…J’ai essayé de trouver cet équilibre durant les 5 dernières années. J’ai vécu des moments  forts quand j’étais en trek au Népal ou en croisière sur les îles Galápagos. Cependant, ils ne durent pas très longtemps. Il est sûr que je dois me poser pour me centrer sur mes écrits si je veux continuer à publier de nouvelles histoires. Et je dois promouvoir ces histoires pour attirer de nouveaux lecteurs.


Aux commandes d’un avion en Patagonie

Des conseils à donner ?

Si vous voyez votre blog comme un business, il vous faudra investir en lui. Déléguez ce que vous pouvez comme le graphisme ou la partie commerciale. Développez vos points forts et payez d’autres pour les aspects sur lesquels vous êtes moins bon. Fixez-vous des limites au niveau du travail tous les jours. En étant son propre patron, on peut être tenté de travailler tout le temps, surtout si on aime ce que l’on fait. Mais il y a alors le risque d’un burnout. Parfois, je passe la journée à travailler et les suivantes à me balader. Ou, je travaille le matin et je me balade l’après-midi.

Es-tu proche de la philosophie minimaliste ?

Quand tu vis avec un sac à dos depuis au moins 5 ans, il est clair que tu dois avoir cette philosophie ! Je préfère voyager léger, plus facile.

Tu vis en partie en Colombie, comme moi. Pourquoi ce choix ?

La Colombie fut le dernier pays que j’ai visité pendant mon tour du monde. J’ai rencontré des voyageurs qui m’on affirmé que c’était suffisamment sûr pour y voyager. J’étais curieux. Je voulais aller dans un lieu que peu de voyageurs avaient visité. Une fois arrivé à Medellín, je suis tombé tout de suite amoureux de cette ville. Le temps estival permanent, les montagnes, la salsa partout, et bien sûr les belles femmes. Le coût de la vie est assez bas, donc, je me suis décidé à rester et à apprendre l’espagnol, la salsa et à continuer à travailler sur mes blogs.


Lions des mers aux Galapagos

Je confirme les propos de Dave ! Il y a un certain nombre de digital nomade à Medellín non ?

En 2009, non. En 2012 oui. Visiblement, tout le monde s’est donné le mot comme quoi Medellín est un endroit parfait pour vivre. C’est pour cette raison que j’ai choisi de vivre là, d’autres ont décidé la même chose. Je savais qu’avec ce nouveau blog sur Medellín, cela allait peut-être amener plus de touristes à visiter la ville. Je voulais être le gars qui contribuerait à faire connaître cette ville !

Quels sont tes projets ?

Je reviens d’Europe où j’ai participé à deux conférences en Europe, TBEX en Espagne et World Travel Mart à Londres. J’ai ensuite passé du temps à Munich puis en Indonésie. En janvier, je vais publier mon premier guide sur Medellín.


7 commentaires

  1. Article atypique bien sympa, cela me replonge dans mes voyages ! Même si les miens étaient relativement courts par rapport à Dave (5 mois), j’ai l’impression que c’était hier et j’espère recommencer l’expérience d’ici quelques années 🙂

  2. @ William
    Tout à fait! Après plus de 2 ans, je commence juste à ce qu’une relation se créer vraiment avec mon lectorat. Cela demande du temps!

    Je viens de publier mon nouveau guide « Voyager avec 20€ par jour ». Pas mal de clients du premier l’on acheté, cela fait plaisir à voir. Et cela montre qu’une relation se crée. C’est chouette!

  3. Très sympa cette petite interview.

    Le réseau de sites est très bien développé et les quelques articles que j’ai pu lire sur la ville de Medellín donnent envie!

  4. @ Mat
    Bonne question..

    Il est vrai qu’il y a des pays bien moins cher…

    Peut-être est-ce le fait que c’est un pays peu touristique.
    C’est aussi assez developpé et beaucoup de choses à voir!

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Guide d’achat de Noël : Action Cam Sony HDR-AS15

L'Action Cam Sony HDR-AS15 est une parfaite alternative à la GoPro : plus légère, moins encombrante, elle remplit le même...

Fermer