Interview vidéo de Thomas Hugues, France 5

Après le web qui passe à la télé, c’est la télé qui passe sur le web. Ainsi chez France 5 il semblerait qu’on suive quelque peu ce qui se dit dans les blogs et les communautés internet et que tout ce foisonnement ait donné des idées sur une façon inédite d’assurer la promotion, ou en

Après le web qui passe à la télé, c’est la télé qui passe sur le web.

Ainsi chez France 5 il semblerait qu’on suive quelque peu ce qui se dit dans les blogs et les communautés internet et que tout ce foisonnement ait donné des idées sur une façon inédite d’assurer la promotion, ou en tout cas une visibilité supplémentaire à une émission de télévision.

L’émission en question c’est Médias, le magazine, présentée par Thomas Hugues, diffusée chaque samedi à 12h et rediffusée le dimanche à partir de 16h40.

Médias, le magazine est, comme son nom l’indique clairement, une émission sur l’actualité des médias qui, contrairement à d’autres show de même catégorie, ne traite pas que de la TV, mais de tous les médias, à savoir presse écrite, radio, TV et… internet (même si cette dernière rubrique gagnerait à être un peu plus étoffée, nous en parlons dans l’interview).

Pour présenter et mener ce nouveau rendez-vous, Thomas Hugues analyse et décrypte, selon le terme consacré, la façon dont l’information est traitée et nous est présentée, sans concession, en toute indépendance, mais aussi sans arrogance.

J’ai été invité à interviewer Thomas Hugues pour en savoir un peu plus sur Médias, le magazine, tâche dont je me suis acquittée avec plaisir et curiosité. Faire sa première vraie interview vidéo avec un professionnel connu et reconnu de la TV est une expérience qui ne se refuse pas.

Magnéto !

(musique du générique : Brads Sucks – Dropping Out Of School)

73 commentaires

  1. Interview un peu courte, mais bien réalisée. J’aurai attendu un peu plus de mordant sur la table numérique, dont je ne vois pas bien l’intérêt autre que purement visuel.
    Cela dit l’émission est pas mal du tout.

  2. jerome choain

    Curieux de voir si effectivement on ne limitera pas l’info web à l’anecdotique. On jugera sur pièce.
    En tout cas, ça donne envie de voir.

  3. Belle reconnaissance pour le site Presse Citron.

    Désormais, pour les publicitaires, c’est un vecteur de comm’ au même titre que les journaux.

    Les journalistes vont faire la gueule, il y en a plus d’un qui aurait aimé faire cette interview

  4. Eric

    @Koreus, j’ai posé la question à Thomas mais comme il n’est pas geek il n’a pas su me répondre

  5. Tout d’abord bravo pour votre honnêteté envers vos lecteurs, a savoir indiquer que c’est un billet sponsorisé
    (troisième pour France 5, mais le premier sponsorisé, il me semble). cela dit, Thomas Hugues indique que internet est un vrai média à la condition que des vrais stars médias y apparaissent (ou y rebondissent) : Morandini, Zéro, Plenel, Schneidermann (de France 5, justement) … ce qui n’est pas totalement faux, cela reste, somme soute, une question d’audimat.

  6. Trop court à mon goût mais c’est un joli début pour montrer que les blogs montent en puissance et deviennent de vrais médias à part entière.

  7. Eric

    @Anonyme, merci :-)
    Sinon cette remarque de Thomas Hugues m’a fait aussi réagir. C’est le système médiatique qui veut cela : un besoin de têtes d’affiche, même si je pense (et j’ai dit) que dans le web les têtes d’affiche ne sont pas forcément des personnes physiques mais les sites eux-mêmes. Sujet intéressant.

  8. « pas inutilement agressif, mais incisif» dit il. Certes, voyons cela : http://tinyurl.com/6molv5
    … Bon, il s’agissait de Laurence Ferrari … Ça peut énerver.

    PS : d’où vient ce reflet bleu sur Thomas Hugues ? Pourquoi le début de l’interview est-elle montée ? Pourquoi un canapé maronnasse ?

  9. Eric

    @Anonyme#12 : pour le décor… il n’y en n’a pas puisque nous sommes tout simplement dans le bureau de Thomas Hugues à sa boîte de prod. Pour le canapé pose-lui la question :-)
    Le reflet bleu c’est un rayon de soleil qui passait par là et que le « cameraman » n’a pas dû voir au moment de la prise.

  10. Là … Je me dévoile, ayant eu la flemme de remplir tous les champs … Je rebondis donc sur votre dernière intervention … Pourquoi ne pas signer Eric Dupin, cette interview ?

  11. Bonne interview. Je n’ai jamais regardé l’émission en entier, mais je me dis que finalement, elle n’a pas l’air si mal… et puis le concept de la table tactile a l’air amusant. ;)

    Dommage qu’il y ait autant de splits dans la vidéo et qu’on voit une lumière bleue (celle du signal de caméra ?) sur Thomas Hugues. :D

  12. Je constate dans votre dernier commentaire que vous oublier la question intéressante, à savoir que le début de la vidéo est visiblement monté. Donc s’agit il d’un accord commun avec Thomas Hugues (après visionnage) ? Ce qui n’est pas choquant dans le cadre d’une convention de partenariat mais qui laisse entendre que le web reste tout de même « en dessous » des « vrais » médias … institutionnalisés.

  13. Eric

    Pour le montage, je suis d’accord, il fallait faire court, mais j’essaierai de faire mieux la prochaine fois.

  14. jerome choain

    un détail, personnellement j’aurais vraiment préféré t’entendre poser les questions « chapitre » plutot que de voir des slides statiques, quitte à laisser ces grands titres en bandeau pour structurer.
    Parce qu’au début on se demande un peu ce que tu fais là? ;) On dirait même que tu t’ennuies… :)

  15. Eric

    @jcfrog, c’est vrai qu’on a eu une conversation intéressante à bâtons rompus qui a duré 20 mn, mais même si j’avais préparé les questions le format conversation sur canapé manquait de punch (interviewer c’est un métier ;-)) et du coup pour éviter les « euh » et les « d’accord » qui sont un peu la marque de fabrique du débutant que je suis j’ai préféré faire comme ça. Je voulais pas que ça tourne aux fausses itw de Raphaël Mezrahi :-)

  16. Effectivement, merci Eric pour ta transparence « billet sponsorisé ».

    En ce qui concerne ton interview, bravo, c’est toujours bien de la part de france5 te s’intéresser au monde des blogs.

    Mais en ce qui concerne l’émission, diffusée sur ce vieux fossile qu’est la télévision, la petite séquence « actualités sur internet » est vraiment sans intérêt et présentée comme un sous-média. Je préfère encore « le mag du web » sur canal+, disponible en streaming.

  17. @Eric : « Pour le montage, je suis d’accord, il fallait faire court, mais j’essaierai de faire mieux la prochaine fois. »

    Est-ce bien raisonnable ? Ce côte « amateur » n’est-il pas justement recherché. On le sait, c’est aussi un moyen de crédibiliser un message. Ce qui en révèle davantage sur la façon dont la TV perçoit le web, contrairement à ce qu’affirme sans nul doute très sincèrement Thomas HUGHES. Quoiqu’il en soit, j’ai tout d’abord réagi comme nombre de mes camarades : qualité du montage, pertinence du banc-titre etc. Ce qui d’une certaine façon montre aussi O’combien la TV a formaté notre façon d’appréhender l’image. En effet, au final, j’ai pris le temps de visionner toute la vidéo. Ce qui d’ordinaire est plutôt rare (c’est bien les vidéos sur le web mais en bon vieil ayatollah de l’hypertexte je ne suis pas si client que ça). Bien plus qu’un entretien, une intéressante expérience. Merci Eric.

  18. ça va tu es resté humble, tu n’as pas chopé la grosse tête… ;-)

    ça ce vois que Thomas Hugues, cherche réellement à s’investir.

    Cette émission je ne la connaissais pas.

    Il faut dire que ça fait longtemps que je ne regarde plus la télé… Internet oblige.

  19. 1er post sponsorisé qui m’intéresse !

    Comme dit plus haut dans les commentaires, un peu court mais interview intéressante, tout comme l’émission.

  20. Mon ressenti par rapport à l’interview. Je trouve que Thomas Hugues ne te laisse pas t’exprimer assez. Sur la vidéo, on a l’impression que le montage a été rapide (beaucoup de coupure), l’interview est beaucoup trop courte, peu d’information en somme.

    Étant donné que cela doit être une première dans le web, j’espère que les suivantes seront plus intéressantes et plus longues.

  21. je rejoins jcfrog sur le fait que l’on se demande ce que tu fais là :-)

    en tout cas, tu n’as pas l’air à l’aise du tout, et parfois, comme tu lis tes notes, on se demande si les réponses t’intéressent…

    bref du vrai boulot d’amateur !

    j’aurai pas fait mieux… (probablement pire)

  22. Eric

    @eiffel, c’est un truc que j’ai remarqué même chez les journalistes pro, cette façon qu’ils ont parfois de regarder ailleurs pendant que leur interlocuteur parle, je trouve ça très impoli :-)
    Non j’étais très à l’aise, Thomas Hugues est vraiment un mec charmant et disponible, c’est plutôt le fait de me sentir filmé de profil comme ça sans savoir où mettre mes mains qui me stressait, pas l’interview elle-même.
    Faudra quand même que je publie l’intégralité un de ces jours, ça fait 20 minutes et c’est une vraie conversation.

  23. Intéressante. Bravo.
    Dites-moi l’utilisation du programme de montage vidéo n’est pas un peu violente ? :-D

  24. Pingback: Flavien Ganter » Revue de presse # 6

  25. Je suis assez d’accord avec Libé d’aujourd’hui. Ca fait bizarre de se faire payer par celui qu’on interview quand même non ? rapport à l’indépendance tout ça…
    C’est un ménage comme on dit.

  26. Eric

    @Eultonio, en tout cette interview m’a pris presque 2 jours de taff (AR Lyon Paris, préparation, itw, montage, etc…), je ne suis pas bénévole. Mais il se trouve aussi que cette émission est en phase avec la ligne éditoriale de Presse-citron donc c’est cohérent. Je n’aurais pas interviewé Lagaff ou Julien Lepers :-)
    Quant à l’article de Libé, la critique est intéressante mais la conclusion un peu simpliste.

  27. jerome choain

    Bah, ça va médire, et puis au bout du compte ça va faire de l’audience pour Eric. :)
    Aller, je vais aller lacher un com chez Morandini, c’est une première pour moi! :)

  28. Maître Capello on

    Je viens de voir le post sur le blog (qui n’est PAS un blog) de Jean-Marc Morandini. Ce mec est une réincarnation de camion-poubelle, c’est fou comme son site est un ramassis de m… C’est bien la première fois que j’y allais et certainement la dernière.

  29. Eric

    Ouais, c’est pas bien grave tout ça, un peu d’agitation dans le landerneau médiatique :-)
    Le plus navrant dans l’affaire est plutôt le bad buzz pour Thomas Hugues qui se retrouve en première ligne alors qu’il n’y est pas pour grand chose.
    Je pense que le soufflé va vite retomber.

  30. http://www.20minutes.fr/articl.....n-blog.php

    Eric, ça te fait de la pub ! :) Heureusement que tu as bien fait les choses en mettant noir sur blanc que le post était sponsorisé. Je ne sais pas pourquoi les médias tentent toujours de remuer la merde même quand c’est clean :(

    Enfin, ton professionnalisme joue en ta faveur, et les plus malins feront la part des choses.

    Bonne continuation Eric ;)

  31. Al-Kanz

    Mouarf, les journalistes reprochent qu’on paie un interviewer. Parce qu’un journaliste travaille gratuitement, évidemment.
    Décidément, ça leur fait mal cette concurrence des blogs.

  32. le journaliste ne travaille pas gratuitement

    il a juste tendance à oublier qu’il est payé grace à la pub que vend son patron à coté de son article

  33. Cette polémique ne rime vraiment à rien, franchement.

    Les vrais journalistes sont jaloux de ne pas avoir eu l’exclu de l’interview et de se faire piquer leur boulot par un non-professionnel. :D

  34. Taper sur les journalistes pour défendre ce blog est vraiment une bonne idée. Bravo. Bien sûr, quand il n’y en aura plus, vous les regretterez, mais trop tard…
    Les journalistes sont payés, oui mon bon monsieur, mais pas directement par les annonceurs de la main à la main. Il y a (devrait avoir ?) un écran entre les deux, qui garantit normalement l’indépendance du journaliste.

    Je pense que la plupart d’entre vous hurlerait s’ils apprenaient qu’un journaliste qui interrogerait un patron important par exemple avait été payé directement par ce dernier. Là sur ce blog, c’est différent. Pourquoi ? Tout simplement que grâce au blog, Eric Dupin (ou un autre blogueur) entretient une relation presque d’amitié avec nous. Il est proche de nous.
    Et cela peut être dangereux, car on est moins méfiant avec un copain qu’avec un « journaliste pro ». On fera plus confiance.
    Donc, ne crachez sur ceux qui posent la question de l’indépendance de cette interview, la question se pose, elle doit se poser.

  35. Jerome: il y a eut un ecran aussi avec Eric et meme 3 puisque la chaine a payé une agence qui a payé une société de buzz qui a enfin mandaté Eric

    Je ne vois pas trop la différence avec un journal

    a part la carte de presse…

  36. Daniel :
    Quand je parle d’écran, je veux dire que le journaliste ne subit pas de contraintes liées à budget pub. Il y a (devrait avoir) un écran étanche entre les deux.
    Ce n’est pas du tout le cas ici, chacun de ces « écrans » ayant un intérêt commercial dans l’affaire.

    Le problème est que si ce procédé, qui ne semble pas vous gêner, se généralise, on ne sera plus à qui se fier. Je veux bien croire qu’Eric Dupin n’a pas été influencé, mais le procédé induit ce risque.
    Le sujet a déjà été rebattu, mais ce genre de billet ne m’intéresse pas, car j’attends du blogueur un avis indépendant, et là (je parle en général) j’ai de gros doutes.

    Et puis, je pense que la carte de presse est plus qu’un petit bout de papier.

  37. Pingback: Freeman’s Blog » Un billet dans la soupe … Eric se fait presser le citron !

  38. Pingback: Eric dupin fait la promo de Thomas hugues: Une vérité qui dérange

  39. A Jerome K :

    Vous parlez d’un écran, mais il n’y a jamais d’écran.

    Pensez vous qu’une chaîne de télévision se risquera à être indépendant en posant les vrais questions si il y a un risque de perdre un contrat? Oui le journaliste fera l’interview sans aucun doute, mais elle ne sera jamais diffusée.

    Le risque n’est plus un risque! Les écrans n’existent pas ou plus, les médias sont déjà tous dans un système qui fait que pour gagner de l’argent on ne prend aucun risque et surtout pas celui de diffuser des propos négatifs sur une marque.

    On peut aussi se poser la question concernant toutes les émissions citant de grandes marques, sont elles indépendantes, doit on leurs faire confiance?

    Si je devais faire confiance à quelqu’un ce ne serait sans doute pas à un média traditionnel qui est contrait par des résultats financiers.

  40. LES FAITS : Ce qu’écrit Blogrider pour les bloggers : « Choisissez les campagnes en affinité avec votre ligne éditoriale.
    Composez vos publicommuniqués et proposez à vos lecteurs des informations exclusives. »
    Même si l’info est un non-scoop, comme indiqué dans un commentaire précédent, elle est effectivement un contenu exclusif
    pour presse-citron puisque c’est Eric Dupin qui interviewe Thomas Hugues (ce qui n’est, quoiqu’on en dise pas rien),
    elle reste dans la ligne éditorial du blog puisque la vidéo remontée ne laisse transparaitre que l’aspect web (et un petit
    peu la table utilisée par Thomas Hugues, info anecdotique même si « c’est utilisé aux Etats-Unis »).Bref une chaine
    nationale commandite une agence de communication on-line pour qu’elle
    rémunère indirectement un professionnel du web pour qu’il diffuse l’info auprès de la communauté de lecteurs de son blog,
    pour les
    inciter à voir l’émission « Medias, le magazine »… ou pas. Tout cela me semble assez cohérent.
    Qu’est ce qui peut bien défriser la presse « traditionnelle » dans la mesure où on est ici dans la relation publique et
    le marketing, d’autant
    qu’Eric a l’honnêteté d’indiquer qu’il s’agit d’un publi-reportage (cela a été répété). Outre des polémiques infondées (comme quoi le troll
    existe aussi sur le papier), des approximations (homonymie avec le journaliste Eric Dupin), des reprises d’infos sans
    vérification [...], des absences de liens (qui sont pourtant
    la base du web), à ma connaissance seul Le post diffuse la vidéo qui est de toute manière diffusée sur Dailymotion.
    Ce billet, en dehors de son contenu, marque une nouvelle fois la différence entre les médias  » traditionnels  » et le web,
    qui n’est difficilement reconnu par ces « professionnels de la profession » (baseline ironiquement reprise d’ailleurs par
    Eric),[...] que lorsque ce sont eux
    qui existent grâce au web
    [...] et leur approche [...]
    lorsqu’un homme de la rue (« un internaute» de la part d’Eric, dans l’interview)[...] a
    l’outrecuidance d’interviewer (sur ordre ou du moins par contrat, j’imagine) un journaliste, un vrai, un dur, un encarté.
    Entrepreneur web, certes, mais pas de la même caste, quoi qu’il arrive.
    Pourtant le web est un média ; « On nomme média un moyen de diffusion d’informations ».

    Maintenant, une question à Eric, quels sont les connections de France 5 sur votre blog, voire de Thomas Hugues ou autres et quel est la réaction de Blogrider ?

  41. Eric

    @François+colin, merci pour cet argumentaire, tout est dit.
    Concernant mes rapports avec France 5, ils sont inexistants. J’ai juste rencontré Thomas Hugues et son assistante pendant une petite heure en tout, non pas à France 5 mais dans une petite boîte de prod à Boulogne (je n’ai pas vérifié mais je pense que c’est la boîte de Thomas Hugues). On s’est vus dans son bureau, même pas dans un studio télé, et on a improvisé l’interview sur le canapé :-)
    That’s all. J’ai été rémunéré pour faire ce travail et c’est tout.
    Concernant la réaction de Blogrider elle a été très claire : avant de répondre aux demandes d’interviews qui ont afflué hier sur le sujet, je les ai consultés afin de leur proposer de prendre la parole à ma place (je n’avais pas envie de me remettre dans un binz genre l’affaire Fuzz) et ils m’ont donné carte blanche pour gérer ça comme je le sentais. Je pense que c’est une tempête dans un verre d’eau et que le soufflé est déjà retombé. En résumé, la question soulevée par Libé peut être fondée, mais en fait tout le monde s’en fout et ça n’agite que le petit microcosme médiatique qui cherche n’importe-quel prétexte pour se faire mousser, quitte à démolir l’un des siens (Thomas Hugues). Personnellement je me tiens loin de tout ça, je ne rentre pas dans la polémique moisie des posts sponsorisés, je n’en fais que très rarement (5 en 5 ans et 4000 billets sur Presse-citron) et je choisis ceux qui me branchent vraiment ou dont je pense qu’ils ont un réel intérêt pour les lecteurs, que ce soit l’interview d’un journaliste ou un test de GPS :-)
    A condition aussi qu’ils soient très bien payés bien sûr, critère important même si ce n’est pas le premier (c’est le deuxième :-))

  42. Pingback: Blogueur vendu | Dauran, blog d'un artisan du web

  43. Pingback: Flavien Ganter » Quand Morandini interprète à sa manière une info

  44. Pingback: blog.nicolasgut.com » Blog Archive » Eric Dupin et Thomas Hugues - c’est ma faute !

  45. Bonjour,

    Nous sommes 3 étudiantes en journalisme à l’IEJ paris.
    Nous aimons beaucoup ce que vous faites et particulièrement cette interview.

    Nous devons nous aussi réaliser une interview de Thomas Hugues dans le cadre d’un devoir. Nous voudrions donc savoir si vous connaissiez un moyen de le contacter rapidement ou si vous aviez des conseils à nous donner.

    Merci d’avance et encore bravo pour votre travail

  46. Pingback: technobiosphere » Eric Dupin et Thomas Hugues - c'est ma faute !

  47. Pingback: [Publi-rédactionnel] Médias le magazine, un ptit nouveau dans le décryptage médiatique | Paroles d'étudiants

  48. Pingback: Bon, alors… | Presse-Citron