Pour ĂȘtre vu et lu par ses amis sur Facebook, il faudra peut-ĂȘtre bientĂŽt payer

Facebook va-t-il s’orienter peu Ă  peu vers un modĂšle freemium ? C’est ce que l’on pourrait penser Ă  la vue de cette nouvelle fonctionnalitĂ© testĂ©e discrĂštement sur quelques comptes en Nouvelle-ZĂ©lande en fin de semaine derniĂšre.

« C’est gratuit (et ça le restera toujours) ». C’est le premier slogan que les nouveaux arrivants non-inscrits sur Facebook voient sur la page d’accueil du rĂ©seau social. Gratuit, certes, ce qui n’est pas forcĂ©ment contradictoire avec l’introduction progressive d’options payantes.

Facebook va-t-il s’orienter peu Ă  peu vers un modĂšle freemium ? C’est ce que l’on pourrait penser Ă  la vue de cette nouvelle fonctionnalitĂ© testĂ©e discrĂštement sur quelques comptes en Nouvelle-ZĂ©lande en fin de semaine derniĂšre : la possibilitĂ© de payer pour avoir la garantie que la mise Ă  jour d’un statut, la publication d’un lien ou d’une photo soit visible en prioritĂ© et plus longtemps sur le flux de ses amis.

facebook highlight

L’option, apparue furtivement, mais confirmĂ©e par Mia Garlick, une porte-parole de Facebook, s’affiche sous la forme d’un pavĂ© proposant de « mettre en avant un post important » afin « d’ĂȘtre sĂ»r que les amis le voient ». Le montant de cette auto-promotion est pour le moment fixĂ© Ă  2 dollars mais Facebook semble tester la possibilitĂ© de proposer des tarifs progressifs, voire une mise en avant gratuite, au moins pendant la pĂ©riode de tests. Le paiement s’effectuera par Paypal ou carte de crĂ©dit.

Diversifier les sources de revenus

Une fonctionnalitĂ© qui pourrait ĂȘtre particuliĂšrement prisĂ©e des particuliers qui souhaitent promouvoir un lien, une rĂ©flexion, une photo… ou de façon dĂ©tournĂ©e, le site internet de leur activitĂ© professionnelle.

Alors que Facebook se prĂ©pare Ă  une introduction en bourse imminente, montrer de nouvelles sources potentielles de revenus serait probablement bien vu des investisseurs. Imaginons que seulement 1% des membres du rĂ©seau social utilisent cette option seulement une fois par mois, et ce sont dĂ©jĂ  216 millions de dollars de chiffre d’affaire supplĂ©mentaire qui entrent dans les caisses du rĂ©seau social sur une annĂ©e…

(source)

 

 

Trier par :   Plus rĂ©cents | Plus anciens | Les plus votĂ©s
Invité
Analoeba
14 mai 2012 9:40

News qui tombe a quelques jours de l’IPO de Facebook ? Ce n’est pas un hasard je pense…

Invité
14 mai 2012 9:41

Ils copient sur leboncoin ^^

Bon l’idĂ©e n’est pas que tout le monde paye mais bien de faire banquer les entreprises qui utilisent facebook Ă  des fins commerciales. Pourquoi pas aprĂšs tout !

Invité
Azouta
14 mai 2012 9:51

Facebook n’arrive plus Ă  grandir alors que son IPO approche, c’est amusant :)

Invité
14 mai 2012 10:07

si FB devient payant, c’est une sensationnelle occasion de ne plus s’en servir. pas sur que ce soit une idĂ©e judicieuse de la part des Ă©diteurs….

Invité
14 mai 2012 10:19

On peut comprendre l’intĂ©rĂȘt pour les entreprises mais je ne comprends pas l’intĂ©rĂȘt pour les particuliers.
Qui va payer pour mettre en avant la photo du petit dernier Ă  la piscine?

Invité
14 mai 2012 10:44

Je ne vois pas ça comme une bonne nouvelle…

Un exemple : le mec lambda d’une boĂźte va ajouter de nombreux amis sur son compte perso (comme les gens qui ont 3000 amis…) et hop on passe une pub pour l’entreprise privĂ©e, ni vu ni connu. Pour 2$, c’est p-e viable…

Invité
14 mai 2012 10:46

Facebook aurait tord de s’en priver Ă  l’approche de son entrĂ©e en bourse effectivement. Comme Google, Facebook essaye de faire prospĂ©rer sa poule aux oeufs d’or ;-D. Maintenant est-ce que cette idĂ©e va plaire aux particuliers….

Membre
14 mai 2012 10:56

@blog immo c est exactement ma pensĂ©. Mais comme dit dans l article si quelqu’un vont le faire Ă  titre professionelle ça devrait ramener de la tune Ă  FB. Mais ça va aussi emplifier la course au amis. Car aucun intĂ©rĂȘt de payer 2$ si on a moins de 100 amis.

Invité
14 mai 2012 11:00

L’idĂ©e est pertinente si elle est utilisĂ©e de maniĂšre utile. En l’occurrence, si c’est pour raconter sa vie et dire « youpi, je suis avec telle personne dans le mĂ©tro », tout le monde s’en fou et c’est de l’argent de perdu ! En revanche, si cette mĂȘme somme est investie de maniĂšre Ă  faire apparaĂźtre un message pertinent, alors le retour sur investissement peut ĂȘtre considĂ©rable.

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
Rachat d’Instagram par Facebook : pas avant plusieurs mois !

Le délai va certainement mettre à rude épreuve la patience des deux acteurs concernés : la Federal Trade Commission (FTC),...

Fermer