Pour le PDG de BlackBerry, « votre temps est plus pr√©cieux que votre mobile »

Lors de sa conf√©rence mondiale anjuelle √† Orlando (USA), BlackBerry vient de pr√©senter officiellement BlackBerry 10, son nouveau syst√®me d’exploitation, avec de nombreuses d√©mos live √† l’appui. Un OS innovant et s√©duisant, mais qui arrive un peu tard ?

Comment susciter de nouveau l‚Äôint√©r√™t des professionnels, des d√©veloppeurs, et du grand public quand, comme BlackBerry, on traverse une p√©riode difficile o√Ļ l’innovation semble avoir d√©sert√© au profit de la concurrence ?

Thorsten Heins

C’est la d√©licate √©quation que doit r√©soudre Thorsten Heins, le nouveau PDG de Research In Motion (RIM), maison-m√®re de BlackBerry, qui ouvrait la conf√©rence BlackBerry World ce matin √† Orlando, USA (15 heures √† Paris).

La r√©ponse (et la renaissance) de BlackBerry passe par une toute nouvelle version de son syst√®me d’exploitation : BlackBerry 10, d√©riv√© de QNX, le noyau qui √©quipe d√©j√† la tablette PlayBook. L’heure √©tait donc aux pr√©sentations officielles, avec une s√©rie de d√©monstrations prouvant √† ceux qui doutaient encore que BlackBerry 10 est d’ores et d√©j√† une r√©alit√©, et √† un stade de d√©veloppement assez avanc√©.

L’ADN de BlackBerry

En pr√©ambule de ces d√©mos, Thorsten Heins a fortement insist√© sur quelques notions qui figurent selon lui « dans l’ADN de BlackBerry » : efficacit√©, productivit√© et temps r√©el, symbolis√©es entre autres par le push et BBM (BlackBerry Messenger), utilis√© par 55 millions de « BlackBerry People » dans le monde.

Cette distinction entre « smartphone users » et « BlackBerry People » est d’ailleurs assez int√©ressante √† relever, car elle a √©t√© la pierre angulaire de la keynote, avec quelques chiffres √† l’appui, comme par exemple le fait que sur 77 millions de clients BlackBerry dans le monde, 87% acc√®dent quotidiennement √† un r√©seau social sur leur terminal mobile, contre seulement 63% pour les autres utilisateurs de smartphones. On ignore ce que BlackBerry cherche exactement √† d√©montrer par l√†, mais on peut comprendre que les BlackBerry ne sont des smartphones. Ou sont-ils plus que cela ?

« Ne cherchez pas dans quelle application vous √™tes, faites juste ce que vous avez √† faire. » C’est ainsi que BlackBerry pr√©sente donc son nouvel OS. Et effectivement, la d√©mo qui s’ensuit illustre parfaitement le nouvel adage : toutes les applications tournent en permanence en t√Ęche de fond (un vrai multit√Ęche d√©j√† connu sur le PlayBook) et se feuill√®tent comme les pages d’un journal, dans un flux d’une fluidit√© qui n’est pas sans rappeler Windows Phone, bien plus qu’Android ou iOS. Pour passer d’une application √† une autre, pas besoin donc de fermer le programme, de retourner sur l’√©cran d’accueil et de cliquer sur une nouvelle ic√īne, tout se fait d’un glissement du doigt sur le bord de l’√©cran. Pratique et esth√©tique. Et efficace, effectivement. L’id√©e sous-jacente √©tant que l’utilisateur n’ai plus √† se pr√©occuper de savoir sur quelle application il est ou d’aller en chercher une autre, mais de travailler (ou s’amuser) dans un flux qui se charge de ces manipulations √† sa place.

BlackBerry 10

QNX, le seul OS temps réel ?

« BlackBerry 10 n’est pas seulement un OS mobile, mais une nouvelle plateforme¬† r√©volutionnaire d’informatique mobile. QNX est le seul OS temps r√©el que nous ayons trouv√©. La faible latence est l’un des aspects les plus importants de notre d√©veloppement ». D√©velopp√© sur QNX, BlackBerry 10 ambitionne de d√©passer largement le cadre du mobile et des tablettes pour s’inviter dans de nombreux √©quipements. L’illustration en a √©t√© donn√©e avec la fameuse Porsche 911 d√©j√† pr√©sent√©e lors du dernier CES, dont les principales fonctions √©lectroniques d’aide √† la conduite et d’entertainement ont √©t√© soigneusement d√©mont√©es pour √™tre remplac√©es par un ensemble de terminaux √† √©crans tactiles sign√©s BlackBerry QNX. A ce titre, BlackBerry rappelle que 60% des voitures dans le monde embarquent du QNX.

Le clavier super intelligent

Autre temps fort de la pr√©sentation : le nouveau clavier tactile de BlackBerry 10, truff√© d’innovations destin√©es √† rendre la saisie de texte toujours plus rapide, facile et intuitive. N’oublions pas que le clavier (physique) a toujours √©t√© l’un des points forts de BlackBerry, et que l√† encore le challenge est de taille : rester leader dans ce domaine en prenant le d√©licat virage du tout tactile, et parvenir √† r√©unir le meilleur des deux mondes, sans quoi les clients les plus fid√®les pourraient finir par se tourner aussi vers la concurrence. De ce point de vue on peut dire que les √©quipes de recherche et d√©veloppement de RIM ont mis le paquet en inventant un clavier qui – en tout cas lors de la d√©mo live – semble tr√®s prometteur. Nombre de ses fonctions passent par un simple « swipe » sur l’√©cran, √† savoir un balayage du bout du doigt, dans diff√©rentes directions. Si la saisie de texte reste relativement conventionnelle, plusieurs actions sont facilit√©es par ce balayage : retour en arri√®re, effacement de mots ou de phrases. La saisie pr√©dictive se fait aussi de cette fa√ßon : les suggestions de mots se font directement sur les lettres du clavier et non plus dans une zone au-dessus de celui-ci, et si un mot sugg√©r√© convient, il suffit de « l’envoyer » dans la phrase par simple glissement. Tr√®s convaincant. Reste √† voir ce que cela donne √† l’usage.

Au sujet du clavier, il est int√©ressant de noter √† quel point le monde des smartphones a √©volu√© en quelques ann√©es de ce point de vue. Alors que c’√©tait encore le cadet des soucis des constructeurs au milieu des ann√©es 2000, le clavier est devenu aujourd’hui un enjeu strat√©gique, qui peut faire ou d√©faire le succ√®s d’un terminal mobile. Je me souviens encore de la fa√ßon dont je me faisais remettre √† ma place dans les forums sp√©cialis√©s quand j’affirmais que les premiers smartphones Windows Mobile (SPV entre autres) et Nokia manquaient cruellement d’un clavier pour faciliter la saisi de texte. Les r√©ponses allaient de « n’importe-quoi, √ßa ne sert √† rien » √† « et le T9 c’est pour les chiens ? ». Bon je caricature un peu mais c’√©tait √ßa l’id√©e : un clavier AZERTY ? No way.

La photo id√©ale est… une vid√©o

BlackBerry 10 int√®gre √©galement une application photo g√©niale qui va certainement beaucoup faire parler d’elle : celle-ci ne prend pas une photo mais une courte s√©quence sur laquelle il est ensuite possible de revenir pour ne garder que le meilleurs morceaux de celle-ci afin de composer la photo id√©ale. Une fonctionnalit√© qui fera probablement hurler les puristes de la photographie et de la magie de capter un instant, mais qui va s’av√©rer particuli√®rement pratique pour les portraits de groupe, o√Ļ il y a toujours un ou deux sujets rat√©s (le premier ferme les yeux au moment du clic alors que le deuxi√®me finit de m√Ęcher son reblochon). Notons cependant que BlackBerry n’a pas invent√© cette application : celle-ci s’inspire en effet fortement de Rewind de Scalado, dont nous avions √©voqu√© √©galement Remove.

Plusieurs partenaires √©diteurs sont mont√©s sur sc√®ne lors de cette pr√©sentation, pour proposer des d√©mos de leurs applications d√©velopp√©es ou port√©es en moins de quatre semaines sur la plateforme BlackBerry 10. C’est le cas notamment de Pacemaker, une application musicale, mais √©galement de Gameloft, qui propose d√©j√† 11 jeux de son catalogue sur PlayBook, ou encore Pixerlmags, une application de lecture de magazines factur√©e non plus au num√©ro mais au temps, avec un bonus mensuel de 10 minutes suppl√©mentaires. Des apps qui arriveront avec la sortie de BlackBerry 10 fin 2012.

Pour finir, et pour leur donner le go√Ľt et l’envie de d√©velopper pour BlackBerry 10, tous les d√©veloppeurs pr√©sents √† la conf√©rence se voient offrir un exemplaire du nouveau prototype de smartphone BlackBerry, sorte de mini-tablette au look √©voquant furieusement l’iPhone : le BlackBerry 10 Dev Alpha, un smartphone tout tactile dot√© d’un √©cran 4,2 pouces d’une r√©solution de1280 x 768 et de la version de d√©veloppement de BlackBerry 10.

Reste √† savoir si l’√©cosyst√®me d’applications, qui est pour le moment le talon d’Achille de RIM, se d√©veloppera rapidement et si BlackBerry 10 saura susciter la motivation des d√©veloppeurs et √©diteurs, afin que BlackBerry retrouve rapidement sa place dans la cour des grands.

 

15 commentaires

  1. La pr√©sentation √©tait assez sympathique (√ßa doit pas √™tre √©vident apr√®s un changement de PDG et la situation actuelle de la bo√ģte).

    Qu’on aime ou pas (je suis le premier √† d√©fendre l’√©cran tactile) force est d’admettre que RIM a fait un √©norme travail. En plus la base QNX est ultra saine et c’est clair que √ßa va faciliter la communication avec tous ceux qui bossent avec QNX (Heins a bien fait de le pr√©ciser).

    Au final √ßa a vraiment l’air concluant, reste √† voir comment le public accueillera le syst√®me (c’est l√† ma plus grosse crainte, un peu comme WP7)

  2. L’inconv√©nient de blackberry r√©side dans sa faible attractivit√© pour bon nombre d’applications. √ßa reste un inconv√©nient de TAILLE.
    @admin: certains mots dans l’article sont pass√©s √† la trappe :)

  3. Merci pour l’article.

    Juste une question, Blackberry abandone le clavier d√©finitivement ? Il n’y aura plus de mod√®le avec clavier physique ?

    Un adepte du Bold !

    • Eric

      @Antoine : pour le moment on ne sait pas trop, personne m√™me chez BB ne se mouille √† r√©pondre √† cette question, je la reposerai aujourd’hui…

  4. Bon, je suis √©tonn√© qu’ils se fassent passer pour des pionniers du multitask en fen√™tres actives car Android ICS le permet aussi en natif (il suffit de maintenir la touche « home » et la liste des applications actives s’affichent et il suffit juste de s√©lectionner la fen√™tre (App) que l’on √† d√©j√† activ√©.

    Pour le reste rien √† dire vu que je n’ai pas pu tester.

    Si RIM veut attraper des parts de march√©s via BB10, je pense qu’il doit miser √©norm√©ment en R&D et draguer les Devs d’apps d’autres plateformes.

    • Eric

      @YABAS : je ne crois pas qu’il soit mentionn√© quelque-part qu’ils se fassent passer pour les pionniers du multit√Ęche (en tout cas moi je ne dis pas √ßa). Mais c’est vrai que le flux des apps par « feuilletage » est nouveau et plus naturel et intuitif que sur ICS (ou iOS, qui a aussi cette fonction). Ici pas besoin de maintenir une touche enfonc√©e et de s√©lectionner une app dans une liste, √ßa se fait tout seul.

  5. Merci pour cet article.
    On a l’impression que le temps s‚Äôacc√©l√®re pour les concurrents de l’iphone qui ne sort une cinqui√®me version que dans 5 mois…
    je pense que Windows 8 , black berry 10 sont deux os qui vont faire bouger les lignes d’autant qu’android et ios semble en vitesse de croisi√®re sans apporter de r√©elles nouveaut√©s. Bref un mois de septembre int√©ressant :)
    savez vous si il sera possible de mettre à jour une playbook avec ce nouvel os ?

  6. Bonjour,

    Merci pour votre article…par contre il s’agit plut√īt du talon de ce brave Achille plus que de son tendon :)

    « qui est pour le moment le tendon d‚ÄôAchille de RIM » :)

    • Eric

      @joselito : et pourtant j’ai bien r√©fl√©chi avant de l’√©crire, j’avais une chance sur deux, car selon le contexte on peut utiliser l’un o√Ļ l’autre. Mais l√† j’ai faux. Je corrige :-)

  7. Pingback: Larkspur, le kit de développement 1.0 de l'OS mobile Tizen, est disponible

  8. Pingback: Larkspur, le kit de développement 1.0 de l’OS mobile Tizen, est disponible

  9. Pingback: BlackBerry 10 : premières images de l'écran d'accueil

  10. Pingback: BlackBerry 10 : premières images de l’écran d’accueil

Lire les articles précédents :
GoogleMapsCube
Moment de détente avec Play Maps Cube

Maps Cube, le jeu de labyrinthe 3D de Google annoncé à la mi janvier 2012 est désormais disponible. Il met...

Fermer