Pourquoi bloquer les bloqueurs de pubs pourrait ĂȘtre illĂ©gal

La Commission EuropĂ©enne vient de s’exprimer sur le sujet.

Commission Européenne Bruxelle Union

En mars, quelques sites de la presse française avaient dĂ©cidĂ© de rĂ©agir face Ă  l’émergence des bloqueurs de pubs en installant des dĂ©tecteurs d’adblockers sur leurs pages afin d’afficher un message et parfois mĂȘme bloquer le contenu si l’internaute utilise des logiciels comme Adblock Plus. Mais ces pratiques pourraient bien ĂȘtre illĂ©gales vis-Ă -vis des lois europĂ©ennes.

Pour le moment, aucun arrĂȘt, ni enquĂȘte. Cependant, dans sa rĂ©ponse Ă  une lettre envoyĂ©e par le dĂ©fenseur de la vide privĂ©e britannique Alexander Hanff, la Commission EuropĂ©enne suggĂšre que les scripts utilisĂ©s pour mettre en Ɠuvre les blocages de bloqueurs de publicitĂ©s peuvent ĂȘtre illĂ©gaux.

Dans l’article 5.3 de la Directive vie privĂ©e et communications Ă©lectroniques, on peut lire ceci :

«  les États membres garantissent que l’utilisation des rĂ©seaux de communications Ă©lectroniques en vue de stocker des informations ou d’accĂ©der Ă  des informations stockĂ©es dans l’équipement terminal d’un abonnĂ© ou d’un utilisateur ne soit permise qu’à condition que l’abonnĂ© ou l’utilisateur, soit muni, dans le respect de la directive 95/46/CE, d’une information claire et complĂšte, entre autres sur les finalitĂ©s du traitement, et que l’abonnĂ© ou l’utilisateur ait le droit de refuser un tel traitement par le responsable du traitement des donnĂ©es ».

C’est Ă  cause de cette directive, par exemple, que depuis quelques annĂ©es, les sites web europĂ©ens affichent des messages avertissant aux internautes que ceux-ci utilisent de cookies. Or, comme l’explique la Commission EuropĂ©enne dans sa rĂ©ponse, en plus des cookies, cette rĂ©glementation s’applique Ă©galement au « stockage de scripts pour dĂ©tecter si un utilisateur a installĂ© des adblockers ». Et dans le cas oĂč le script est en javascrip, donc du code client, il sera effectivement stockĂ© sur la machine de l’utilisateur.

Hanff, fervent dĂ©fenseur des droits des internautes, entend se baser sur cette rĂ©ponse pour attaquer les sites qui utilisent des bloqueurs de bloqueurs de pubs. Mais les Ă©diteurs utiliseront peut-ĂȘtre les exceptions spĂ©cifiĂ©es dans le mĂȘme article pour se dĂ©fendre :

« Cette disposition ne fait pas obstacle Ă  un stockage ou Ă  un accĂšs techniques visant exclusivement Ă  effectuer ou Ă  faciliter la transmission d’une communication par la voie d’un rĂ©seau de communications Ă©lectroniques, ou strictement nĂ©cessaires Ă  la fourniture d’un service de la sociĂ©tĂ© de l’information expressĂ©ment demandĂ© par l’abonnĂ© ou l’utilisateur ».

(Source)


4 commentaires

  1. François PERRIER on

    Le problĂšme des sites qui envoient de la publicitĂ© agressive, c’est que les internautes les fuient

    • Mathias B. on

      Il y a aussi certains sites qui vivent de la pub (majoritairement) mais qui envoient des pubs dans tous les sens au point d’en faire un abus et cela pourrait pousser les gens Ă  les bloquer… La rĂ©flexion n’a pas trop de sens mais l’idĂ©e est lĂ .

  2. Que pensez-vous d’un rĂ©seau social publicitaire qui rapporterait des finances sans publicitĂ©s intrusives, sans vente de donnĂ©es et sans ciblage ? L’utilisateur ne serait plus traquĂ© mais l’utilisateur traquerait l’annonceur. voyez SAKABIZ pour en avoir une idĂ©e.

  3. Qu’ils mettent des pubs sur le cĂŽtĂ© de leurs pages d’accord, mais pas intrusive sur chaque page a chaque click comme j’en rencontre souvent. De toute façon je quiterais pas Adblock pour eux et ni Ghostery.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Withings ACTIVITE PRESS KIT
Nokia met la main sur Withings pour 170 millions d’euros

Nokia veut se lancer dans les smartwatch et les objets connectés en rachetant Withings.

Fermer