C’est une évidence, nous entrons dans une nouvelle ère où le marketing et le contenu deviennent indivisibles. Le modèle traditionnel qui a animé durant de longues décennies nos entreprises est aujourd’hui vecteur de saturation. Il est par ailleurs de moins en moins pertinent à l’heure de la fragmentation des médias et des audiences. Cette désynchronisation

C’est une évidence, nous entrons dans une nouvelle ère où le marketing et le contenu deviennent indivisibles. Le modèle traditionnel qui a animé durant de longues décennies nos entreprises est aujourd’hui vecteur de saturation. Il est par ailleurs de moins en moins pertinent à l’heure de la fragmentation des médias et des audiences.

Cette désynchronisation de nos modes de consommation des contenus doit-être perçue comme un atout, à condition de passer du stade de la déclinaison (crossmedia) à celui de la narration (transmedia).

Cette nouvelle forme d’écriture interactive ne date pas d’aujourd’hui puisque Henri Jenkins a été le premier universitaire a s’y intéresser il y a plus de dix ans. Il a ainsi démontré comment l’industrie du Cinéma, avec des précurseurs comme les frères Wachowski  (Matrix), a inauguré une nouvelle façon de créer un univers de marque / film à travers des médias complémentaires.

transmedia Pourquoi le storytelling transmedia réinvente le marketing digital

Entre-temps, rien n’a changé, les exemples majeurs et fréquemment cités dans le domaine de la narration transmedia sont restés majoritairement issus du 7ème art.

En 2012, les productions phares ont été portées une fois de plus à travers un univers transmedia. Le Hobbit, Prometheus, Resident Evil, The Amazing Spider Man, The Dark Knight, chacun de ses blockbusters a été pensé de la sorte, ce qui permet d’articuler leurs univers narratifs respectifs sur différents médias. Ces univers sont portés par plusieurs supports qui apportent, grâce à leur spécificité et leur dimension technologique, un regard nouveau et complémentaire sur l’univers et l’histoire.

Cette approche multi-écrans influence deux variables fondamentales dans l’optimisation d’une campagne de communication : l’attention et la viralité.

Nouveau mode d’écriture à prescrire au-delà du Cinéma, le storytelling transmedia représente l’une des rares opportunités d’intégrer le fan dans le processus de communication tout en lui donnant l’impression de vivre un divertissement à la frontière du réel. Cette approche narrative rend donc la communication beaucoup plus humaine, sociale et interactive. Elle prouve également que les solutions les plus efficaces, pour tout type de marques, reposent sur la valeur des contenus et leur exploitation pertinente.

Le slideshow ci-dessous est l’occasion de revenir en détails sur quelques campagnes à succès dont les mécaniques devraient inspirer plus d’un annonceur. Cette (r)évolution marketing commence d’ailleurs à se décliner, puisque le secteur automobile compte déjà plusieurs cas d’école tels que « Art of the Heist » d’Audi ou « 33 keys » de Mazda.