Pourquoi Microsoft veut-t-il racheter LinkedIn ?

Microsoft veut connecter Office 365 et Dynamics au « réseau professionnel numéro un ».

Un baby foot dans les bureaux de LinkedIn

Microsoft va racheter LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars. Il s’agit de la plus importante acquisition de Microsoft depuis que Satya Nadella a pris les commandes de la firme en 2014. Ce dernier explique que le but du rachat est d’accélérer « la croissance de LinkedIn ainsi que celle de Microsoft Office 365 et Dynamics ».

Mais comment Microsoft Office et Dynamics profiteront ils de cette nouvelle acquisition ?

Il ne fait aucun doute que la base de données de LinkedIn, qui compte 433 millions d’utilisateurs sur son réseau social professionnel, pourrait représenter une mine d’informations importante pour Microsoft. Cependant, cela ne se limite pas simplement au carnet d’adresses. Dans une lettre envoyée à ses employés, puis rendue publique, Satya Nadella explique que ce mariage est celui « du leader du cloud professionnel avec le réseau professionnel numéro un ».

Le cloud professionnel de Microsoft, c’est Office 365, que nous connaissons tous, et Dynamics, la solution de gestion de la relation client que la firme de Redmond propose aux entreprises. Satya Nadella explique aux employés de Microsoft qu’une fois que le rachat de LinkedIn sera bouclé, il compte connecter ces deux services au réseau social.

« Au cours de la dernière décennie, nous avons fait d’Office, qui était une suite d’outils de productivité, un service de cloud disponible sur toutes les plateformes et tous les appareils, écrit le patron de Microsoft. Ce rachat est la prochaine étape pour Office 365 et Dynamics puisqu’ils se connectent au plus grand et au plus précieux réseau professionnel ». Sur un autre paragraphe, Satya Nadella cite même un exemple.

Dans celui-ci, il explique que la combinaison des outils de Microsoft avec LinkedIn permettra par exemple de développer un flux intelligent d’informations provenant du réseau professionnel, qui affichera des articles en rapport avec le contenu sur lequel l’utilisateur travaille. Et pour aller plus loin, Office ou Dynamics pourraient aussi suggérer des experts dans un domaine précis, provenant de la base de données de LinkedIn.

« Au fur et à mesure que ces expériences deviendront intelligentes et charmantes, l’engagement sur LinkedIn et Office 365 accroîtront, ajoute Satya Nadella. Et à partir de là, de nouvelles opportunités en matière de monétisation seront créées, grâce aux abonnements des particuliers et des organisations ainsi que par le biais des publicités ciblées ». Bien qu’il soit indiqué que LinkedIn gardera « sa marque, sa culture et son indépendance », des intégrations de produits Microsoft sont déjà prévues.


Un commentaire

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Quake Champions arrive
E3 2016 : Quake fera bien son grand retour

Bethesda a profité de la conférence E3 2016 ce lundi matin pour dévoiler son nouveau projet de jeux vidéo pour...

Fermer