Prise en main de la Surface 2 et de la Surface Pro 2

Microsoft a présenté le mois dernier deux nouvelles tablettes tactiles, soit la Surface 2 et la Surface Pro 2. En début de semaine, la firme a convié quelques blogueurs et journalistes à prendre en main ces nouveaux terminaux durant quelques heures. Une expérience très enrichissante, qui méritait bien un rapide compte-rendu.

microsoft surface 2 1 Prise en main de la Surface 2 et de la Surface Pro 2

Ce n’est un secret pour personne, la Surface RT et la première Surface Pro n’ont pas rencontré le succès escompté. Microsoft n’a pas communiqué officiellement sur leur volume de ventes mais Steve Ballmer a fini par admettre le fiasco en juillet dernier à l’occasion d’une allocution organisée en interne. La firme aurait pu jeter l’éponge, mais elle a finalement souhaité se lancer dans la production de deux nouveaux modèles.

Surface 2

La Surface 2 succède à la Surface RT. Elle est nativement livrée avec Windows RT 8.1. Sous le capot, on retrouve un écran de 10.6 pouces capable d’afficher une définition de type Full HD 1080p, soit du 1920×1080, et elle est animée par un processeur Nvidia Tegra 4 épaulé par 2 Go de mémoire vive. L’espace de stockage est variable et dépend des modèles : 32 Go ou 64 Go. Elle embarque également une caméra de 5 millions de pixels située à l’arrière de la coque ainsi qu’une caméra frontale de 3.5 millions de pixels. En dehors du WiFi 802.11 a/b/g/n, nous trouverons également une puce Bluetooth 4.0.

La connectique est assez complète avec un port USB 3.0, un lecteur de cartes micro SD, une prise casque et une sortie vidéo capable de diffuser un flux vidéo en haute définition. Les dimensions de la tablette sont assez compactes (274.5 x 173 x 8.89 mm), pour un poids n’excédant pas les 676 grammes. Selon Microsoft, son autonomie peut atteindre les 10 heures, mais il faudra attendre d’avoir l’ardoise entre les mains pour savoir si cette estimation reflète bien la réalité.

En terme de design, la Surface 2 se rapproche énormément d’une Surface RT même si elle est à la fois plus petite et plus légère que cette dernière. Microsoft a opté pour un châssis en VaporMg et pour une coque blanche et grise du plus bel effet. L’autre nouveauté, c’est la double inclinaison du pied intégré à la coque de la tablette.

J’ai eu l’occasion de m’amuser pendant quelques minutes avec l’un des modèles exposés par le constructeur et j’avoue avoir été agréablement surpris par l’expérience. La Surface 2 est extrêmement réactive et son écran est vraiment magnifique.

Il reste évidemment la question de l’OS embarqué. Windows RT ne peut  pas faire tourner toutes les applications et il faudra ainsi se contenter des logiciels présents sur le Windows Store. Une limitation importante à mes yeux, même si la boutique de Microsoft s’est considérablement enrichie depuis l’année dernière. Mais le plus gros défaut de la Surface 2, de mon point de vue, c’est son prix : 439€ pour le modèle de base, c’est une jolie somme et encore plus lorsqu’on sait que le terminal est vendu sans housse. Pour profiter d’une Touch Cover ou d’une Type Cover, il faudra ajouter 119.99€ et 129.99€ à l’addition.

microsoft surface 2 2 Prise en main de la Surface 2 et de la Surface Pro 2

microsoft surface 2 3 Prise en main de la Surface 2 et de la Surface Pro 2

microsoft surface 2 4 Prise en main de la Surface 2 et de la Surface Pro 2

Surface Pro 2

Si la Surface 2 se positionne plutôt comme une tablette augmentée, la Surface Pro 2 se présente pour sa part comme un ordinateur ultra portable, et tactile. Elle ressemble comme deux gouttes d’eau à sa petite soeur mais il suffit effectivement de jeter un oeil à sa fiche technique pour se rendre compte qu’elle pousse le concept bien plus loin.

Au programme, donc, un écran ClearType capable d’afficher une définition de type Full HD 1080p (1920×1080), un processeur Intel Core i5, 4 Go ou 8 Go de mémoire vive selon le modèle choisi et un espace de stockage variant entre 64 Go et… 512 Go ! De chaque côté de l’appareil, nous trouverons également des caméras capables de filmer en 720p et nous aurons également droit à du WiFi 802.11 a/g/b/n et à du Bluetooth 4.0.

La connectique, pour sa part, se rapproche pas mal de ce que propose la Surface 2. Il est ainsi question d’un port USB 3.0, d’un lecteur de cartes micro SDXC, d’une prise casque et d’un port Mini DisplayPort. Point intéressant, la Surface Pro 2 sera livrée avec un stylet.

L’un des plus gros défauts du premier modèle, c’était son autonomie poussive. Grâce à l’architecture Haswell, la Surface Pro 2 devrait corriger le tir mais Microsoft ne s’est pas encore prononcé sur cette question. D’après un des employés de la firme, la tablette devrait être capable de tenir… sept ou huit heures sans recharge. Il sera cependant possible de prolonger son autonomie de trois heures (environ) grâce à la Power Cover vendue en option.

Si la Surface Pro 2 profite des mêmes lignes que la Surface 2, son poids est plus élevé et il atteint ainsi les 907 grammes. Elle est donc moins confortable à utiliser en mode tablette, à moins de rester bien sagement dans son canapé. A titre de comparaison, sachez que le MacBook Air 11 pouces atteint les 1082 grammes, soit seulement 100 grammes de plus que la Pro 2.

Il est évidemment très difficile d’avoir une idée précise des performances d’un produit en quelques minutes, mais la Surface Pro 2 m’a fait une bonne première impression. Les finitions sont exemplaires et elle semble particulièrement réactive. Je devrais d’ailleurs avoir un exemplaire en test dans ces prochains jours, et je pense que nous aurons l’occasion d’en reparler un peu plus en détails très prochainement.

Il reste la question du prix de vente et, là encore, Microsoft n’a pas opté pour le positionnement tarifaire le plus évident. Si la Surface Pro 2 est proposée à partir de 899€ pour la version embarquant 4 Go de mémoire vive et 64 Go d’espace disque, il faut débourser 979€ pour le modèle 128 Go, 1279€ pour le modèle 256 Go et 1779€ pour le modèle 512 Go !

microsoft surface pro 1 Prise en main de la Surface 2 et de la Surface Pro 2

microsoft surface pro 2 Prise en main de la Surface 2 et de la Surface Pro 2

microsoft surface pro 3 Prise en main de la Surface 2 et de la Surface Pro 2

Les accessoires

La grande force des Surfaces, ce sont leurs accessoires. En présentant ses nouveaux modèles, Microsoft a également levé le voile sur quatre nouveautés intéressantes : la Touch Cover 2, la Type Cover 2la Power Cover et la Docking Station.

La Touch Cover 2 et la Type Cover 2 ressemblent comme deux gouttes d’eau aux modèles précédents, avec une différence notable : leur clavier est désormais rétro-éclairé. Il sera donc possible de les utiliser dans le noir le plus complet. La Power Cover, pour sa part, embarque une batterie supplémentaire. Elle prolongera ainsi l’autonomie de notre Surface de trois heures.

Et puis, il y a la Docking Station, soit la station d’accueil proposée par Microsoft. Compatible uniquement avec les Surface Pro et les Surface Pro 2, cette dernière nous permettra de transformer notre tablette en un véritable ordinateur de bureau et nous pourrons ainsi profiter de trois ports USB supplémentaires, d’un port Ethernet, d’une prise micro, d’une prise casque et d’une sortie vidéo. Elle ne sera cependant pas disponible sur le marché avant l’année prochaine, et elle sera proposée à 199.99€.

microsoft surface pro 6 Prise en main de la Surface 2 et de la Surface Pro 2

L’avis de Valentin

Je n’ai pas été le seul de l’équipe à me rendre à la soirée de Microsoft et j’ai ainsi eu la surprise de tomber sur Valentin. Après quelques Blue Lagoons et deux ou trois canapés pour faire passer tout ça, je lui ai demandé ce qu’il pensait des nouvelles Surface et voici son point de vue :

Les Surface 2 et Surface Pro 2 sont de superbes machines au design attrayant.

Microsoft a sans conteste écouté les critiques réalisées à l’égard des premières versions des Surface et Surface Pro pour corriger intelligemment le tir.

Peu pratique à poser sur ses genoux pour travailler, le pied de la Surface 2 possède un deuxième angle à 40° beaucoup plus confortable.

La batterie était problématique sur la Surface Pro, la Pro 2 se retrouve avec une autonomie boostée par la puce Haswel et un accessoire (Power Cover) pour combler les plus exigeants.

Le grand public ne retiendra que ses deux nouveautés et je suis loin de penser qu’il s’agit d’arguments suffisants pour séduire le consommateur.

Microsoft va définitivement dans le bon sens avec cette mise à jour de la gamme Surface, mais les nouveautés seront trop timides pour transformer le flop de la Surface 1 en succès avec la Surface 2.

Microsoft joue pourtant sur le long-terme et sa très récente stratégie « devices & services » devrait payer dans les années à venir. Mais je ne vois rien de glorieux dans un futur proche pour la gamme Surface.

Des questions ?

9 commentaires

  1. Petite erreur : « le MacBook Air 11 pouces atteint les 108 grammes » -> 1.082 Kg

  2. Tres intéressant. Est-il possible de les voir/acheter en magazin ou uniquement a partir du site de Microsoft?

  3. Quelques points à rajouter :
    - Les commentaires sur le prix devrait être étayés d’éléments de comparaison pour paraître moins subjectif. 439 € est effectivement une somme, mais sans élément de comparaison, dire que c’est un mauvais point n’a pas de sens. Idem pour la Pro 2 ou la version 8Go de RAM + 512 Go de SSD est affichée à un prix élevé, mais quid de la concurrence (s’il y en a) ? La valeur n’est elle pas au rendez-vous pour ce prix ?
    - Idem pour les claviers, quelle comparaison faites-vous ? Le fait de proposer le choix de prendre un clavier ou non n’est il pas à saluer ?
    - La Surface 1ère génération est toujours commercialisée, au prix de 339 €. La gamme de prix est donc plutôt large. Avec l’update Windows 8.1, son rapport qualité/prix semble excellent !
    - Surface 2 (Windows 8.1 RT pour être plus précis) vient avec Office 2013 RT Famille et Etudiant.
    - Le fiasco de la première génération semblait plus dû à une mauvaise stratégie de distribution (non disponibilité en magasin physique pendant plusieurs semaines par exemple, rupture de stocks non maitrisées) et à une jeunesse de Windows 8 (pas assez d’applications les premiers mois, besoin de 8.1 pour répondre à certaines attentes) qu’à un mauvais produit. A relativiser donc lors des prédictions sur le succès ou l’échec de cette deuxième génération.

  4. Fredzone

    @Rog285t : Héhé, je te retrouve ici aussi. Je prends bonne note de tes remarques et, effectivement, tu n’as pas forcément tort. Ceci dit, je persiste et je signe, les nouvelles Surface sont trop chères, même si tout n’est qu’une question de point de vue. Face à un iPad Air, par exemple, la Surface 2 s’en sort assez bien puisqu’elle coûte moins cher que le modèle de base, pour une capacité de stockage plus importante. En revanche, si tu la compares aux tablettes Android, là ce n’est pas la même chose.

    Tu me diras sans doute que ce n’est pas comparable puisque la Surface 2 peut faire office d’ordinateur portable grâce à sa housse/clavier et à Office. Tu peux trouver le même genre d’accessoires sur Android, et il te suffit d’installer QuickOffice pour avoir là aussi une suite bureautique complète.

    Reste la question de la Surface Pro 2. Dans sa configuration maximale, elle est proposée à 1779€. Là dessus, tu dois ajouter soit une Type Cover 2 soit une Power Cover pour avoir le confort d’un ultra-portable, ce qui monte le prix de la bête à 1908€ ou 1978€, sans compter les centimes. En rajoutant une vingtaine d’euros, je peux avoir le premier MacBook Pro Retina 15 pouces, ou le dernier des MacBook Pro Retina 13 pouces. C’est un exemple parmi tant d’autres, il suffit d’aller faire un tour sur les sites des constructeurs pour trouver plein de machines très puissantes pour un prix moindre.

    Ceci étant, il ne s’agit là que de mes premières impressions. J’ai un coursier qui va passer chez moi aujourd’hui pour m’apporter une Surface Pro 2. Je changerai peut-être d’avis dans quelques jours, qui sait ?

    @Philippe : Cf le site de Microsoft ^^ http://www.microsoft.com/surfa...../surface-2

  5. Merci pour ta réponse Frédéric.

    Je te rejoint, il y a toujours moins cher. Reste à voir ce qu’on veut comparer.
    Comparer une tablette Android avec une tablette Windows, je veux bien, mais il ne faut pas comparer que le prix dans ce cas.

    Pour la Pro 2, prends comme comparaison le modèle 256 Go, qui a le meilleur rapport qualité prix (512 Go de SSD, ce n’est toujours pas donné en 2013, tablette ou non) et sélectionnes les modèles comparables chez les autres constructeurs (même gamme de processeur 4e génération, même disque dur, form-factor comparable).
    Si tu me dis que tu as trouvé des écarts énormes, je serai étonné. D’après mes recherches, on est dans la même gamme de prix.
    La comparer avec MacBook Pro Retina 13 pouces, pourquoi pas, mais ce n’est pas la même catégorie (13 pouces vs 10,6 pouces premièrement, mais surtout le fait que l’un a un form-factor de tablette alors que l’autre n’est même pas tactile…).

    Bref, dire que c’est cher est une chose, mais il serait mieux de la placer par rapport au marché et aux besoins couverts (oui, une Surface Pro 2 512 Go est hors de prix si le but est de faire seulement du Net).

    Hâte de lire ton test (et de recevoir la mienne d’ailleurs). :-)

  6. Désolé kazed13 mais je ne comprends la petite erreur de 108 g.
    Si le Mac Air est à 1084 g et la surface pro2 à 907 g, la différence est de 177 g.

  7. Pour la Pro 2, prends comme comparaison le modèle 256 Go, qui a le meilleur rapport qualité prix (512 Go de SSD, ce n’est toujours pas donné en 2013, tablette ou non) et sélectionnes les modèles comparables chez les autres constructeurs (même gamme de processeur 4e génération, même disque dur, form-factor comparable).