Prise en main du Nokia Z Launcher

Envie de voir ce que vaut le Z Launcher sur le terrain ?

Nokia a frappé fort ce matin en levant le voile sur une nouvelle tablette propulsée par Android. La N1 ne manque pas de charme d’ailleurs, avec des finitions extrêmement soignées et une fiche technique qui n’a pas grand chose à envier aux produits concurrents.

z-laucnher-1

Toutefois, la conférence du constructeur ne tournait pas uniquement autour du terminal et il a ainsi profité de l’occasion pour lancer la bêta publique de son Z Launcher.

Il est donc possible d’en profiter dès à présent sur la plupart des smartphones du marché et le moment est donc venu de nous pencher sérieusement sur son cas.

A première vue, il ressemble beaucoup à Aviate dans son fonctionnement et il fera ainsi cohabiter plusieurs écrans d’accueil différents, pour chaque moment de la journée. Le matin, vous n’aurez donc pas droit aux mêmes applications que le soir, et inversement.

L’idée étant évidemment de coller au maximum aux usages des utilisateurs.

Des écrans d’accueil contextualisés, une interface dépouillée et des fonctions bien pensées

Pour le reste, il profite d’une interface extrêmement dépouillée. La barre de notifications restera présente à l’écran, bien sûr, mais nous trouverons aussi plus bas deux widgets pour accéder rapidement à l’horloge et aux alarmes.

La liste des applications est intégrée juste en dessous, au dessus d’une barre d’outils regroupant trois boutons différents.

Le premier nous donnera un accès direct à notre carnet d’adresses tandis que le second nous renverra vers la liste des applications installées sur le terminal. Le dernier bouton pointe pour sa part vers le Play Store.

Nokia a aussi intégré une fonction pour nous aider à trouver plus facilement ce que nous cherchons. Il suffira ainsi de tracer une ou plusieurs lettres du bout du doigt pour faire apparaître toutes les fonctions associées.

Dans le lot, il y aura des applications mais pas seulement car l’outil sera aussi capable de faire remonter des numéros de téléphones. A partir de là, il sera donc possible de passer un coup de fil ou d’envoyer un SMS sans avoir besoin d’accéder au composeur ou à l’application de messagerie.

Mais la grande force du Z Launcher, finalement, c’est qu’il s’agit d’un produit évolutif. Il va prendre en compte nos habitudes pour nous renvoyer les outils dont nous avons besoin, au moment où nous en avons besoin.

Si vous voulez tenter l’aventure et voir de quoi il en retourne, c’est parfaitement possible et il vous suffit de suivre ce lien. En ce qui me concerne, je manque encore de recul mais j’aime beaucoup son interface et ses fonctions me paraissent plutôt bien pensées.

A voir si cette impression se confirmera dans la durée.


2 commentaires

  1. Pingback: Nokia N1 : lancement le 7 janvier en Chine

Send this to friend

Lire les articles précédents :
nokia n1
Tablette Nokia N1 : ce qu’il faut en retenir

Nokia dévoile la Nokia N1 : une tablette sous Android qui se présente comme le parfait compagnon du Z Launcher.

Fermer