PRISM, deux associations françaises portent plainte

Deux associations françaises ont décidé de porter plainte contre X pour en savoir plus sur l’affaire PRISM et obtenir des informations de la part des acteurs impliqués.

Non, ce n’est pas le gouvernement français qui porte plainte dans le cadre de l’affaire PRISM, en même temps il aurait du mal vu qu’il a connu une affaire similaire avec un espionnage émanant de la DGSE. Ce sont en fait deux associations : la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) et la Ligue des Droits de l’Homme (LDH).

Emmanuel Daoud, avocat des deux parties plaignantes, s’est exprimé sur France Info pour expliquer les motivations et les attentes de ces plaintes. La volonté des deux associations est de mettre en lumière et de comprendre les rôles qui ont été joués par les géants du Web impliqués dans l’affaire. Pour rappel Microsoft, Yahoo, Google, Paltak, Facebook, Youtube, Skype, AOL et Apple ont été évoqués dans ce scandale.

L’avocat considère que ces agences « sont susceptibles d’avoir mis à disposition du FBI et de la NSA leurs serveurs pour que ces agences de renseignement américaines les pénètrent et puissent s’installer à demeure pour collecter, siphonner toutes les données de tous les clients internautes utilisant les services de ces sociétés ».  Il considère que l’on ne nous a pas encore dit « toute la vérité« . Suite à ces plaintes, les filiales françaises des géants impliqués pourraient bien faire l’objet d’une enquête.

PRISMObama

« On n’a pas eu une telle atteinte aux libertés individuelles, de façon aussi massive et de la part d’un État étranger, puisque cela concerne potentiellement tous les citoyens français, tous les internautes français, dès lors que ces derniers utilisent Google, Microsoft, Apple, Skype et d’autres sociétés qui sont également visées« .

Rappelons que PRISM, initialement dénoncé comme un programme visant à espionner le peuple américain, a vite pris de l’ampleur et qu’on a récemment découvert que les services des États-Unis avaient également espionné l’Union Européenne. Les inquiétudes formulées par les associations sont donc bien fondées et l’on espère que ces plaintes aboutiront et nous fourniront des résultats et plus de clarté de la part des entreprises incriminées.

(source)


3 commentaires

  1. Moi ce que je comprends pas tellement c’est que tout le monde a l’air de découvrir ces pratiques. L’affaire PRISM l’a juste révélé au grand jour, preuve à l’appui.

  2. Merci pour cet ajout d’information, sur un sujet des plus délicat.
    Il est vrai qu’il ne faut pas se voiler la face, on était tous plus ou moins conscient que nos informations personnelles présentes sur le net, pouvaient être un jour consultées et collectées. Bien sûr on aurait préféré que cela reste une simple idée. Big Brother n’a jamais été aussi proche.

  3. C’est tant mieux qu’il y ait des associations qui portent plaintes, sinon qui le ferait? J’imagine bien toute la population faire la queue dans les commissariat pour porter plainte contre le programme PRISM, ahaha! Au moins il y a des gens qui ont le courage d’essayer de faire bouger les choses, même si cela ne changera rien…
    Merci pour cette news.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Instagram ajoute la fonction « intégrer une image » pour les sites et blogs

La fonctionnalité 'intégrer' fait son apparition sur Instagram. Vous pourrez d'un simple clic récupérer un code pour afficher photos et...

Fermer