PRISM : Edward Snowden reçoit l’asile temporaire en Russie

Edward Snowden, celui qui a révélé les activités de cyber-espionnage de la NSA, vient de recevoir un asile temporaire en Russie.

 L’ancien analyste de la NSA a déjà quitté l’aéroport international de Sheremetyevo, à Moscou. Son avocat, Anatoly Kucherena a déclaré l’avoir escorté en taxi en dehors de l’aéroport. Rappelons qu’Edward Snowden était coincé dans cet aéroport depuis des jours, après qu’il ait quitté Honk Hong pour aller en Russie.

Il fait actuellement l’objet d’une condamnation par la justice américaine pour avoir volé la propriété du gouvernement et pour avoir divulgué des informations confidentielles. La Russie avait rejeté la demande d’extradition adressée par les Etats-Unis.

Il y a quelques jours, un officiel russe avait annoncé qu’Edward Snowden avait demandé un asile temporaire à la Russie, après avoir formulé des demandes à près de 15 autres pays. Des pays de l’Amérique Latine avaient proposé l’asile à celui-ci mais son transport posait problème. En effet, un pays allié des Etats-Unis aurait pu demander à l’avion le transportant d’atterrir pour qu’on l’arrête.

Bref, Edward Snowden a droit à un asile temporaire de 12 mois en Russie. Rappelons que Vladimir Putin avait déjà évoqué ce scénario en insistant sur le fait que l’analyste ne devrait pas mener des actions anti-américaines pour éviter une détérioration des relations entre la Russie et les Etats-Unis.

Par ailleurs, Edwards Snowden sort de son aéroport quelques heures après que The Guardian ait publié un article concernant le programme XKeyscore utilisé par la NSA.

(Source)

Crédit Image : appaloosa


2 commentaires

  1. C’est « drôle » de voir que ce pays, la Russie, que beaucoup considère comme pas démocratique et sans aucune liberté accepte de donner asile à Snowden alors que toutes les « grandes » démocraties occidentales ont refusé.

    Il y a surement de quoi se poser une question sur qui est et qui n’est pas une vraie démocratie !

  2. Abbadon > Je crois surtout que la Russie a voulu jouer un bon coup en se faisant passer pour le bon samaritain. On sait tous que ce n’est pas par pure philanthropie qu’ils lui ont ouvert les portes.

    Maintenant je suis d’accord que c’est inquiétant que nos démocraties soient restées à l’écart, par peur des représailles (j’ai dit inquiétant, pas étonnant :p).

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Wifi gratuit pour tous : la start-up Yadwire a peut-être trouvé la solution

La start-up israélienne Yadwire a peut-être trouvé le moyen de permettre aux entreprises de rentabiliser leurs bornes wifi gratuites. Il...

Fermer