PRISM : Facebook et Yahoo se joignent à Google et Microsoft pour demander des comptes au gouvernement US

Yahoo et Facebook rejoignent la bataille contre le gouvernement américain. Leur objectif : pouvoir dévoiler des données claires à leurs utilisateurs.

Facebook et Yahoo ont décidé de rejoindre les rangs des compagnies qui demandent au gouvernement américain la possibilité d’afficher plus de transparence vis à vis du public. Les deux entités ont envoyé une requête à la Foreign Intelligence Surveillance Court (FISA) afin de pouvoir publier plus de détails au sujet des demandes qui ont émané du gouvernement. Google et Microsoft avaient déjà entrepris ce genre d’action, ces quatre géants se retrouvent donc côte à côte face au gouvernement. Les firmes, qui ont été pointées du doigt lors de l’affaire PRISM, dénoncent le comportement du gouvernement, peu enclin à les laisser communiquer de manière transparente avec leurs utilisateurs.

Google et Microsoft, les premiers à lancer l’offensive

Peu après le scandale provoqué par PRISM, certaines compagnies impliquées avaient passé un accord avec le gouvernement pour pouvoir dévoiler au grand public le nombre de requêtes en provenance du gouvernement. Cependant, ce nombre comprenait toutes les requêtes et pas seulement celles de la NSA, entité au cÅ“ur du scandale. Google et Microsoft, mécontents de cet accord, avaient entrepris des actions en justice pour pouvoir rassurer leurs utilisateurs au sujet de leur bonne foi. Cependant, la démarche n’a toujours pas abouti et l’action continue de se poursuivre.

 

PRISM Programme PRISM, la NSA et le FBI auraient ils accès aux serveurs de neuf géants de la technologie ?

Facebook et Yahoo, les renforts

Mais les deux entreprises pourront désormais compter sur des alliés supplémentaires : Facebook et Yahoo. Ce dernier a d’ailleurs publié un rapport de transparence vendredi dernier dans lequel on apprend que 29.000 requêtes lui ont été adressées pendant les six premiers mois de l’année 2013. Cependant, on retrouve bien l’intégralité des requêtes sous forme d’un seul chiffre et aucun classement n’est effectué par organisme instigateur.

Plus de transparence pour rassurer

Facebook, Google, Yahoo et Microsoft souhaitent pouvoir publier des chiffres précis afin de clarifier complètement leur implication dans l’affaire PRISM. Les compagnies espèrent ainsi atténuer les peurs des internautes et leur démontrer que non, ils ne sont pas sous surveillance permanente et que leur vie privée n’est pas en danger. Yahoo a écrit sur son blog : « Cacher de telles informations nourrit la méfiance et la suspicion à l’égard des Etats-Unis comme des sociétés qui doivent se conformer aux directives légales du gouvernement« . Un évènement va réunir certaines grandes entreprises du monde technologique avec le gouvernement américain, nous en saurons peut-être plus à ce moment là.

(source)


3 commentaires

  1. Les géants faux-culs de l’Internet essaient de se racheter une virginité en essayant de manipuler l’opinion mondiale et à l’instigation de la NSA. Il serait vraiment intéressant que chacun utilise TOR !

    • Oui, n’oublions pas que ces grandes sociétés ont nié leur implication dans PRISM avant d’êtres mises devant le fait accompli.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
(rumeur) Le nouvel iPhone serait doté d’une fonction d’identification biométrique

A quelques heures de la présentation des nouveaux iPhone, la rumeur de la présence d'une fonction d'identification biométrique serait confirmée...

Fermer