Programme PRISM, la NSA et le FBI auraient-ils accès aux serveurs de neuf géants de la technologie ?

Avec l »opération PRISM le FBI et la NSA auraient accès aux données contenues sur les serveurs de neuf géants du Web depuis 2007.Parmi eux, Google, Facebook, Apple, Microsoft…

L’information fait le tour des médias, un ancien employé des renseignements aurait fourni aux journaux Guardian et Washington Post une présentation de 41 slides qui décrit un programme nommé PRISM. Celui-ci, jamais évoqué publiquement auparavant, décrit les accords passés entre l’Agence de Sécurité Nationale (NSA) et neuf entreprises majeures dans le domaine de la technologie. On y retrouve Microsoft, Yahoo, Google, Facebook, PalTalk, AOL, Skype, YouTube et Apple. Dropbox n’en fait pas encore officiellement partie mais le document annonce une future collaboration.

Mis en place en 2007, PRISM permet au FBI et à la NSA de se connecter aux serveurs des entreprises pour y récupérer des informations. Le programme autorise la consultation de données de personnes dont on peut « raisonnablement » penser qu’elles sont à l’étranger. Car la loi américaine protège l’accès aux données des personnes sur le territoire en imposant un accord de justice mais celui-ci n’est pas obligatoire si la personne n’est pas sur le territoire.

Microsoft aurait apparemment été la première compagnie a accepter PRISM quant Apple aurait tenu cinq ans avant de céder. Il semblerait qu’assez peu de personnes étaient au courant du programme et qu’il était interdit de l’évoquer publiquement. PRISM aurait été le plus gros contributeur pour les rapports réguliers amenés au président américain avec 1.477 articles l’année dernière, un rapport sur 7 contiendrait des données issues du programme.

PRISM

Parmi les informations pouvant être consultées et récoltées par la NSA ou le FBI, on retrouve « les courriers électroniques, les chats vidéo et audio, les vidéos, les photos, les chats comme Skype, les transferts de fichiers, les détails des réseaux sociaux et plus« . Comme dit précédemment, les services cherchaient à établir une probabilité supérieure à 51% pour que le sujet des recherches soit à l’étranger, ce qui leur permettait d’agir dans la légalité.

Depuis que PRISM a été dévoilé, l’opération n’a pas été contestée en tant que telle par les autorités mais les géants du Web ont beaucoup réagi. Apple et Google déclarent n’avoir jamais entendu parler de PRISM. Microsoft explique ne délivrer des données que dans un cadre légal bien défini et sous la contrainte juridique tout en précisant ne pas participer à PRISM. Facebook déclare ne donner accès qu’à des informations bien ciblées et légales, uniquement sous le coup de la loi. Yahoo a informé ne pas fournir l’accès à ses serveurs au gouvernement. Enfin Dropbox nie les informations qui annoncent sa future liaison avec PRISM.

« L’information collectée par ce programme est parmi la plus importante et la plus précieuse que nous pouvons récolter, et elle est utilisée pour protéger notre nation contre une large panoplie de menaces. » a informé le directeur des renseignements nationaux. Alors, on y croit ? La sécurité est toujours évoquée lorsque l’on parle de ce genre d’affaire. En tout cas, nous vous tiendrons informés au cours des réactions des autres géants du Web qui ne se sont toujours pas exprimés.

(sources [1], [2], [3])

 


Nos dernières vidéos

4 commentaires

  1. c’est jamais un plaisir de lire, au a beau ternir l’iamge des pays en guerre, mais les u s a sont encore plus malsain

  2. Très intéressant, tout le monde été au courant depuis longtemps, mais un article qui le confirme fait du bien! Un peu de transparence ! 🙂 C’est un peu totalitaire comme façon de faire, mais c’est surtout pour la sécurité… En faisant attention à ce que je mets me concernant sur internet, le problème ne me gène pas plus que ça…
    Merci pour cette information!

  3. Je pense que tout le monde se doutait que les données qui transitent sur internet étaient surveillées.
    Les personnes qui travaillent dans la sécurité ou l’informatique étaient déjà au courant de la situation.

    Le fait que ce « secret » soit dévoilé aujourd’hui devient un problème pour le président Obama et son gouvernement. Je me demande quel ennemi politique est à l’origine de la « fuite » ?

  4. Mots manquants, mots en double.. c’est très désagréable de consulter un article que l’auteur n’a pas même pris la peine de relire. On perd le fil de la lecture, bref.

    Un petit effort s’il vous plait… Se relire UNE fois c’est super agréable, je vous jure ! 🙂

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Les applis à télécharger cette semaine : SpinMe Alarm Clock, JobAroundMe & Musyc

Un réveil matin sadique, trouver un job près de soi et réaliser de la musique de manière innovante, ce sont...

Fermer