Project Loon, les ballons de Google utiliseront les fréquences des opérateurs mobiles pour vous apporter Internet

Project Loon de Google est un projet visant à amener Internet dans des zones qui n’y ont pas encore accès grâce à des ballons. Afin d’atteindre ses objectif, Google a décidé de louer des fréquences aux opérateurs.

Le projet Project Loon (PL) de Google prend une nouvelle tournure. Développé au sein des laboratoires Google X, PL vise à fournir un accès Internet aux zones qui en sont dépourvues en utilisant des ballons positionnés dans la haute atmosphère. Nous avions déjà entendu parler de ballons dirigeables capables d’offrir une connexion Internet aux zones reculées, cependant, la donne est cette fois-ci différente. Au début, Google pensait acquérir des fréquences pour mener à bien son projet. Mais le pdg, Larry Page, s’est dressé contre cette solution qu’il trouvait trop peu adaptée. Résultat : Google va finalement louer des fréquences aux opérateurs mobiles pour mener PL à bien.

Google et les opérateurs

En adoptant cette stratégie, Google s’assure de rester en bon termes avec lesdits opérateurs qui auraient pu craindre de voir le géant américain devenir, un jour, un concurrent. Astro Teller, superviseur des projets les plus fous du laboratoire Google X a déclaré, s’adressant aux opérateurs : « Cela vous fait vous sentir bien plus à l’aise et je n’envahis pas votre pays, pas plus que je ne vais vous prendre vos utilisateurs. […] Alors, vous et moi pouvons désormais être de bons amis et nous n’aurons même pas à acheter de spectre [de fréquences, ndlr] ».

ProjectLoon

Gagnant-gagnant

Les accords qui pourraient être passés entre Google et les opérateurs pourraient être de type gagnant-gagnant. Les opérateurs mobiles n’utilisent pas tout leur spectre de fréquences dans les zones moins peuplées, car c’est économiquement peu intéressant. C’est là que Google récupèrerait des fréquences peu/pas utilisées qui seraient exploitables lorsqu’un des ballons serait à proximité. Cette question de locations de fréquence n’est que l’un des nombreux aspects complexes qui constituent le Project Loon, il permet cependant de voir que le projet semblerait être bénéfique pour à peu près tout le monde. Les opérateurs peuvent louer des fréquences inutilisées, Google peut profiter d’une solution plus avantageuse pour mettre son projet en place et les utilisateurs qui habitent des zones sans Internet pourront enfin surfer sur le Web.

Quelque chose me dit que nous entendrons à nouveau parler de Projet Loon très prochainement !

(source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Lettre Papier Brique Pixabay
Cette société a fermé sa page Facebook. Les conséquences sont plutôt inattendues.

Retour d’expérience d’une société déçue qui a décidé de supprimer sa page Facebook. Ce qui s’est passé est intéressant.

Fermer