Projet Magenta : l’intelligence artificielle de Google crée sa première musique

A peine lancé, le projet Magenta fait déjà parler de lui. Google avait en effet décidé de transformer son intelligence artificielle en artiste et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle apprend vite.

Projet Magenta : j'aurai voulu être un artiste

Il y a peu, Google a démontré que dans le domaine de l’intelligence artificielle il était à la pointe de la technologie. Sa machine n’a cessé d’humilier les meilleurs champions du monde du jeu de Go ces derniers mois, le seul jeu de plateau où les ordinateurs n’étaient pas très bons. Fort de ce succès, la firme de Mountain View avait annoncé il y a quelques jours qu’elle allait apprendre l’art de la musique à sa machine pour la transformer en artiste.

Quand le projet Magenta compose de la musique, cela donne cela !

Ce projet baptisé Magenta, devrait permettre de voir ce qu’une machine est capable de créer d’un point de vue musical, pictural, ou poétique, à partir des informations qu’elle tirera du monde qui l’entoure. Évidemment, ce premier morceau de musique de 90 secondes, est loin de faire l’unanimité, mais il faut lui laisser le bénéfice de l’immaturité dans ce domaine.

Comme le souligne Douglas Eck, chercheur au sein du groupe Google Brain en charge du projet Magenta : « c’est un projet de recherche pour faire progresser la capacité d’une intelligence artificielle à comprendre l’art. L’apprentissage par une machine a déjà été largement utilisé pour comprendre du contenu, tel que la reconnaissance vocale ou encore de la traduction. Avec Magenta, nous voulons explorer de nouveaux algorithmes qui peuvent apprendre à créer de l’art et de la musique ».

Vers une intelligence artificielle plus émotive  ?

Google ne souhaite pas remplacer les artistes par une intelligence artificielle, mais leur offrir une nouvelle source de créativité, voire d’inspiration. Cela sera peut-être aussi une façon de faire entrer quelques émotions au sein de ces algorithmes qui analysent froidement leur environnement. Il se peut également que ces avancées dans le monde artistique permettront aux machines de mieux comprendre l’esprit humain et de proposer des réponses ou des interprétations beaucoup plus subtiles qu’aujourd’hui.

L’intelligence artificielle apprend très rapidement certes, mais pour l’instant le talent n’est pas forcément au rendez-vous, nous vous laisserons vous faire votre avis en écoutant le morceau de 90 secondes, en cliquant sur ce lien. Cette première création de l’IA de Google permettra au moins d’avoir un point de comparaison au fur et à mesure des progrès de la machine. Nous n’avons pas fini d’entendre parler des progrès du projet Magenta dans les mois à venir, car Google sollicite une communauté de volontaires pour entourer ce projet, afin de transmettre leur savoir à la machine.

Source

6 commentaires

  1. Ça dépasse déjà clairement mon niveau en musique, vue que je ne sais pas en faire.

  2. Je ne pense pas qu’un jour un ordinateur remplacera un Homme pour tout ce qui touche à la musique. La musique c’est le feeling. Certes, avec l’électro, on a l’impression que l’ordinateur fait tout, et avec tous les effets et le remasterisation faites ces dernières années, on peut se demander la place de l’Homme là dedans. Pourtant, la véritable musique est faite d’émotions, de touchers, de couleurs, de nuances. Peut-être qu’un jour un robot pourra ressentir des choses qui sait. Mais si un jour on arrive à ce stade, on pourrait dire que l’on a humanisé un robot, justement car la différence entre l’Homme et l’intelligence artificielle est que l’Homme est imprévisible. Il a un caractère, peut rêver, changer, évoluer. De plus, souvent la musique s’est faite de hasards et de coïncidences. Or une intelligence artificielle ne laisse pas sa place au hasard. Laissez donc nos vieux bluesmen et nos rockeurs faire ce qu’ils font de mieux : s’exprimer en musique.

Répondre

Lire les articles précédents :
Boulanger lance Happy 3D, un service d'ompression 3D pour créer des pièces détachées
Boulanger : et si l’impression 3D augmentait la durée de vie de vos appareils ?

Et si l’impression 3D vous faisait gagner de l’argent en réalisant des économies et qu’en prime elle permettait de lutter...

Fermer