Q-Warrior, les Glass du super-soldat

Les soldats de demain seront sur-équipés. Le dernier équipement ? Les Q-Warrior, un système de réalité virtuelle pour augmenter les performances de son porteur.

Alors que les Google Glass se rapprochent de plus en plus de l’étape de commercialisation, l’armée annonce, elle, ses Q-Warrior. Comme c’est souvent le cas, les forces militaires possèdent et développent des technologies qui sont amenées à être adaptées au grand public – l’exemple d’Arpanet, ancêtre d’Internet, est peut-être le plus parlant. Q-Warrior pourrait donc faire penser à des Glass en version militaire. Cet équipement est un casque avec un système de réalité virtuel intégré. Un carreau recouvre un Å“il du soldat et permet un affichage couleur 3D qui transformera l’homme en véritable Terminator.

Vision nocturne et repérage

Bien évidemment, pas de YouTube ou de Gmail sur les Q-Warrior. L’idée est de donner aux forces armées un certain avantage grâce à une combinaison de données et d’analyses. Ainsi, le système de réalité virtuelle permettra la vision nocturne améliorée, des informations sur les points clés, la possibilité de détecter les forces alliées et ennemies, avoir accès à certaines données personnelles ou encore coordonner des unités entre elles. Q-Warrior permettra au soldat au soldat de pouvoir bénéficier d’informations supplémentaires sans pour autant le gêner dans ses mouvements.

QWarrior

Le futur de la réalité virtuelle ?

Le système Q-Warrior va donc être testé sur le terrain afin de voir si son utilisation est réellement utile ou pas. Le constructeur, BAE Systems promet un équipement à la fois léger et peu cher (‘peu cher’ pour l’armée). Si la technologie est adoptée, il se peut que des versions pour les civils voient le jour. Après tout, pourquoi ne pas équiper un docteur ou un chef de chantier d’un ‘Å“il’ qui lui permet de visualiser une réalité virtuelle enrichie ? En tout cas, si les soldats de demain sont équipés de Q-Warrior et de l’exosquelette TALOS, les champs de bataille risquent de ressembler à des films de science-fiction. Vous avez dit Iron Man ?

Si le cœur vous en dit, une vidéo présente le système et montre quelques images vues à travers les Q-Warrior. Celles-ci sont cependant assez décevantes et il y a fort à parier que tout cela sera amélioré.

(source)


3 commentaires

  1. Les drones aussi étaient des innovations prometteuses jusqu’à ce que l’armée les détournes en version militaire pour en faire des armes à distance redoutables, censées épargner les civils et limiter les morts… Résultat, ce sont actuellement des armes terribles contrôlables à distance et qui font très peu de distinction entre civils et cibles comme en témoigne Amnesty International au Pakistan. Toutes ces armes autonomes ou qui tendent à le devenir soulèvent d’importantes question à propos des responsabilités des actes.
    Comment pourrait-on déclarer coupable de crimes des machines de guerre dite autonomes ? Une question alarmante qui sera plus souvent posée dans les années à venir lorsque des armes totalement autonomes feront leur apparition ( si ça n’est pas déjà le cas ). Je trouve ça scandaleux et pense qu’on ne peux confier la tache de distinguer qui éliminer ou non à des machines de guerre …

    Voila pourquoi je vois d’un très mauvais Å“il ces cyber-soldats qui agissent en fonction des infos communiquées par leurs lunettes et je suis sceptique quand à leurs évolutions futures…

  2. Les drones aussi étaient des innovations prometteuses jusqu’à ce que l’armée les détournes en version militaire pour en faire des armes à distance redoutables, censées épargner les civils et limiter les morts… Résultat, ce sont actuellement des armes terribles contrôlables à distance et qui font très peu de distinction entre civils et cibles comme en témoigne Amnesty International au Pakistan. Toutes ces armes autonomes ou qui tendent à le devenir soulèvent d’importantes question à propos des responsabilités des actes.
    Comment pourrait-on déclarer coupable de crimes des machines de guerre dite autonomes ? Une question alarmante qui sera plus souvent posée dans les années à venir lorsque des armes totalement autonomes feront leur apparition ( si ça n’est pas déjà le cas ). Je trouve ça scandaleux et pense qu’on ne peux confier la tache de distinguer qui éliminer ou non à des machines de guerre …

    Voila pourquoi je vois d’un très mauvais Å“il ces cyber-soldats qui agissent en fonction des infos communiquées par leurs lunettes et je suis sceptique quand à leurs évolutions futures…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Samsung Galaxy S5 : deux versions sont évoquées

Lundi soir, Samsung a dévoilé le successeur du Galaxy S4 au grand public. Si le constructeur semble avoir volontairement dirigé...

Fermer